Lutte contre l’insécurité : Le Réseau d’appui pour une meilleure gouvernance au Mali s’engage

0

Le Réseau d’appui pour une meilleure gouvernance au Mali (R.A.M.G.MA) a sillonné les six Communes du District de Bamako à travers une Caravane sur l’insécurité qu’il a organisée le samedi 14 novembre 2015. Le départ de cette Caravane a été lancé à Boulkassoumbougou au siège du Réseau à l’Immeuble Thioma Guidado. C’était en présence des représentants des autorités compétentes, notamment le Commissaire du 12ème Arrondissement, Commandant Cheickna Magassouba, ainsi que les membres du Réseau dénommés «les ministres», sous la conduite de leur Premier ministre, Abdoul Aziz Oumar Diallo.

 

L’insécurité dans notre pays va crescendo chaque jour que Dieu fait. Cette insécurité a comme conséquences la perte des biens de la population et aussi la perte en vies humaines. Pour mettre fin à ce danger, le Réseau d’appui pour une meilleure gouvernance au Mali (R.A.M.G.MA) a sillonné le District de Bamako à travers une Caravane. Elle a été effectuée par un camion-remorque accompagné par les jeunes qui sont sortis massivement pour la cause. Elle des messagescomme : «Population de Bamako, investissons pour notre propre sécurité en acceptant de dénoncer les suspects, aux numéros suivants : 80 333/80 00 11 15».

 

En effet, le coup d’envoi de cette Caravane a été donné par le Commissaire du 12ème Arrondissement, Commandant Cheickna Magassouba. Ce dernier, dans son intervention, a salué cette belle initiation de Réseau de «sensibiliser ses compatriotes pour se lever contre l’insécurité». «Vous les jeunes, l’insécurité joue particulièrement sur vous. Alors, ensemble, investissions-nous pour constituer un rempart face à cette insécurité !», a-t-il lancé.

 

Le Premier ministre du Réseau d’appui pour une meilleure gouvernance au Mali (R.A.M.G.MA), Abdoul Aziz Oumar Diallo, a dit ceci : «Nous avons décidé d’organiser cette caravane suite à l’atelier organisé le 26 mars passé, qui avait comme objectif de faire une profonde réflexion sur l’insécurité. C’est ainsi qu’à  l’issue de cet atelier, les ministres ont demandé d’initier une caravane sur l’insécurité Dans le District de Bamako».

 

Pour lui, cette caravane a comme objectif d’aider le gouvernement du Mali à s’investir davantage dans la lute contre l’insécurité. «Parce que l’insécurité, ça commence par la société civile et ça finira toujours par la même société civile. Et nous, membres de la société civile, si nous jouons notre part dans cette lutte, je pense que nous pouvons avoir l’insécurité zéro». Avant de lancer un message à la population bamakoise : «Il  ne faut pas tuer les voleurs appréhendés. Il faut les remettre aux institutions de justice en commençant par la police et aux tribunaux. C’est à eux de faire la justice sur qui que ce soit. Nous ne devons pas rendre notre propre justice…» ;

 

«La caravane sillonnera toutes les six Communes du District de Bamako. Nous allons faire l’ensemble du District de Bamako pour parler de l’insécurité et nous appelons les autres associations à nous joindre pour que nous puissions faire face à cette insécurité. Il faut que nous sachions que le gouvernement a ses limites. Donc, il faut une synergie d’actions afin de bannir l’insécurité dans notre pays» a-t-il déclaré.

 

Cette caravane a été financée sur fonds propres du Réseau, c’est-à-dire avec les cotisations de ses membres. Le Réseau a été créé en 2013 et est une organisation de la société civile ayant pour objectif d’interpeler, de dénoncer, de critiquer et de proposer des solutions concrètes à toutes les situations qui se présentent dans le pays.

Seydou Karamoko KONÉ

PARTAGER