Formation Professionnelle : Formation en ligne de l’agroalimentaire de 300 jeunes femmes déscolarisées dans la région transfrontalière du Liptako-Gourma

0

La salle de conférence du Ministère  de l’Entreprenariat, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle a abrité la cérémonie de lancement du projet de formation en ligne de jeunes femmes sur l’agroalimentaire, c’était le vendredi 29 juillet 2022.  

Ce projet de formation en ligne est l’initiative de l’ONG DEMESO en partenariat avec la Boite A Innovation – Mali qui est aussi le fruit d’un partenariat dynamique, actif et fécond entre les partenaires du Ministère de l’Entreprenariat, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, de l’UNESCO . L’ONG DEMESO à travers son bureau de Sevaré, assure la mise en œuvre du projet de Formation des jeunes / femmes en ligne dans la région transfrontalière du Liptako-Gourma.

Pour le Représentant de l’ONG DEMESO, les zones frontalières du Mali avec le Burkina Faso subissent de grand mouvement d’insécurité qui engendre comme conséquences un grand nombre d’écoles fermées et beaucoup d’enfants déscolarisés. Ainsi, les grands centres d’accueil ou sites des déplacés recueillent beaucoup de jeunes garçons et filles sans formation qualifiante pour pouvoir s’insérer dans la vie professionnelle. C’est pourquoi l’ONG DEMESO en partenariat avec la Boite A Innovation – Mali, et le Ministère de l’Entreprenariat, de l’emploi et de la Formation Professionnelle a procédé aux ciblages des zones devant permettre cette formation de trois cent (300) jeunes/femmes financés par l’UNESCO. Les critères de sélection des zones étaient basés sur les zones étant situés dans la zone du Liptako, les zones appartenant à l’espace Sourou frontalières avec le Burkina Faso, les zones à hautes insécurités abritant un grand nombre d’écoles fermées, la zone de Mopti recueillant beaucoup de populations déplacées internes. Ainsi, pour la sélection des apprenants, quatre (04) zones ont été retenues: 150 jeunes à Mopti et Sevaré ;  50 jeunes à Bankass ;  50 jeunes à Koro et 50 jeunes à Douentza. Le pourcentage du nombre de femmes apprenantes serait élevé. Les critères pour la sélection des apprenantes sont entre autres : Être déscolarisée suite à l’insécurité ; Être dans un camp ou site de déplacés (Mopti – Sevaré ) ou la zone frontalière avec le Burkina Faso. ; Avoir perdu sa scolarité au niveau du collège ou l’enseignement secondaire et enfin être d’une bonne moralité, disponible pour toute la durée de la formation.

Pour  le Ministre de l’Entreprenariat, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle , M Bakary Doumbia la raison pour laquelle son département a appuyé le CRAA pour la Boite à innovation Mali dans l’organisation d’une phase test de formation professionnelle de 36 participants à l’utilisation de la plateforme numérique, la formation s’est déroulée au Centre Agro-Alimentaire à Siby (CAAS) du 17 au 26 janvier 2022. Cette formation avait pour objectifs de : Comprendre les enjeux et les perspectives de l’utilisation du numérique dans les domaines de l’agroalimentaire, et les meilleures pratiques de la boîte à innovation (BAI); Former les formateurs du Centre Agro-alimentaire de Siby (CAAS) à l’utilisation de la plateforme BAI. Six chaines de valeur à savoir: l’embouche ovine, le maraîchage (culture de la tomate, piment long (Tabasco), l’aviculture, la menuiserie métallique et bois ont été enseignés à travers cette plateforme. C’est cette expérience que nous voulons reproduire dans la zone du Liptako-Gourma victime d’une crise complexe. Cette crise a engendré, des déplacements de populations significatives dans les trois pays touchés par la crise. La situation actuelle de la région transfrontalière du Liptako-Gourma justifie aisément la formation et l’insertion des jeunes dans ces localités pour leur épanouissement qui passe par la stabilité de nos différents pays.

 

Bokoum Abdoul Momini/maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here