Le General de Brigade Moussa Sinko Coulibaly, ex-directeur de l’Ecole de maintien de la paix persiste et signe : «J’ai décidé de quitter l’armée afin de faire face à d’autres défis. Et personne ne pourra changer mon avis»

25
Le General de Brigade Moussa Sinko Coulibaly, ex-directeur de l’Ecole de maintien de la paix persiste et signe
Moussa Sinko Coulibaly avec notre confrère Alou Badra Haidara

«Je n’ai aucun contact avec IBK. Nous voulons un nouveau président de la République en 2018 »

 Dans cet entretien, le Général de brigade Moussa Sinko Coulibaly explique les raisons fondamentales de sa démission à la tête de l’Ecole de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye la semaine dernière ainsi que ses ambitions. Son souhait le plus ardent, c’est d’apporter le changement en 2018. Pour ce faire, il compte mettre en place un mouvement populaire qui regroupera tous les fils du pays, toutes catégories confondues, pour réaliser cet ambitieux projet. 

 Aujourd’hui : Comment expliquez-vous votre démission à la tête de l’Ecole de maintien de la paix, qui a d’ailleurs surpris de beaucoup de gens ?

 Moussa Sinko Coulibaly : Merci beaucoup de m’avoir donné cette opportunité. Disons que la décision de ma démission a été sagement mûrie. Cela fait plusieurs mois que je partage cette réflexion avec beaucoup d’amis qui sont autour de moi. Cette décision est liée au fait que je suis arrivé au bout d’un parcours, d’une carrière militaire. C’est pourquoi, j’ai pris la décision de pouvoir avoir l’opportunité de faire face à d’autres défis, de m’ouvrir à d’autres horizons.

Comme vous le savez, le statut des militaires impose des règles, de réserves, de la limitation d’activité… Si je voulais réellement m’investir dans d’autres domaines, le seul choix qu’il me restait, c’était vraiment de me libérer des contraintes de la charge militaire. Et c’est ce que j’ai réellement fait, la semaine dernière. J’ai décidé de présenter ma lettre de démission. C’est ce qui explique pourquoi j’ai décidé de quitter l’armée.

Vous, en tant que jeune Général, êtes-vous satisfait de votre carrière militaire, après avoir rendu le tablier ?

Pour moi, ma carrière n’est pas encore finie, même si je quitte les habits de militaires. Je peux toujours contribuer. C’est ce que j’ai dit aux personnes avec lesquelles j’ai eu à changer. J’ai bien dit que je reste toujours disponible pour l’armée. Les compétences ou l’expérience que j’ai, ne vont pas disparaitre avec ma démission. Donc, je pourrais toujours continuer à contribuer au niveau de l’armée. Je pense que c’est la forme et les moments qui vont changer, mais je serais disponible comme je l’ai dit dans ma lettre de démission, à servir le pays partout ou besoin sera. C’est pour vous dire que ma carrière continue, mais sous une autre forme.

 Quelles sont aujourd’hui vos ambitions ?

Je sais que beaucoup de gens lient ma décision à l’actualité du pays. Bien évidemment, mes prises de position politique actuelles sont connues. Je pense que l’équipe du Président IBK a montré beaucoup d’insuffisances, des limites. Il est donc évident qu’il y a des opportunités qui s’offrent à la nation malienne l’année prochaine, en 2018, pour essayer de changer le cours de notre histoire, de donner une nouvelle façon de gouverner à ce pays, bien évidemment que je veux contribuer activement à ce qu’on se donne les chances, toutes les chances, d’amener notre équipe qui va pouvoir nous gouverner plus efficacement à partir de 2018.

 Cela veut dire que vous serez probablement candidat à la Présidentielle de 2018 ?

Je suis en train de mobiliser, de faire en sorte que toutes les bonnes volontés, tous les Maliens qui veulent aujourd’hui le changement, qu’on se donne toutes les chances, je dis bien toutes les chances, pour que ce changement soit une réalité.

 Avec vous ?

Moi je suis un contributeur. Aujourd’hui, il y a beaucoup de gens plus motivés que moi, qui souhaitent ce changement.  Chacun va contribuer à mobiliser de son côté. Peut-être au mois de janvier ou février, nous pourrons faire une convergence et de pouvoir identifier qui pourrait le mieux incarner le nouveau visage de ce changement.

