Lutte contre la spéculation foncière et urbanisation de nos villes : Les travaux d’Hercule du ministre Bréhima Kaména

0

Plusieurs observateurs avertis s’accordent à dire que si des mesures fortes ne sont pas prises, la question du foncier sera l’élément déclencheur de la prochaine crise qui secouera notre pays. Les autorités en charge de la gestion de cette question éminemment sensible sous le leadership du ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat, des Domaines, de l’Aménagement du territoire et de la Population, Bréhima Kaména semblent comprendre cette situation. En effet, depuis sa prise de fonction courant 2e semestre 2021, ce dernier a entamé un vaste chantier à travers plusieurs actions prioritaires portées principalement par deux de ses grandes directions notamment la direction nationale de l’urbanisme et de l’habitat et celle des domaines.

La bonne exécution de toutes s’inscrit dans une meilleure politique de l’urbanisation à travers un schéma directeur d’aménagement du territoire cohérent. A cet effet, les décrets portant Schéma directeur d’aménagement du territoire national, un outil de planification du territoire malien et schéma directeur d’urbanisme de Kambila, Dio-Gare ainsi que celui de Sandaré ont été signés.

Notons que ces schémas sont les premiers outils de planification urbaine donc une lutte contre la spéculation foncière dans ces localités. Aussi, pour lutter efficacement contre la spéculation domaniale et foncière, un code domanial et foncier a été adopté.

Il convient de noter qu’à travers la brigade de la direction nationale de l’urbanisme et de l’habitat, une lutte implacable a été menée contre l’occupation et les ventes illicites de logements sociaux ainsi que les occupations anarchiques des places publiques dans les sites de logements sociaux à travers.

En ce qui concerne l’assainissement du milieu des entreprises de BTP, le ministre Kaména, à travers la direction nationale de l’urbanisme et de l’habitat, s’est engagé dans la lutte contre la délivrance des cartes professionnelles aux entreprises des bâtiments et travaux publics qui ne sont pas dans les normes ou qui ont utilisé les diplômes de tiers pour obtenir cette carte. D’ailleurs, sur ce point, le département a initié un contrôle physique des entreprises de BTP afin de débusquer celles qui exercent dans l’illégalité.

Aussi, pour une meilleure gestion des ressources humaines, tous les agents dont les chantiers sont fixés ou suspendus ont été rappelés en activités et réaffectés à d’autres tâches. A cela, il faut ajouter la lutte contre la corruption et la délinquance financière, foncière ou domaniale, engagée depuis dans toutes les structures du ministère en question.

Dans le cadre du maillage du territoire national, le département a procédé à l’opérationnalisation de toutes les nouvelles régionales à travers la nomination de tous les directeurs régionaux de l’urbanisme et de l’habitat et ceux des domaines et du cadastre ainsi l’équipement des locaux en matériels informatiques et bureautique. Tout cela, dans le seul but de rapprocher l’administration des questions foncières des usagers.

Quant à la direction nationale des domaines, elle a aussi joué une place centrale dans le travail de Titan engagé par le ministre Kaména afin de réduire au mieux les litiges. En effet, pour rappel cette direction a réalisé un nouveau record en matière de recouvrement des recettes.

Ainsi, le directeur national des domaines, Abdoulaye Dicko et de deux collaborateurs ont été félicités par le ministre de l’Economie et des Finances, Alousséni Sanou. C’était à travers une lettre remise par voie hiérarchique à Bréhima Kaména, ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat, des Domaines, de l’Aménagement du territoire et de la Population qui visait à les remercier pour avoir largement dépassé les objectifs de recettes au titre de 2021. Car, pour un objectif de recettes au compte de 2021 de 135,10 milliards de FCFA, les domaines avaient réalisé 102 %, atteignant 138,10 milliards de FCFA, ce qui fait un excédent de 332 millions de FCFA.

Ainsi, le mois suivant, le 5 mai 2022, c’était au tour de Bréhima Kaména, de lui témoigner sa gratitude. Et pour cause, la direction nationale des domaines a largement dépassé ses objectifs de recettes assignés du 1er semestre 2022. Précisons que les recettes engrangées par les domaines au 1er semestre sont de 31 832 317 978 FCFA pour des prévisions de 23 455 242 500 FCFA, soit un taux de réalisation de 132 %.

Dans sa lettre, le ministre Kaména a exhorté M. Dicko et ses collaborateurs à persévérer dans cette direction pour l’atteinte de l’objectif budgétaire annuel dans la loi des finances 2022.

Pour les prouesses réalisées, le Médiateur de la République a lui aussi félicité le ministre Kaména.         

 Boubacar Païtao

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here