9ème Session ordinaire de la 5ème Mandature du CESC : Le gouvernement Dr Boubou Cissé exhorté à relever les défis de l’ère

0

La session ordinaire de la 5ème mandature du Conseil économique social et culturel  ouverte, en débute semaine, a exhorté le gouvernement de mission, présidée par le premier ministre Dr Boubou Cissé, à relever  la paix, la sécurité et de la cohésion sociale.

-Maliweb.net- « L’espoir est cependant permis avec la mise en place de l’actuel gouvernement. Le socle éducatif solide et respectable dont  bénéficie le nouveau Chef de cette équipe de « patriotes missionnaires », engagés, constitue déjà un atout essentiel de sa réussite ». Tels sont les mots d’encouragement utilisés par le Président du CESC  l’ouverture  de la neuvième session ordinaires de la 5ème mandature de la dite institution à l’endroit du gouvernement. Pour lui, le nouveau gouvernement  pétri d’une longue et riche expérience managériale, avec des femmes et des hommes de notoriété et de compétence avérée vont ouvrir le sésame de la paix, de la sécurité, de la cohésion sociale et du mieux vivre ensemble pour ce peuple indulgent, endurant et généreux.

Pour ce faire,  Dr Boulkassoum Haïdara a  déploré l’évolution inquiétante vers le centre voire le sud de l’insécurité. Ce,  malgré les efforts considérables consentis, selon lui,  par l’Exécutif pour l’équipement et le renforcement des capacités opérationnelles des forces de défense et de sécurité  maliennes appuyées par Barkhane, Minusma et la force conjointe du G5 Sahel.  Dans ce sillage, le Président du CESC a également déploré les attaques meurtrières de Dioura, d’Ogoussago, de Guiré, de Hèrèmakono  au Mali, de Dablo, de Toulfé au Burkina Faso et de Tongo Tongo au Niger  en appelant à la nécessité de renforcer   des capacités de renseignement des forces de sécurité avec une forte implication des partenaires et des populations.

Par ailleurs, il faut rappeler  que  cette session de la 5ème mandature sera consacrée, conformément aux dispositions de l’article 107 de la Constitution, la à la finalisation et à l’adoption du Recueil annuel 2019 des attentes, besoins et problèmes de la société civile de toutes les régions, du District de Bamako et des Maliens résidant à l’extérieur.  Dans ce cadre, un document élaboré sera destiné au Président de la République, au Chef du Gouvernement et au Président de l’Assemblée Nationale.

Auparavant, la mission de recueil du CESC  de  cette année  a rencontré les Maliens établis en Côte d’Ivoire, en Guinée Conakry, au Maroc, au Niger, au Nigéria, au Sénégal, au Togo et en Tunisie pour recueillir leurs attentes et leurs besoins.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here