 Pour cela, peut-on s’attendre à la mise à la place d’un mouvement ?

Nous pensons qu’il va falloir mettre en place un grand mouvement populaire pour essayer de porter ce changement. Nous réfléchissons sérieusement à cela. Il sera sous forme de plateforme qui pourra accueillir tout le monde. Il s’agit bien des personnes physiques, des associations, des partis politiques… En d’autres termes, toute personne aujourd’hui qui pense qu’il peut apporter une contribution pour le changement.

Je pense que tous les Maliens ont leur place dans ce mouvement. Nous voulons nous adresser à tous les fils de ce pays. Ce n’est pas un mouvement pour une seule personne, mais c’est pour le Mali. C’est pour vous dire que tous les Maliens doivent trouver un espace d’expression et d’épanouissement à l’intérieur. Donc, notre projet, c’est pour le Mali. Et tous ceux qui ont envie à ce que nous puissions changer les choses positivement et que nous puissions envoyer les enfants à l’école, qu’il y ait plus de sécurité, tout le monde peut apporter une contribution.

Avez-vous déjà une idée sur le nom de ce grand mouvement ? 

Effectivement, ce sera un mouvement populaire qui peut intégrer tous les fils du pays. Pour le moment, nous réfléchissons à des noms. Je crois qu’avant la fin de ce mois, nous serons fixés sur de beaucoup de choses. Nous avons déjà repéré un siège qui va servir certainement de Quartier Général (QG) et mettre en place des structures sur l’ensemble du territoire national. Nous voulons fédérer toutes les énergies dans tout le pays afin d’être sûrs d’apporter le changement en 2018.

Nous sommes à la phase de mobilisation. Pour le moment, notre mouvement ne se dessine pas autour d’une seule personne. Il se dessine autour d’un projet qui s’appelle le Mali.

Et si cette plateforme vous désignait comme candidat en 2018 ?

J’ai bien dit dans ma lettre de démission que je suis prêt à servir mon pays partout ou besoin sera. Je pense que le message est très clair.

 Que répondez-vous à cette rumeur comme quoi vous êtes le dauphin de l’actuel président, notamment IBK ?  En d’autres termes, que vous serez le plan B au cas où il ne sera pas candidat en 2018 ?

Je ne sais pas ce que vous voulez dire. Mais, j’ai dit que nous allons nous donner les chances, toutes les chances pour qu’en septembre 2018 on ait une nouvelle équipe dirigeante pour le Mali.

 Pour être très précis, il parait qu’on vous prépare au cas où IBK ne briguera pas un second mandat ?  Est-ce vrai ?

Si tel est le cas, moi personnellement, je ne suis pas au courant. Je n’ai aucun contact avec le président de la République.

 Par rapport au changement comme vous le souhaitez, est ce que vous êtes en contact avec certains acteurs de la société civile ou leaders politiques ? 

Disons que part mes fonctions au ministère de l’Administration Territoriale, j’ai créé des contacts avec beaucoup d’organisations, d’associations, de partis politiques et de personnalités du pays et j’ai continué à garder ces contacts même par mes fonctions à l’Ecole de maintien de la paix. C’est pour vous dire que j’ai beaucoup de contacts avec beaucoup de structures. Bien évidemment, nous faisons régulièrement les points de la situation socio-politique du Mali. Je pense que pour la majorité des Maliens, le constat est que rien ne va, rien ne marche aujourd’hui dans notre pays. Et donc il est urgent qu’on essaye de se rassembler et de changer la gouvernance de ce pays. Je suis en contact avec beaucoup d’organisations, qui sont vraiment plus motivés que moi et qui désirent une seule chose, le changement.

 Cela passe par quoi ? 

Cela passe obligatoirement par les élections. Nous souhaiterions qu’il y ait les élections l’année prochaine, en particulier la Présidentielle, pour élire un nouveau président de la République.

 Est-ce que vous êtes aujourd’hui prêt à assumer au cas où ce changement passerait par vous ? 

Je suis prêt tout naturellement à servir mon pays à tous les niveaux. Mais, pour le moment, l’importance, c’est de contribuer avec toute mon énergie, toute ma force, à conduire ce changement.

