“Ce gouvernement ne respecte personne”, “Victoire pour la démocratie”: l’opposition au pass vaccinal en France justifie sa suspension

0

La candidate PS à la présidentielle Anne Hidalgo a rejeté mardi sur le gouvernement la responsabilité de la suspension surprise de l’examen du projet de loi sur le pass vaccinal, tandis que la candidate RN Marine Le Pen a salué “une victoire pour la démocratie”.

Contre toute attente, l’examen du texte à l’Assemblée transformant le pass sanitaire en pass vaccinal a été suspendu dans la nuit de lundi à mardi, après qu’une majorité de députés ont refusé -par un vote à main levée- la poursuite des débats. Ce qui pourrait faire dérailler le calendrier d’adoption définitif du texte par le parlement prévu initialement pour la fin de la semaine.

“Ça se passe comme ça, car ce gouvernement ne respecte personne”, a réagi Anne Hidalgo sur France 2, pourtant favorable au pass vaccinal, qui veut “prendre le temps de la discussion” car ce dispositif “est privatif de liberté” et que “le parlement est le lieu de cette discussion, respectueuse, avec toutes les forces politiques”.

La candidate RN Marine Le Pen avait dans la nuit saluée sur Twitter “une victoire pour la démocratie”. “On ne peut plus admettre que les débats sur les restrictions sanitaires, qui ont un impact sur la vie et les libertés de nos compatriotes, se déroulent de nuit loin du regard des Français”, a-t-elle écrit.

À l’inverse le maire de Béziers Robert Ménard, soutien de Marine Le Pen, a fait remarquer sur Twitter que lorsque “certains se réjouissent de la suspension de séance”, à Béziers “sur 12 lits de réa, 11 sont occupés par des non-vaccinés”. Son épouse députée Emmanuelle Ménard avait voté contre la suppression de l’article instaurant un pass vaccinal.

“Gros camouflet”

Le ministre de la Santé Olivier “Véran reçoit une correction”, a de son côté salué le candidat LFI Jean-Luc Mélenchon dans un tweet. “C’est le calendrier lui-même qui échappe au gouvernement. C’est un signe de plus de son incapacité à maîtriser les événements”, a-t-il ajouté en conférence de presse mardi.

“Il faut du temps pour étudier un texte”, a justifié la députée LFI Clémentine Autain sur RMC, en qualifiant le projet d'”usine à gaz”.
Pour le président du groupe LR à l’Assemblée Damien Abad, favorable au pass vaccinal, c’est un “gros camouflet pour la majorité En Marche et le gouvernement”, “mis en minorité”. “Amateurs un jour, amateurs toujours”, a-t-il tweeté.

“Cher Damien Abad, il n’y a pas d’heure pour débattre de la santé des Français et les protéger ! Mais vous, vous préférez allez vous coucher… Profitez donc de votre repos pour définir la position des Républicains”, a rétorqué la présidente LREM de la commission des Lois Yaël Braun-Pivet.

Par: 7sur7.be

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here