Gambie : Mamma KANDEH, de Saré Birom à Summa Cum Laude, ce charismatique opposant qui veut déloger du State House de Banjul, Adama BARROW. EXCLUSIF

1

Potentiel faiseur de roi à la présidentielle gambienne de 2016, Mamma KANDEH, Président fondateur du parti d’opposition GDC (Parti du Congrès Démocratique ), est dans la course du scrutin présidentiel de décembre 2021. On le présente comme le candidat du ‘’vrai changement’’ et challenger sérieux et crédible face au Président sortant Adama BARROW. Portrait d’un leader charismatique qui lorgne le palais du State House de Banjul.

Debout sur ses 56 ans, silhouette imposante, Mamma KANDEH, ce ‘’ crack’’ à la fibre altruiste est à la tête du parti de l’opposition gambienne GDC (Parti du Congrès Démocratique). Classé 3 ème aux dernières élections présidentielles gambiennes de 2016, le parti GDC, incarné par l’une des figures politiques les plus emblématiques du pays aujourd’hui, prend du coffre et s’offre partout à travers le territoire gambien des bains de foules en liesse. Potentiel faiseur de roi hier, Mamma KANDEH s’impose urbi orbi comme le véritable métronome d’une alternance crédible de l’élection présidentielle de décembre 2021. Homme politique intelligent et stratège jusqu’aux bouts des ongles, alliant sobriété et sérénité dans le déroulement de son agenda politique, MAMMA KANDEH est né le 12 juillet 1965 à SARE BIROM dans la région de UPPER RIVER en Gambie.

Il appartient au groupe ethnique gambien FULA. Il est le fils d’une famille nombreuse de 5 sœurs et 6 frères, son père est NGIA KANDEH et sa mère est MADA SOWE.

Un pedigree atypique et balèze

Mamma KANDEH a été pendant dix ans, membre de l’assemblée nationale de la Gambie. Fondateur et leader du Parti du Congrès Démocratique Gambien (GDC), qu’il a représenté à l’élection présidentielle gambienne de 2016 obtenant 17,07 % des voix et arrivant 3ème derrière le Président  ADAMA BARROW élu et l’ancien Président YAHYA JAMMEH. Son parcours scolaire et universitaire ont beaucoup forgé l’homme.

Mamma KANDEH tire toute son énergie débordante d’ambition et sa posture de leader visionnaire et futuriste dans l’endurance et la transpiration de son enfance, potache de l’école primaire St. George de la ville de BASSE MANSAJANG. Il est à noter qu’à son époque, il était le premier enfant de sa communauté à s’inscrire à l’enseignement primaire. Il a ensuite fréquenté l’école technique secondaire de CRAB ISLAND. À la fin de ses études secondaires, il a travaillé pour GAMBIA PORTS AUTHORITY, SENEGAMBIA INSURANCE, SUNWING HOTEL et FRIENDSHIP HOSTEL respectivement.

Poursuivant ses études supérieures, il s’est rendu à l’Institut de formation technique de Gambie, avant de quitter les côtes de la Gambie pour Cologne, en Allemagne. Après quelques années, il retournera en Gambie et commence sa carrière politique. Cependant, désireux d’acquérir plus de connaissances et de compétences, il décide de renforcer son cursus académique en atterrissant à la Rome Business School, en Italie. Dans ce prestigieux temple du savoir de haut niveau, comme un don du ciel, Mamma KANDEH est spécialement encadré par l’éminent Professeur Alessio Postiglione, un universitaire italien distingué, de renom et spécialiste de la communication politique. À la Rome Business School, MAMMA KANDEH a été diplômé SUMMA CUM LAUDE en marketing politique et communication.

Un homme de réseaux et tourné vers les grandes questions de développement du monde

MAMMA KANDEH en bon leader international africain, a multiplié ses voyages pour boister et relifter son carnet d’adresses.

Au cours de sa carrière politique, MAMMA KANDEH a occupé de nombreux postes politiques, accumulant ainsi une expérience et expertise pratiques de leadership sur les questions locales et internationales.