 Après votre démission, vous allez définitivement quitter l’Ecole de maintien de la paix ? 

Ce n’est qu’une question de jours. Après avoir rendu ma lettre de démission, j’ai demandé au Ministre qu’il serait souhaitable qu’il trouve quelqu’un pour me remplacer à la tête de l’Ecole de maintien de la paix afin que je puisse me consacrer à 100% au projet de changement.

 Et comment le Ministre a apprécié votre démission ?

Disons qu’il a son avis, mais la décision de ma démission est purement personnelle. Je respecte les avis des uns et des autres, mais ce n’est pas cela qui va changer ma décision.

Est-ce que vous êtes aujourd’hui en contact avec le Général Amadou Aya Sanogo ?

Je suis en contact avec tous les Maliens. Je ne m’impose pas de limitation.

 Avez-vous aussi des contacts avec certains chefs d’Etat de la sous-région ?

Disons que nous allons nous donner les moyens de communiquer et de rassurer tous les partenaires du Mali. Cela afin de nous aider à la réalisation de notre projet de changement. La situation actuelle est difficile et impacte les Maliens.

 Avez-vous un appel à lancer ?  

Je profite de cette opportunité pour inviter tous les Maliens à se rassembler, à croire au changement, surtout à un avenir meilleur de ce pays. Personnellement, je crois à cela. J’ai envie de dire à tous les Maliens de se mobiliser pour que cette amélioration des conditions de sécurité et économique puisse être apportée. Croyez donc à ce projet et surtout il faut que nous-mêmes, Maliens, nous ayons tous les ressorts et toutes les potentialités qu’il faut pour amorcer ce changement.

Interview réalisée par Alou Badra HAIDARA

Commentaires via Facebook :

25 COMMENTAIRES

  1. Vu la recolonisation du mali par lancien occupant, on ne s est pas quel pacte moussa sinco signé avec les maitres du mali?? Et aussi.avec la minusma un etat dans etat . En tout cas ce type a jouer un role trouble dans la transition en lachant ses amis dans la geule du loup😁😁😁 , c est difficile de lui faire confiance. C est grand calculateur.

  2. A t il eu son concours a la cellule de l afrique pour etre sur de cette décision?😁😁😁?? Car, face aux poid lourd de la mafia franceafricaine comme tieman hubert, ousmane sy, et les dionkounda , on attend la suite du casting, et le choix definitif du petit macron et de ledrian, dans tout les cas c est le peuple malien qui est toujours le perdan tant que le choix ne vient pas de lui, et le pire c est toujours un rigolo loin des problèmes des populations qu on nous impose avec une validation par le vote pour berner quelques imbeciles en manque de vision pour ce pays.

  3. Il faut faire partir Ibk sinon le Mali ne sortira jamais de ce trouve. Regarder Ibk à kayes, Sikasso, le jour du Maouloud très content. Posez_ vous la question s il pense que ce pays est en guerre, que les Maliens pleurent, que les Maliens pensent au Nord à leurs morts. Qu est_ ce qu on a pas sous ce régime? Il faut qu il parte même avant les élections Menteur,ivrogne

    • 😀Toi es tu pret a le remplacer?😁
      😷CELUI QUI VIENDRA A SA PLACE SERA ET FERA PIRE!😷

      • Personne n est irremplacable au monde. Surtout son incompetence👏👏👏👏😁😁😁😁

  4. Mon Gl Coulibaly , n’ecoutez pas surtout les traitres qui sont au tour de tous les Presidents qui se sont succede de 1991 a nos jours . IBK a echoue il faut le faire partir pour un Mali uni et prospere . Le peuple dans sa grande majorite vous suivra .

