Mali : les assaillants tués dans l’attaque contre l’hôtel Radisson avaient revendiqué la libération de deux terroristes d’Almourabitoune

4
Radisson Blu
Hôtel Radisson Blu, Bamako

Les deux assaillants tués dans l’attaque de l’hôtel Radisson de Bamako, le 20 novembre 2015, avaient sur eux une lettre demandant la libération de deux terroristes du groupe islamiste Almourabitoune, a indiqué samedi le procureur du pôle judiciaire spécialisé contre le terrorisme, Boubacar Sidiki Samaké.

M. Samaké a fait cette déclaration à la télévision publique malienne. Il a précisé que les deux assaillants avaient sur eux une lettre écrite en arabe, demandant la libération de deux prisonniers détenus en Mauritanie et au Niger.

Selon lui, le groupe Almourabitoune a été à l’origine de l’attaque du Radisson, qui a fait 22 morts dont trois ressortissants chinois.

Chacun des deux assaillants tués avaient sur lui une somme de 200.000 FCFA, en billets de 10.000 F mis en circulation en octobre 2015, a indiqué le procureur.

Avec la CENTIF (cellule nationale de traitement de l’information financière du Mali), le pôle des enquêteurs va travailler pour retracer l’origine des billets, a-t-il ajouté. Fin

SOURCEfrench.china.org.cn
PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Toute transaction financière faite à partir d’une banque laisse des traces qui permettent une traçabilité des billets utilisés, surtout quand t-on a déjà établi la date de mise en circulation donc de la série en plus.
    La traçabilité peut établir ou aboutir à la découverte du circuit financier et probablement aux utilisateurs du compte.

    • SARAHAMANI

      Merci pour l’explication.
      Cependant, la traçabilité des billets (à mon sens) ne peut marcher que quand il s’agit de billet INTENTIONNELLEMENT marqués par les services (argent de rançon, etc.)

      Parce que dans le cas présent, même en supposant qu’ils puissent remonter jusqu’à la banque qui a émis ces billets, ça ne leur donnera aucune espèce de renseignement autre que la localisation de l’agence bancaire, sachant que ces derniers (non marqués) ont pu être donnés à N’IMPORTE QUI à la caisse… 😯 😯 😯

      A moins que quelque chose m’échappe, ce qui est très possible!

  2. “Avec la CENTIF (cellule nationale de traitement de l’information financière du Mali), le pôle des enquêteurs va travailler pour retracer l’origine des billets, a-t-il ajouté. ” 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    Mais j’aimerais bien comprendre: Connaître “l’origine des billets”, ça peut APPORTER quoi exactement? 😯 😯 😯 😯 😯

    • PS: Et d’autre part, quel “sens” l’auteur de l’article donne-t-il au mot REVENDIQUER? 😯 😯 😯

Comments are closed.