Makan Moussa Sissoko Secrétaire politique de l’ADEMA : «Tous les grands partis politiques ont adhéré à cette reforme»

0

Nous avons rencontré Makan Moussa Sissoko, il y a peu et l’avons fait réagir sur le processus de révision constitutionnelle. D’abord en tant membre du CARI et surtout en tant que Secrétaire politique de l’Adéma-PASJ. Nous vous proposons un extrait de notre entretien.
 
En tant qu’homme politique d’abord et ensuite en tant qu’acteur politique, êtes- vous optimiste par rapport au vote positif du référendum ?
Oui, cette fois-ci, je vais vous parler en tant que Secrétaire politique de l’Adéma-PASJ et en tant que membre d’un parti qui a adopté pleinement les reformes. En fait, il y a 3 ans que le Comité Daba Diawara a remis son rapport au président de la République. Dès que ce rapport a été publié, le Secrétariat politique de l’Adéma-PASJ s’est saisi des propositions de la Commission, avant même le projet de loi et le Secrétariat a produit un rapport. Nous avons analysé et avons fait des propositions. Le Comité exécutif s’est saisi de ce rapport qui a été examiné pendant une requête qui a duré 72 heures. Une fois la position du parti adoptée, nous avons attendu que le projet issu des propositions soit connu et il y a eu au moins 5 ou 6 réunions du Comité exécutif de l’Adéma pour faire des propositions d’amendement ayant été acceptées par le Gouvernement. Le projet est devenu consensuel. En fait, l’ensemble des structures du parti est imprégné de la reforme. Chacun a donné son point de vue. Chacun a adhéré et nous allons faire en sorte qu’elle soit expliquée aux militants et tous les grands partis politiques ont procédé de la sorte. L’URD a procédé de la même manière. Le RPM a même organisé un séminaire sur la révision de la Constitution, il y a 2 ou3 ans, que j’ai moi-même animé en tant qu’expert. Tous les grands partis politiques ont adhéré à cette reforme. Concernant le vote à l’Assemblée Nationale, il n’y a pas de mystère. Si les gens n’étaient pas d’accord, ils n’allaient pas voter. Ceux qui sont dans l’opposition, sont dans leur rôle, mais je suis très confiant que la majorité du peuple va approuver cette reforme.

NIAGALY

Commentaires via Facebook :

PARTAGER