Attaque contre l’hôtel Radisson Blu : Le personnel diplomatique non essentiel des USA appelé à quitter le Mali

2

L’information publiée sur le site « zonebourse » a été confirmée par une source proche de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Mali. La  représentation diplomatique  ajoute qu’elle reste déterminée à construire davantage la longue histoire de partenariat et de coopération avec le Mali.

Le site « zonebourse » dans un article mis en ligne cite un communiqué  du département d’Etat américain en date du 1er décembre, dans lequel les Etats-Unis « autorisent leur personnel diplomatique non essentiel à quitter le Mali à la suite de l’attaque commise en novembre contre un hôtel de luxe de Bamako ». Selon « zonebourse », « l’ambassade américaine au Mali ne fournira plus, dans un avenir proche que des services consulaires d’urgence aux ressortissants américains sur place ». Le site internet ajoute que « le département d’Etat américain juge que des attaques restent possibles dans l’ensemble du Mali ».

Contacté par nos soins, une source proche de l’ambassade des USA au Mali relativise l’information.

Selon elle, « le 1er décembre, le Département d’État des Etats-Unis a révisé son avertissement de voyage pour Mali, notant qu’il a autorisé le départ volontaire des membres de la famille et du personnel non essentiel de l’Ambassade américaine à Bamako ». « Nous soulignons toutefois, que l’Ambassade reste ouverte pour faire avancer nos intérêts au Mali. Nous comptons poursuivre notre travail avec le gouvernement et le peuple du Mali et nous restons déterminés à construire davantage notre longue histoire de partenariat et de coopération pour faire avancer la démocratie, promouvoir les opportunités et renforcer la sécurité dans cette partie importante du monde. Nous allons continuer à surveiller la situation sécuritaire à mesure qu’elle évolue et assurer le public que notre section consulaire est prête à continuer à fonctionner pendant cette période », ajoute notre source.

Cette décision du département d’Etat américain intervient au moment où des enquêteurs du FBI participent avec leurs collègues à la traque des auteurs de cette attaque barbare et ignoble. Et parmi les 22 victimes de l’attaque terroriste contre Radisson Blu, figure une citoyenne américaine du nom de Mme Anita Ashok Datar, spécialiste en santé publique et volontaire du Corps de la Paix.

  Chiaka Doumbia

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. quand les rats commencent a quitter le navire , ce sont de mauvaises auspices ,sans doute que les services de renseignements américains ont des sources qui ne leur donnent pas de bonnes nouvelles .

  2. #des attaques restent possibles sur l ensemble du territoire# … c’est flipant !!

Comments are closed.