Il a été:

✓ Membre du Parlement panafricain (PAP) où il a siégé au comité sur les questions commerciales, douanières et d’immigration ;

✓ Vice-président du caucus ouest-africain du PAP et chef de la délégation de 27 membres du PAP en Libye ;

✓ Observateur de l’élection présidentielles du Zimbabwe le 27 juin 2008 et Observateur à l’élection présidentielle du Ghana le 28 décembre 2008 sous les auspices de l’Union africaine ;

✓ Membre de la Réunion du comité Ad-Hoc du PAP pour les relations avec l’Union Africaine du 9 au 10 juin, à Addis-Abeba ;

✓ Observateur à l’élection présidentielle du Malawi le 19 mai 2009 ;

✓ Chef de la délégation gambienne au Royaume-Uni pour assister à la conférence de la commission électorale à Londres du 15 au 16 décembre 2009 ;

✓ Président du comité sur les questions de commerce, de douane et d’immigration de (PAP);

✓ Chef d’une équipe de trois membres du PAP à la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD), et de la deuxième réunion ministérielle de suivi à Arusha, en Tanzanie ;

✓ Membre de l’Equipe Parlement Européen – Pré-Sommet Parlementaire Panafricain à Tripoli ;

✓ Membre de la mission d’observation électorale à l’élection présidentielle égyptienne – PAP, 28 novembre 2010 ;

✓ Chef d’équipe du PAP en Libye pour la conférence de l’Union des Migrants Africains ;

✓ Vice-président du bureau de l’union des migrants africains ;

✓ Chef de délégation du PAP à la conférence sur le rôle de la Mission de l’Union Africaine en Somalie (AMISOM) en appui au processus de paix de Djibouti ; à Accra, Ghana du 28 février au 2 mars 2011 ;

✓ Membre du séminaire du chef d’équipe du PAP au Botswana sur les politiques de la SADC en matière de commerce et d’intégration du 10 au 13 avril 2011 ;

✓ Membre du Dialogue Parlementaire Régional et Renforcement de la Compétitivité par l’Augmentation de la Chaîne de Valeur Agricole en Afrique (Abuja, Nigeria) 5 – 7 octobre 2011 ;

✓ Chef de délégation du PAP au 4ème forum de haut niveau sur l’efficacité de l’aide à Busan (Corée du Sud) 29 nov. – 1er déc. 2011 ;

✓ Membre de la Délégation au Parlement Européen pour les relations avec le PAP à Bruxelles du 5 au 9 décembre 2011.

Un challenger sérieux pour éjecter du pouvoir Adama BARROW

MAMAH KANDEH, Président du GDC depuis 2016,  tient les cartes en main, au regard de son leadership politique accompli au service de la Gambie. Plusieurs sondages lui créditent une position confortable lors des joutes présidentielles de décembre 2021 et pourrait même défaire l’actuel Président gambien Adama BARROW.

Sa cote de popularité n’a cessé de grimper ces deux dernières années auprès des milieux intellectuels, de la jeunesse, du monde rural et de la diaspora. MAMMA KANDEH a une carrière politique accomplie à tous les niveaux de la gestion politique en Gambie.

En 2002, MAMMA KANDEH a brigué le siège de l’Assemblée nationale pour la circonscription de Jimara et a gagné.

En 2007, il a été nommé sans opposition par son parti pour le siège. Il a contesté et battu l’actuel président Adama Barrow, qui se présentait sous l’égide du Parti démocrate uni (UDP) pour le siège.

MAMMA KANDEH s’est défini au cours de sa carrière politique comme un Gambien ouvert à toutes les ethnies du pays, s’érigeant en vrai nationaliste et patriote. Il s’est immergé dans le travail politique et s’est acquitté avec mérite d’un éventail de fonctions politiques au fil des années.

De nombreux commentateurs sociaux et politiques ont dépeint de manière plausible MAMMA KANDEH comme le grand fils de la Gambie, qui va restaurer l’État de droit, la bonne gouvernance et distribuer les richesses du pays aux citoyens gambiens de tous bords.

 

Par

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Kandeh might be right president for Gambia despite fact he is close associate of Shagari Family of Nigeria. Shagari Family may as much as be as assisting with financing his campaign. Last thing west Africa need is mess like ones ongoing in Nigeria under total circumstance of Nigeria. Fulani are perpetually murdering with impunity. Jammeh have disavowed himself from supporting President Barrow. Is Barrow slave to Great Britain? What have Kandeh offered or Shagari Family offered unforgivably murderous Yahyah Jammeh who despite being criminal proclaim to be leader of Gambian political party? Is that legal in Gambia? Maybe I should be there. Jammeh have turn too many of educated of Gambia into foreign ass kissers willing to lead Gambian people to genocide. Gambia do not need people like that.
    President Barrow demonstrated his judgement is terribly perverted plus that he serve foreign masters instead of Gambian people best interest. That is evidence job is too much for him. Even worst he seek deal with Jammeh. That is too much evidence that even he see himself as incompetent president.
    Gambia is mess!
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here