    • ……suivre pour faire quoi? IBK a entendu la meme promesse! …..
      😁…….U BE TEKERE FO KI LA YELEN SANFE! KA TEKERE FO KI LADJIGUIN!…,.😁
      .,.LES POLITICHIENS MOUSSOLOU’MANISES ET FRANCISES INCAPABLES! UN

  5. Courage et bonne chance car les politiques sont forts dans la diffamation et dans le blâme sans preuve tout simplement pour ternir ton image Modibo Sidibe en sait comme découragement n’est pas militaire va jusqu’ au bout de ta pensé que DIEU t’aide si et seulement si c’est dans le bon sens

    • Le peuple vous suivra mon Gl Moussa Sinko COULIBALY . Qu’Allah le tout puissant vous assiste. IBK a plonge notre pays dans le chaos total. N’ecoutez pas celles et ceux qui n’ont pas de conviction . Depuis 1991 jusqu’à nos jours, certains hommes politiques ont catégoriquement refusé l’opposition . Ils viennent chaque fois au vainqueur pour lui faire allégeance . Maintenant que vous décidez de faire partir IBK en 2018, par les urnes , je suis convaincu que vous parviendriez , mais pensez également à renvoyer ces politiciens à la retraite forcée , depuis plus de 20 ans ils ne font que sucer le sang des maliens. Il faut une nouvelle forme de gestion du Mali, qui doit se faire sans la vieille garde. Quelque soit la plate forme qui sera formée pour faire partir IBK en 2018, l’adhésion des maliens ne vous fera pas défaut . Sauf qu’il ne faut pas écarter l’hypothèse qu’IBK s’abstient de se représenter à l’élection présidentielle de 2018, comment allez-vous faire pour récupérer les sous du peuple qu’il a dilapidé avec les membres de sa famille et ses proches ? Cette question à son importance si l’on sait que durant son mandat les scandales sont nombreux mais ne se ressembles pas. Les auteurs sont connus dans son entourage .

  6. comrades I truly hope plus believe we should obligate Mr. Moussa Coulibaly to be of contact to ECOWAS. Mali will not be inclusive plus developed as it should be without a president who duly interact with ECOWAS. IBK have certainly proved Mali have not reached point it is able to undergo all its trials alone thus, should turn to those who are capable of strengthening its position. There is none besides ECOWAS. Europe have proven its assistance is limited to extent its assistance prohibit victory that will allow Mali to develop modern living throughout Mali. As for Mr. Moussa Coulibaly Movement I suggest it take a simple name which set forth its objective in a manner understood by all. Name which promotes agenda be set in best interest of people of Mali. Movement should be entitled Live Well Mali Movement (LWMM). It obligate establishment of Security plus Order throughout Mali intermingled with development where adequate security exist. Subtopic of Security plus Order throughout Mali is establishing of who in trouble regions of Mali are actually Malians. Once we rid Mali of foreign terrorists/jahadists hiding under a cover of desire to establish AZAWAD we will eradicate many many would be terrorists attacks plus make our nation more effective at managing remaining attackers. Attackers could be managed by a muliti-facted approach which include duly rewarding citizens for information timely revealing AZAWAD terrorists/jahadists… These matters as they relate to Mali development of modern living featuring mass modern education plus immigrating of Buntu(negroid) from hostile to Buntu places which enslave them such as Mauritania. I would personally cherish organizing plus managing of such project inclusive of development of modern living communities plus modern educating of such immigrants but I first need assistance in getting home or I have to wait unto my assets are released to me in 2020. Irregardless of how that condition mature I will continue to monitor events in Mali. At this time I hold belief that if he do not allow himself to go astray Mr. Moussa Coulibaly may become best leader Mali have had in centuries. He is not approaching tasks needed to be performed in Mali from a position of INCOMPETENCE LEADERSHIP is to be accepted as being alright. People of Mali need break mindset of incompetence leadership is alright plus appear to be willing to do so however, they need position themselves to deal with oppression incompetent leaders often apply under such conditions. Oppression is widespread throughout Africa where there is incompetent leadership. To Live Well Mali need evolve in all areas of society especially in area of allowing females to be all they able to be professionally. Modern education should be obligation to all citizens of Mali without it we will only be slaves to foreigners. Live Well Mali. very much sincere, Henry Author (people of books) Price Jr. aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan aka Gue. translationbuddy.com

  7. Moussa Sinkhole is RED : Retired Extremely Dangerous to be President of this country.
    We cannot take a chance with a putshist.

    Quand Moussa Sinkhole se rêve en Yayah Jammeh, c’est vraiment très mauvais pour ce pays.

