Association pour la formation professionnelle, l’apprentissage et l’emploi des jeunes au Mali(AFPAJM) : Une initiative de Hamed Mahmoud dit Manken pour un nouveau concept dénommé “Un jeune, Un métier”

0

Objectif : former 25 000 jeunes Maliens d’ici 2022

La formation de 600 jeunes dans les domaines de la pisciculture, de l’embouche et de l’aviculture financée par le Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (Fafpa) est une initiative de l’animateur Hamed Mahmoud dit Manken. Cela, à travers son Association pour la formation professionnelle, l’apprentissage et l’emploi des jeunes du Mali (Afpajm), créée en 2014. L’ambition est de former 25 000 jeunes d’ici 2022. Pour ce faire, Manken compte beaucoup sur ses partenaires dont le Fafpa.

C’est en 2014 que l’Association pour la formation professionnelle, l’apprentissage et l’emploi des jeunes du Mali (Afpajm) a vu le jour. C’est une initiative de Hamed Mahmoud plus connu sous le sobriquet de “Manken”, un grand animateur, qui croit inventer l’avenir du Mali à travers la conscientisation des jeunes à s’intéresser davantage à la terre.

Selon le secrétaire général, Tanor Dieng, l’Afpajm est une association apolitique créée par des hommes et des femmes dynamiques. “L’initiative de Manken fait suite à une formation de professionnalisation en cinéma et production audiovisuelle financée par le Fafpa qu’il a suivie avec succès. Dès son retour au bercail, il a décidé de se mettre au service de la jeunesse malienne en tant qu’inspecteur de la jeunesse et des sports. Manken s’intéresse plus aux jeunes qui ont une passion pour la terre. Sa devise est Un jeune, Un métier”, a précisé Tanor Dieng.

L’objectif de cette association est de former 25 000 jeunes d’ici 2022. Dans son concept, il s’agit de la promotion du Mali de demain. Et ces jeunes sont orientés dans les domaines de l’embouche, de la pisciculture et l’aviculture. “Pour sélectionner et recruter ces jeunes, l’Afpajm a passé et animé des émissions radio-télévisées dans quelques quartiers de Bamako et environnants pour expliquer le concept “Un jeune, Un métier” d’une part et passer les messages sur les avantages des métiers particulièrement l’agriculture, l’élevage et la pêche. L’Afpajm sensibilise les jeunes à s’intéresser à ce secteur pour le bonheur du Mali et des Maliens d’une part. C’est ainsi que du début de nos activités à ce jour, 800 jeunes se sont manifestés et l’Afpajm a signé des contrats d’engagement de formation avec ceux-ci.  Suite à cet engouement massif de nos adhérents, nous nous sommes tournés vers notre partenaire historique qui est le Fafpa, qui a répondu favorablement à notre demande de la formation de 800 jeunes dans quatre filières. Il s’agit de la pisciculture, l’aviculture, l’embouche et la coiffure esthétique. Cette cérémonie consacre le lancement officiel pour trois filières au Mandé et la quatrième fera l’objet d’un lancement ultérieur à Bamako”, a déclaré le secrétaire général Tanor Dieng.

“Ces formations, a-t-il poursuivi, dans ces filières vont offrir des perspectives d’emploi et d’auto-emploi à tous nos membres, la plupart sans qualification préalable, alors qu’ils sont des soutiens de famille. Ce qui apportera une solution pérenne à l’exode massif des jeunes de notre Association”. Ensuite, il a déclaré : “Nous demandons à tous nos partenaires d’accompagner les jeunes formés en kits d’insertion leur permettant de s’insérer dans l’activité économique pour la génération de revenus. Nous, membres de l’Afpajm, nous nous engageons à redoubler d’effort dans le cadre de la mobilisation de nos adhérents autour des objectifs de développement de la formation professionnelle. Je reste persuadé que vous assumerez avec le dévouement requis vos tâches et que vous mettrez à profit toutes les connaissances acquises pour le bonheur des Maliens. Je profite pour remercier le Fafpa qui a cru en notre projet et lui a donné l’assurance que nous ferons preuve d’assiduité et d’engagement pour une bonne acquisition de compétence”, a-t-il conclu.

                    El Hadj A.B. HAIDARA

 

Hamed Mahmoud dit Manken, président de l’AFPAJM :

“Il a fallu 3 à 4 ans pour que ce rêve puisse être une réalité” 

En tant que président de l’Association pour la formation professionnelle, l’apprentissage et l’emploi des jeunes du Mali (Afpajm), Hamed Mahmoud alias Manken s’est adressé aux différentes personnalités, d’abord pour faire un clin d’œil à cet ambitieux projet, ensuite pour remercier ses partenaires. Il s’agit du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Me Jean-Claude Sidibé et du directeur général du Fafpa, Mohamed Albachar Touré.

“Monsieur le ministre, ce projet a une longue histoire. C’est le fruit de 3 à 4 ans où j’ai passé des nuits blanches. Puisque je rentrais chez moi très tardivement. Tout cela, c’était pour voir et convaincre le directeur du Fafpa. Dieu merci, Mohamed Albachar Touré a pu me sauver. Je peux dire aujourd’hui que le rêve est devenu une réalité.

J’ai fait le tour de la capitale pour sélectionner ces jeunes. C’est pourquoi, je voulais vous demander de les soutenir puisque la plupart est issue de familles pauvres”, a mentionné Manken.

                    El Hadj A.B. HAÏDARA

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here