Mali-BAD : Lancement du profil-pays sur les énergies renouvelables

0

Ce rapport est le premier d’une série de profils-pays sur les énergies renouvelables en Afrique. Avec un taux d’électrification du pays, qui s’élève aujourd’hui à 55 % et 15 % respectivement pour les populations urbaine et rurale, la voie royale pour une fourniture correcte des besoins du marché domestique passe par les énergies renouvelables (solaire, hydraulique, éolienne et de biomasse).

 

Le Mali, d’après le rapport, a une capacité de sept à dix heures d’ensoleillement par jour toute l’année. Le pays, avec des efforts dans ce domaine, pourrait devenir l’un des plus grands producteurs d’énergie solaire au monde. En outre, seuls 250 MW d’énergie hydroélectrique sont exploités à ce jour sur les fleuves Niger et Sénégal, dont le potentiel s’élève pourtant à 1 GW, mentionne le document. Le gouvernement a fait des énergies renouvelables son cheval de Troie pour atteindre un coefficient de service de qualité. Des investissements massifs amenés via des joint-ventures Etat-privés sont nécessaires notamment le mix énergétique qui devrait couvrir 25 % de consommation.

Le gouvernement s’est aussi fixé un objectif de taux d’électrification rurale de 61 % en 2033. « Nous continuons donc à travailler avec nos partenaires pour accroître les investissements durables dans un secteur devenu plus attrayant », a affirmé Ismael Touré, directeur de l’énergie du Mali.

(La suite à lire dans le prochain numéro du magazine Les Afriques)

PAR ISMAEL AIDARA, RÉDACTEUR EN CHEF, BAMAKO

Les Afriques

Commentaires via Facebook :

PARTAGER