  8. Mr Moussa Sinko Coulibaly, je suis Coulibaly comme toi et je ne donnerai jamais de mauvais conseil a’ un Coulibaly!!! Je te conseille de te calmer et mediter. Dans la vie il faut etre tres patient. IBK est seul au sommet du Mali. Il prend ses decisions en fonction de ses analyses des informations qu’on lui apporte. Just be careful! Parlez moins et ecoutez plus! Ne vous associez jamais au ethnocentristes!
    Vous etes de la meme generation que Bob Marley Bathily et Moussa Mara!
    Bob Marley et ses amis wsr et autres are high on the shit. Ils ne savent pas de quoi ils parlent! Avez-vous remarque’ que Rasbath n’a change’ critique’ son pere Mohamed Aly Bathily qui a toujours ete’ un element important de l’entourage d’IBK?
    Aucune gymnastique au monde ne peut empecher Moussa Mara d’endosser une partie du bilan de l’actuel president IBK. IL ETAIT LE PM D’IBK!!!
    Moussa Sinko, n’oubliez pas quel decret presidentiel a fait de vous General! N’OUBLIEZ SURTOUT PAS L’ACHARNEMENT DES OPPOSANTS D’IBK CONTRE VOTRE PERSONNE A’ LA SUITE DE LA DERNIERE ELECTION PRESIDENTIELLE! En tant qu’ancien directeur de cabinet du General Sanogo, je vous conseille d’etre tres tres prudent!!!! Pour certaines personnes, YOU ARE GUILTY BY ASSOCIATION! Soyez prudent car plusieurs de nos gens ne reflechissent pas car ils n’ont aucune capacite’ d’analyse! THEY JUST DON’T KNOW ANY BETTER!!!
    Peut-etre qu’il y a quelque chose que je ne comprends pas ici. WHAT DO I KNOW?

  9. Un autre Moussa Général!
    Le premier, militaire de valeur et patriote
    Le second, opportuniste, menteur, fossoyeur et incapable immoral

  10. Quelqu’un a t’il essayé de dire à Moussa Sinko de revenir sur sa décision? Il est dans son rôle de marionnette. Au moment venu tout se saura. Pour ma part je crois que Sinko n’est qu’un pion du président IBK pour créer déstabiliser les prétendants à koulouba. Ce que vous pensez être un obstacle pour la réélection est au contraire un ticket pour sa victoire en 2018. Attendons de voir.

  11. Du déjà vu et entendu.
    Les politiciens en Afrique et particulièrement au Mali ont peur du changement et ils feront tout pour rester au pouvoir à cause de ses privilèvges et prestiges.
    C’est pourquoi ils nous piègent tous les jours avec leurs mensonges.
    Pour un vrai changement sur ce continent les jeunes dynamiques doivent se reveiller et se mobiliser pour prendre la place des vieux.
    Et à l’heure.

    • Le cas n’est pas specifique a’ l’Afrique. C’est justement pour eviter d’avoir des presidents a’ vie que certaines grandes democraties limitent le nombre des mandats de leurs presidents! Civicus-Mali, ce sont egalement tous ceux qui profient d’un regime qui ont peur du changement car le changement sous nos cieux signifient que le controle du pouvoir et de… l’argent va aussi changer de main!

  12. Ce jeune général voit bien que ibcon ne sera jamais réélu!
    C’est pour ça qu’il quitte ibcon.

    Nous, nous avons su que ibcon était mauvais à partir du moment, où il a décalé son intronisation devant le peuple malien, pour que hollande flamby puisse le couronner: c’est minable et lamentable!

    • C’est votre Alpha O.Konaré qui a fait sortir le Mande Massa du bois après sa prémière élection comme President en lui donnant le poste Porte-parole à Koulouba et depuis lors il a rattrapé le virus de la politique
      Le problème de Moussa Sinkhole -ex putshiste-pour son”grand changement” est qu’il a aidé à l’ intrônisation d’IBK en 2012 .
      Maintenant l’esclave veut se révolter contre son maître et le peuple malien n’est pas dupe.
      Ici il expose sa propre turpitude.

