Cambriolage de la famille de notre confrère Baladji Touré : Ousmane Karambé dit Souley, l’un des auteurs dans les filets des limiers du 3ème arrondissement

    3

    Dans la nuit du 10 au 11 février dernier, au cours d’une patrouille de police, les limiers du commissariat du 3ème Arrondissement ont mis la main sur un autre grand bandit au marché de Médina-Coura en train de défoncer les cadenas d’un magasin de produits alimentaires.

    Il s’agit d’un bandit de grand chemin du nom d’Ousmane Karambé dit Souley évoluant dans un groupe qui a longtemps coupé le sommeil aux habitants du quartier  Hippodrome II en  2017. Leur gang est composé de plus de (7) malfrats à savoir, Souleymane dit Solo, Bourama Sangaré dit Petit Bandit, Adama dit SEMBA, Salif Koné dit Soulmé, Chaka dit Chapé, Adama dit Tompètè, Aboubacar Koné dit Déco et lui-même Ousmane Karambé dit Souley. Ce sont des délinquants qui n’ont pas de domicile fixe car ils logent généralement au flanc de la colline du marché de Médina-Coura et vers Hippodrome II. Ces zones sont reconnues difficiles d’accès pour les patrouilles policières. Ils sont tous jeunes et sont venus des villages pour faire fortune à Bamako. Selon nos sources, la plupart d’entre eux étaient des apprentis chauffeurs, un métier qui ne leur rapportait pas assez d’argent. C’est pourquoi, ils s’adonnent à des pratiques comme le vol, le cambriolage, le banditisme pour se faire de l’argent facilement.

    L’histoire du gang

    D’après nos sources, celui qui est à la base de cette bande de voleurs s’appelle Aboubacar Koné dit Déco, natif de Kalaban-coura. Dès son jeune âge, il a opté pour le métier d’apprenti-sotrama. Durant cette activité, il a fait la connaissance d’un bandit nommé Youssouf. Étant au chômage technique car la Sotrama où il était apprenti est tombée en panne,  il s’est confié à ce dernier qui l’a entraîné dans le banditisme. C’est ainsi que le petit Déco, bien entrainé, a réussi sa première opération sur le terrain en cambriolant une boutique de pièces détachées de motos dont ils se sont partagé le butin.

    Trouvant son nouveau ‘’boulot’’ plus intéressant que l’ancien, le petit Déco a pris goût et va prendre des galons dans ce domaine. Il se fait de nouveaux compagnons grâce à son mentor. Grace à son mentor Youssouf, il va nouer contact avec un autre clan de bandits de grand chemin auquel appartient Adama  ‘’Tonpêtê’’, Adama  ‘’semba’’  et chacka Sissoko dit Chapé.

    Ousmane Karambé dit Souley
    Ousmane Karambé dit Souley

    C’est ainsi qu’ils vont décider d’étendre leur ‘’domaine d’intervention’’. Ils vont se rendre à Banamba dans la région de Koulikoro pour cambrioler, avec des armes, deux grandes boutiques dans lesquelles, ils ont eu un butin de plus 7 millions FCFA. En chemin de retour, ils ont aussi braqué une station d’essence dans laquelle, ils ont pris 3 millions FCFA. Ayant appris qu’ils sont activement recherchés par la police, chacun est parti de son côté. Déco est allé se cacher en Côte-d’Ivoire pendant un moment. Après avoir fini de ‘’bouffer’’ sa part du butin, il n’avait d’autre option que de rentrer au bercail pour reprendre du service.

    A son retour, le grand Déco a noué contact avec un autre groupe beaucoup plus redoutable que l’ancien dans lequel il évoluait avec Ousmane Karambé dit Souley et Adama Sangaré dit petit bandit. Ils effectuent alors leur première opération ensemble au marché ‘’Dibida’’ qui fut un succès également. Ensuite, ils se sont procurés des pistolets de fabrication artisanale avant d’aller squatter à  Hippodrome II, un quartier de la commune II du District de Bamako qui devient ainsi leur lieu de prédilection à cause de sa situation géographique, une zone dont l’accès est extrêmement difficile pour les patrouilles de la police.

    Les quartiers de cette zone et  environs tels que Gomi, le marché de Médine et Sikoroni extension, deviennent leur zone d’opération. Les motocyclistes sont braqués et  dépossédés de leurs engins, les familles et les grandes boutiques sont cambriolées.

    C’est ainsi que la famille de notre confrère Baladji Touré a été cambriolée par ce même groupe l’année dernière et de dépouillée de leurs biens. Quelques jours plus tard, ils sont rentrés dans une famille où ils ont ligoté et battu un sergent-chef de la police. Avant de le déposséder de son arme (un pistolet automatique), de la somme de 400.000  et de sa moto Djakarta.

    Deux jours plus tard, le chef de la bande, Déco, activement recherché par la police, quitte son domicile à Kalaban-coura pour venir vendre l’arme du policier en ville. C’est là qu’il a été repéré et épinglé par la patrouille menée par les éléments de la brigade de recherche du commissariat du 3ème arrondissement. Il avait en sa possession, l’arme de leur collègue et une autre de fabrication artisanale.

    Suite à son interpellation, il va dénoncer ses complices. C’est ainsi que les limiers du  3ème arrondissement ont pu mettre la main sur trois autres éléments de la bande dont Souleymane Traoré dit Soul, appréhendé il y a 3 mois et  sur Ousmane Karambé dit Souley, interpellé au marché de Medine  en pleine opération. Avec un complice du nom de Bakary, ils étaient en train de défoncer la porte d’un magasin de produits alimentaires. Munis de pieds de biche et de gaz lacrymogène, ils avaient réussi à défoncer les cadenas. C’est au moment où ils s’apprêtaient à rentrer dans la boutique que sont intervenus les éléments de la brigade de recherche du 3ème  arrondissement conduite par l’Inspecteur principal Youssouf Coulibaly. Après une course poursuite, Bakary est arrivé à se sauver mais Ousmane Karambé dit Souley a été appréhendé puis conduit au commissariat du 3ème arrondissement. Durant son interrogatoire, il a reconnu les forfaits  commis avec sa bande en début d’année 2017 vers l’hippodrome II. Ayant appris l’arrestation des autres membres par la police, il s’était réfugié à Mopti où il a aussi  cambriolé plus de 5 boutiques avec un autre bandit du nom de Mamadou. Les enquêtes sont en cours pour appréhender les autres membres de la bande.

    Moussa Sékou Diaby

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    3 COMMENTAIRES

    1. Bravo et merci aux policiers du III ème arrondissement. Maintenant c’est la justice qui posera problème car ces voyous ont déjà assez volé pour pouvoir échapper à la punition de la justice Malienne. 😆😆

    Comments are closed.