Concours des auditeurs de la justice: près de 10 000 candidats à l’assaut de 40 postes

6
Le ministre Hamidou Younoussa Maïga
Le ministre Hamidou Younoussa Maïga

Le ministre de la justice a lancé, ce samedi matin,  le concours des auditeurs de la justice. Ils sont plus de 3 000 candidats à concourir dans l’ordre administratif et plus de 6 000 dans l’ordre judiciaire. Les premiers sujets de culture générale ont été distribués dans deux centres par le ministre Hamidou Younoussa Maïga.

«D’après vous quels sont les défis que la justice malienne doit relever aujourd’hui ? Quelle serait votre contribution si vous deveniez magistrat».  C’est le sujet de culture générale livré par le ministre de la Justice lui-même, dans la salle n°1 du centre FSEG. Il était 9h30. Devant les étudiants, le ministre Maïga a assuré de toute la transparence de ce concours. Le premier depuis 2011, année à laquelle le dernier concours de la magistrature a eu lieu.

«Autre temps, autres mœurs», assure le ministre de la Justice. Si des pratiques, explique-t-il, avaient cours avant, ce ne serait pas le cas cette année. A en croire, le magistrat à la retraite, il n’a reçu aucune sorte de pression: ni hiérarchique ni familiale. «Personne ne sera lésée par des fraudes. Croyez-moi mes enfants, j’y veille», a insisté le ministre de la Justice dans les deux centres qu’il a sillonné. Au centre de FDPRI, le même discours a été tenu aux étudiants. Mais là, des incompréhensions entre étudiants et surveillants, au sujet des téléphones portables, ont perturbé le début de l’épreuve. «Tous ceux qui ne voudront pas de se débarrasser de leur téléphone seront exclus», a tranché le ministre Maïga.

Mamadou TOGOA / maliweb.net

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Maïga et fier, tu ne peux pas connaître tes vraies origines, dans la mesure où un âne ne peux pas devenir Maïga. Cherche ton père parmi les ânes errant à Gao.
    Les touareg du MNLA aiment bien enculer les filles sonraï à Gao. On dirait que même les ânes errant on pris goût des femmes sonraï à Gao.

  2. Toujours la même cho, rien n’a changé dans ce concours!!! Les feuilles seront même pas corrigées car les admis sont connus a l’avance!!!! Avez vous comment les No de places et les salles ont été changés 24h avant les epreuves! Mon oeil.

  3. Que des Maïga et des Touré à tous les postes clés au Mali !
    Il est temps d’en finir avec cet apartheid au Mali.
    Chaque ethnie doit créer son propre pays et se prendre en main.
    Le Mali est une farce hypocrite qui est devenu une nouvelle Afrique-du-Sud sous l’apartheid. L’unique différence est qu’en Afrique du Sud, ils n’étaient pas des lâches et au Mali, c’est l’apartheid dans la lâchété et l’hypocrisie.
    Vive les Etats ethniques en Afrique !

    • D’à Monzón les personnes a qui tu fais allusion étudient bien pendant qu’a Bamako et environ on apprend aux élèves le maniement des coupe-coupes et des pistolets. Bien un bon niveau fondamentale et une secondaire pacifiée sans grève aeem mènent loin!!! A mediter

    • Ce Diarra est une véritable merde.Toi tu es qui?espèce d’enfant naturel.Si tu ne veux pas voir les sorhai alors tu va laisser le Mali.Égoïste, wly ta race est comme ça.Les Sorhai sont unis alors que votre ethnie est divisée.Même demain on va recruter que des sorhai dans la magistrature.Nous on a rien à perdre.Si le Mali est un nous sommes maliens et s’il est divisé nous somme de L’AZAWAD.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here