    • Le Gl Moussa Sinko a aide IBK a monter a Koulouba. Dans la droiture puisqu’il etait le vainqueur de l’election presidentielle de 2013. Sans ignorer l’apport de la junte en sa faveur. Mais helas ! IBK est un ingrat, M. Kalfa SANOGO, le lui a rappele a Sikasso. Comme reponse, l’homme a replique avoir renvoyer l’ascensseur a tous ceux qui lui ont fait du bien. Pourtant 4 ans durant que le Gl Amadou Haya SANOGO est en prison. Son ascensseur a ete la prison ? Meme certains de ses camarades politiques ne me dementiront pas : Dr TRETA et autres du RPM, ceux avec lequels il a signe une alliance : Me Mountaga TALL, M. Choguel Kokala et d’autres. Je ne parle pas des traitres de l’ADEMA-PASJ: Pr Tiemoko SANGARE et ses camarades du CE. Ceux-ci ont jure de ne pas faire un jour dans l’opposition. 1992 a 2017, ils sont de la majorite , toujours au pouvoir. En 2018, Ils ne seront meme pas dans l’opposition mais en prison. Des gens qui ne peuvent meme pas rassembler leur propre famille biologique, se sont caches derriere le parti pour voler le peuple.

  13. Jeune frere Moussa, parlez moins et reflechissez beaucoup. Si IBK est candidat pour un second mandat,
    je vous conseille de le soutenir.
    “… Il n’est toujours pas evident d’expliquer pourquoi les gens agissent… Souvent on s’apercoit qu’il n’y a pas d’explication simple. Si vous devions examiner en detail la vie de chaque individu, il serait tres ardu de comprendre ce qui s’y passe, de saisir exactement ce qui a lieu: L’esprit humain est si complex.”

    • Digne fils d’un wuruwaye, avec ton QI inferieur a celui d’une vieille anesse.

      • TONTON-COCHON, SABALI SANI INKA IBOLOKO!VIEUX BILAKORO, tu nous laisses respirer! Tes idioties ne m’interessent pas! IKA BILAKORO FORO TA KABO ANKOUN’NA!!!! Just go to hell avec ton petit BILAKORO SOGONI D’UN MILLIMETRE QUE DIEU T’A DONNE’ POUR URINER SEULEMENT!!! ESPECE DE BILAKORO!!!!

        • je vous en prie monsieur, d’utiliser d’autre terme avec ton Tonton comme vous le dites, la dignité de beaucoup des lecteurs ont du mal à voir ces genres ou de ce façon de de dire certaine chose comme ça.

          • dohoro, be happy parce que je n’ai toujours pas utilise’ les mots comme: KA TONTON KINGUIRANKE’ DJOUFARA!!! KA TONTON KINGUIRANKE’ BELE’ TEGUE’!!! KA TONTON KINGUIRANKE’ FORO TEGUE’ KA TILA KA SORI ANOUKONO!!!
            L’IMBECILE INSULTE MON PERE ET MA MERE REGULIEREMENT! IBELEKILI MASSE’ KA O YE’!!! Je ne fais que dire: KO A BODA!!! Son petit SOGONI d’un millimetre sert a’ uriner seulement! ITISSE’ KA DJOUKELIKE’ NI A AYE’!!!! KINGUIRANKE’ n’a jamais mis son PETIT SOGONI d’un millimetre and TOUTOUNI BLEN KONO! BE’ BARA BLEN KONO si tu prefers le mot BE’ BARA au lieu de TOUTOUNI!!!
            Comme tu le remarques, j’ai ecoute’ tes conseils!!!! E’ NI KINGUIRANKE’ FILA BE’ KA AW KA BILAKORO DJOU TA KA BO ANKOUN’NA!!!!!!
            dohoro BILAKORO, si tu n’aimes pas qu’on insulte KINGUIRANKE’ LE VIEUX BILAKORO , TU LUI DIRAS DE CESSER D’INSULTER NOS PERES ET NOS MERES!!!
            Que tous les participants/lecteurs de maliweb en general et mes aine’s en particulier me pardonnent pour les mots utilise’s ici! I do not have the choice, I have to meet them where they are and speak their language, so they can understand me! When you deal with ignorant and stupid people like Kinguiranke’, you have to do what you have to do to bring him the message to him! He is nothing but A FUCKED UP BULLY!!!!!
            dohoro, INGNAFO PIAN!!!! Que peux-tu faire?

Comments are closed.