Faits divers : Une bande de cambrioleurs mise hors d’état de nuire

    0

    Ils formaient un réseau bien organisé qui écumait des quartiers de la Commune II du District de Bamako. Ils ont fini par être victimes de l’opération « Founou- Founou »

    Le commissaire principal, Sadio dit Kono Tomoda et ses hommes du 3ème arrondissement viennent de se faire entendre de nouveau avec l’interpellation d’une bande de malfrats spécialisés dans le vol et le cambriolage. Outre le quartier Bagadadji connu pour être l’endroit où elle s’évissait le plus, cette bande n’épargnait pas d’autres endroits de la capitale et ses environs. Il s’agit de BK, SS, TD, H et X leur receleur.

    Selon nos sources au commissariat de police, dans la pratique, ces jeunes avaient un penchant pour les engins à deux roues. Mais pas seulement. Durant leurs opérations, outre l’argent en liquide, ils n’épargnaient aucun autre objet de valeur qui leur tombe sous la main, notamment les téléphones portables, les bijoux, etc.

    Ces quatre individus étaient bien organisés dans tout ce qu’ils entreprenaient. Ce qui explique la facilité avec laquelle, ils écoulaient leurs butins sur le marché noir grâce à la complicité de X. Pour ce dernier, c’était devenu quasi routinier, car lorsque les quatre commettaient leurs forfaits, ils n’avaient qu’à le contacter seulement. Et lui, à son tour, faisait disparaître le butin sans autre forme de procès. Puis, il attendait bonnement un autre « marché » pour agir de la même sorte. La technique était très bien huilée et tout marchait comme sur des roulettes.

    à l’instar de tout regroupement de bandits, celui que composaient nos quatre malfrats n’a pas échappé à cette règle généralement partagée par la plupart des bandes de voleurs. Pour mener une opération à bien, chaque élément du groupe avait un rôle bien distinct à jouer sur le terrain. Selon nos sources, c’est une des raisons qui fait que leurs opérations se soldaient généralement par des succès.

    Le 7 juillet dernier, dans les confins de Bagadadji, en Commune II du District de Bamako, deux de la bande BK et SS sont tombés dans les mailles des filets des policiers du commissariat de police cité plus haut. Depuis, toute la bande croupit entre les quatre murs d’un cachot, le temps de comparaître devant des juges pour les infractions ci-dessus citées.

    ……..LIRE LA SUITE SUR https://www.lessormali.com/

     

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here