Crime horrible à Badalabougou: un mari poignarde sa femme à mort

    9

    Selon nos informations, le mardi 5 juin, juste après la rupture du jeûne, à Badalabougou, non loin du palais de la Culture, que le sieur Moussa Haïdara sous l’effet de stupéfiants, s’est servi d’un couteau pour poignarder à mort sa femme. La victime, Mariam Tounkara, accomplissait sa prière du crépuscule après avoir rompu le jeûne.

    Dès les premiers coups de poignard (7 au total), elle s’est jetée sur son bébé de 4 mois,  redoutant que le mari, dans sa démence, ne s’en prenne aussi à celui-là. Les autres enfants du couple sont entrés dans la chambre à coucher et ont trouvé leur mère baignant dans une mare de sang. Affolés, ils se sont rués à l’extérieur pour alerter les co-résidents qui se trouvaient dans la cour afin de porter secours à leur génitrice. C’est ainsi qu’ils sont arrivés en nombre pour arrêter la main meurtrière de Moussa qui a réussi tout de même à fuir.

    La victime, qui fut transportée au CHU Gabriel Touré, a fini par succomber de ses blessures. Une enquête est ouverte par le commissariat du 4ème arrondissement afin de retrouver l’assassin en cavale.

    Rappelons que la violence faite aux femmes prend des proportions inquiétantes dans notre pays. En effet, la Cour d’assises, lors de sa première session au titre de l’année 2018, a condamné Aboubacar Guèye Fall pour «assassinat» de son épouse Kamissa Sissoko à la réclusion à perpétuité.

     

    Commentaires via Facebook :

    9 COMMENTAIRES

    1. Cet homme doit être rechercher partout et le faire payé de ses crimes. Comment peut on tué une femme qui ta donné 4 gosses c est horrible ça paix a son âme dieu est grand

    2. Anonyme, toi tu es une mauvaise personne. Ta question n’a même pas sa place ici. Il y’a eu mort d’homme et toi tu parles d’enfants illégitimes? Franchement tu ne dois pas être un malien pur sang. Le malien est trop humaniste pour ça! Dors en paix Mariam. Que la terre te soit légère. Amen.

      • Désolée de vous dire çà ma chère grande sœur mais ça ne m’étonnerais guère que cet anonyme soit un “malien pur sang”. Et oui beaucoup d’entre nous ont renié depuis longtemps ces valeurs d’humanisme de l’être malien!!!

    3. il est vraiment facile de critiquer. L’essentiel pour moi c’est la compréhension du contenu. Vous êtes trop exigeants. Etes vous sûrs de mieux faire que ce journaliste ?. Laissez vos critiques de coté et prier pour la victime.

    4. Parler de la violence faites aux hommes. Vous rendez invivables les foyers. Est ce que l’enfant sur laquelle, la défunte s’est jetée pour la protéger, est le fruit de l’union de Monsieur et Madame? Vous savez mieux que moi, que la plupart des enfants nés et déclarés, ne sont issus de liaisons extra conjugales si vous ne savez pas, faites faire une satistique en prélevant les groupes sanguins des parents, et( là vous serez édifiés…..
      Les sociétés africaines sont malades….
      Beaucoup de père de familles élèvent et entretiennent des enfants qui ne sont pas le leur.
      Dans les sociétés démocratiques, on parlera de circonstances atténuantes et de provocation…….
      jJe condamne le meurtre, l’assassinat, la lâcheté, la bassesse, et l’ignonImie.
      Aujourd’hui la médecine nous donne la possibilité de faire des test ADN, faites faire des test ADN pour être sûrs que vous éleviez des enfants légitimes…..
      Et osez portez plainte pour harcèlement et violence subie de la part de vos femmes( menaces, violences verbales, insultes, tout ce qui a trait à la violence, …..)
      Enfin, RIP à la défunte.
      Une enquête s’impose vu la gravité des faits……

      • Vous êtes un ignoble personnage anonyme.
        Et tous ces maris qui font des “kènèma den” (après leur mariage je précise) et de surcroit les ramènent dans la famille pour que la femme les élève? j’en connais plein personnellement! on fait quoi d’eux?
        La question ici c’est qu’une vie a été enlevée et que le coupable doit payer, point.
        Que l’âme de la défunte repose en paix. Amen

    5. Paix à l’âme de la défunte. Puisse Dieu donner à ses enfants la force et le courage de surmonter cette épreuve.

      Qu’est-ce que la femme avait fait ? Comment se peut-il que la femme puisse être en jeun pendant que le mari se saoule la gueule ? Si toutefois c’est encore les parents de la femme qui l’obligeaient à rester coûte que coûte dans son mariage comme c’est souvent le cas….

    6. Le titre est incohérent avec le contenu, monsieur le journal ou monsieur le journaleux
      Tu viens de quelle école de journal ou de journaleux toi?
      Si tu pouvais reprendre le chemin de ton école là!

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here