Lutte contre l’insécurité dans le cercle de Nara : La bravoure du CB de Nara et ses éléments reconnue par la société civile

0
La ville de Nara attaquée ce samedi matin
Une vue de la ville de Nara

Depuis son arrivée à la Brigade territoriale de gendarmerie de Nara, le chef de brigade, l’adjudant-chef Mahamadou Abdou Maïga, ne donne plus de répit aux bandits de grand chemin. Face à ses nombreux exploits, la société civile réclame une récompense pour celui qu’elle considère comme un rempart contre les bandits.

Récemment mis à la tête de la Brigade territoriale de Nara, l’adjudant-chef Abdou Maïga se fait déjà remarquer par sa rigueur dans la lutte contre les bandits dans le cercle de Nara. Le chef de brigade et ses éléments honorent non seulement la direction générale de la gendarmerie  en particulier, mais aussi, tout le peuple malien en général.

La Brigade territoriale de gendarmerie de Nara a arrêté, le mercredi 2 janvier 2019, à Djébougou dans le cercle de Nara, Oumar Diallo, un bandit de grand chemin, auteur de plus d’une centaine d’actes de banditisme au Mali et en Mauritanie.  Compte tenu de sa capacité de nuisance, le nébuleux Diallo a été immédiatement transféré au camp I de Bamako sous une escorte.

Cette arrestation a été rendu possible grâce au professionnalisme du chef de la Brigade territoriale de Nara et ses hommes. Son efficacité et ses bons rapports avec la population font de lui aujourd’hui un rempart contre les bandits dans la zone. L’histoire retiendra que c’est lui qui est parvenu à mettre sous les verrous le plus grand bandit du pays. Un bandit qui a longtemps semé le chaos dans plusieurs localités du pays.

Satisfait de cette arrestation et surtout des nombreuses actions du CB dans la lutte contre l’insécurité et le vol de bétail dans le cercle de Nara, le président de la société civile de Nara, Adama Kamissoko, au nom de la population, a reconnu la bravoure et les qualités d’un CB au service de la population.

Conformément à la promesse du Directeur général de la gendarmerie, le général de brigade Satigui dit Moro Sidibé, de récompenser les éléments qui vont se faire remarquer dans l’accomplissement de leur mission, la société civile de Nara attend une récompense pour le CB considéré comme un sauveur.

Y. Doumbia

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here