Après la France, les États-Unis veulent contrecarrer l’influence russe en Afrique

0

Devancés par la Chine sur le continent, les États-Unis tentent de se concentrer désormais sur le nouvel adversaire commun de l’OTAN la Russie. Selon un communiqué paru vendredi, le secrétaire d’État américain Antony Blinken effectuera du 7 au 9 août prochain une visite en Afrique du Sud, en RDC, et au Rwanda.

Il s’agit de contrecarrer l’influence diplomatique de Moscou alors que le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov termine son tour d’Afrique. Ces efforts diplomatiques s’inscrivent dans la droite ligne de ceux entrepris récemment par la France pour s’assurer qu’elle contrôle toujours son pré-carré colonial. Même si le président français Emmanuel Macron qui était lui aussi cette semaine au Cameroun, au Bénin et en Guinée-Bissau a admis à demi-mot que son pays est entrain d’être dépassé par la Russie en Afrique.

Anthony Blinken tentera à son tour de reprendre du terrain. Il rappellera selon le communiqué aux pays africains qu’ils ont un rôle géostratégique essentiel et sont des alliés cruciaux sur les questions les plus brûlantes comme la lutte contre les effets du changement climatique, l’insécurité alimentaire et les pandémies mondiales.

Il s’agira du deuxième déplacement du secrétaire d’État américain en Afrique subsaharienne depuis sa prise de fonctions. L’année dernière, il s’était rendu au Kenya, au Nigeria et au Sénégal. L’ambassadrice américaine à l’ONU, Linda Thomas-Greenfield, se rendra de son côté le mois prochain au Ghana et en Ouganda quand la directrice de l’agence américaine d’aide au développement Samantha Power a achevé récemment un déplacement au Kenya, allié de longue date des Etats-Unis, et en Somalie.

source : Africa News

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here