Le dialogue de sourds à Alger

9
Mahamadou Djeri Maiga
Mahamadou Djeri Maiga

Si la partie malienne avait accepté de simplifier la chose, deux mois après l’installation du gouvernement, elle se serait rendue à Ouagadougou, conformément à l’accord préliminaire. Pour vite, plancher sur l’avenir à réserver au nord du Mali. Etant donné que l’unité nationale, la forme laïque et républicaine du Mali sont déjà, depuis, mises de côté à Ouagadougou.

Après 9 mois de vantardise au long desquels les autorités du Mali n’ont pu  se retenir face aux provocations des bandits, tout en comparant leur autorités à celles de gens sans réelle idéologie.

Après un bon moment où tout aurait été conclu si on était allé parapher un accord global et définitif de paix, nous y revoilà ! A Alger, avec une marge de manœuvre plus que jamais réduite.

Pour vite faire repartir le processus, Paris et Washington n’ont point manqué de mobiliser, l’ONU, le Maroc, puis d’autres organisations régionales. Vain !

Tout au long de cet immobilisme, les autorités légitimes de la République du Mali se sont comparées  et même laissées perturber par des intrigues des bandits. Toujours, dans leur dessein de nous faire apparaître en irresponsables aux yeux du monde. Le Mali d’IBK a malheureusement cédé. Et nous y revoilà en faiblesse!

Fallait-il pour le sérieux Etat malien de répondre à chaque frasque du MNLA ? Au grand dam de tenir directement la communauté internationale en témoin ? Aucune diplomatie avant celle de Diop apparemment.

Aujourd’hui, à Alger, le Mali est ridiculisé. Car, même pour dialoguer, chacun, parmi les signataires de l’accord de Ouaga, a son petit dessein qu’il s’en est fait pendant ce temps.

Alors qu’à  Ouaga chacun reconnaissait la mise en avant de l’unité nationale du Mali, les groupes armés dont le MNLA qui a eu le temps de se préparer, semblent à ce jour radicaux sur une autonomie tout au moins. Quelle régression !

Qu’on l’admette e ou non, le MNLA qui est vu au niveau international comme un groupe sérieux, soupçonne les officiers algériens chargés  de chapeauter la phase exploratoire, de plus favorables au HCUA qu’à la neutralité. Et aujourd’hui encore, le retour pur et simple à Ouaga s’impose. Sur place, c’est sûr que Compaoré qui se veut sérieux, ne manquera point de rappeler aux groupes armés la valeur de la signature (en juin 2013), aux pays des hommes intègres. Sinon, à Alger, les groupes armés n’y ont rien signé et y tenteront de revenir à la case du départ.

Issiaka Mahmoud Biga

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. General Capi

    “LE MALI SE RIDICULISE EN MOBILISANT TOUS SES MINISTRES POUR DISCUTER AVEC CES IDIOTS!!!! LE MALI EST ENTRAIN DE COMMETTRE UNE FAUTE MONUMENTALE!!!! (…) LA STRATEGIE DOIT ETRE DE LAISSER LE MINISTRE DE LA RECONCILIATION DIRIGER TOUTES LES NEGOCIATIONS AU NOM DU GOUVERNEMENT!!!! LA DELEGATION GOUVERNEMENTALE NE DOIT AVOIR AUCUN CADRE DU SUD!!!! DIOP LE MINISTRE DES AE N’A RIEN A’ FAIRE A’ ALGER!!!!”

    Rien à ajouter, c’est RIGOUREUSEMENT exact, et je partage cette vue à 1000%!… 😉 😉

    On ne se comporte pas comme un ETAT, mais comme un autre “groupe” ou une autre “faction”, exactement au même titre que les rebelles! 🙄 🙄

  2. UN JOUR VOUS ALLEZ DIRE QUE LE PROF KALILOU DU FORES A RAISON SI NOUS VOYONS LES INTERLOCUTEURS DES DEUX COTES TOUS CADRES DU NORD QUI ONT ETE A DES HAUTES FONCTIONS DANS CE PAYS ILS N’ONT RIEN FAIT POUR NOUS EVITER CELA COMPLICITE OU TROMPERIE POUR REVENIR AUX AFFAIRES AFIN D’EMPOCHER ENCORE CE QU’ON METTRA COMME FOND DE DEVELOPPEMENT DES REGIONS NORD ALERTE AUX AUTORITES ET BAILLEUR DES FONDS CAR CES BON A RIEN NE PENSENT QU’A LEURS PROPRES INTERETS ET NON CELUI DU MALI A FORTIORI CELUI DU NORD LA REVOLTE DE DJERI ET AUTRES TIRE SA BASE DE SE QUI SE DISENT PRO GOUVERNEMENT UNE MANIERRE DE LEUR CONFIER TOUT PROJET A DESTINATION DU NORD POUR RAMENER A LA CASE DEPART LA NOUVELLE GESTION DU NORD DOIT ETRE CELLE D’UN NOUVEAU MALI AVEC DES NOUVELLES TETES CE QUI SERRA DIFFICILE CAR LES CHATOSET SON COISTIER PATRON DES NARCOS NE LAISSERONT PLACE A PERSONNE A CELA IL FAUT AJOUTER LA BANDE AG ERLAF TOUS AUX AGUETS DES DES RETOMBEES DES NEGOCIATIONS MERCI CHERS LECTEURS

  3. Mohamadou Ag Djeri Ag Maiga,est-il un bellah ou un touareg?
    Je le vois seul homme de couleur parmis les terroristes du MNLA

    • Ce type n’est qu’un esclave affranchi qui veut servir ses maîtres du MNLA.Et il aura à regretter un jour les actes qu’il va poser.
      “Azawad is not a sanctuary for old slaves”.

  4. LE MALI SE RIDICULISE EN MOBILISANT TOUS SES MINISTRES POUR DISCUTER AVEC CES IDIOTS!!!! LE MALI EST ENTRAIN DE COMMETTRE UNE FAUTE MONUMENTALE!!!! IBK ET SON EQUIPE NE SAVENT PAS QU’ILS JOUENT LE JEU DU MNLA!!!!!
    LA STRATEGIE DOIT ETRE DE LAISSER LE MINISTRE DE LA RECONCILIATION DIRIGER TOUTES LES NEGOCIATIONS AU NOM DU GOUVERNEMENT!!!! LA DELEGATION GOUVERNEMENTALE NE DOIT AVOIR AUCUN CADRE DU SUD!!!! DIOP LE MINISTRE DES AE N’A RIEN A’ FAIRE A’ ALGER!!!!
    CES RACISTES IDIOTS SONT ENTRAIN DE DIRE AU MONDE ENTIER QUE C’EST UNE QUESTION RACIALE/RACISTE/REGIONALE ET QU’IL S’AGIT D’EUX LES BLANCS/NORDISTES CONTRE LES NOIRS/SUDISTES!!!!! NOUS NOUS MONTRONS COMPLETEMENT BETES EN ENVOYANT LE GENRE DE DELEGATION QUE NOUS AVONS A’ ALGER!!!!
    LAISSEZ LES NORDISTES BLANCS ET NOIRS QUI SONT CONNUS POUR LEUR PATRIOTISME, MENER LES DICUSSIONS AU NOM DU MALI! LE GOUVERNEMENT DOIT TOUT SIMPLEMENT ACCOMPAGNER!!!!!!
    FAISONS ATTENTION AUX PETITS GESTES QUI PEUVENT NOUS FAIRE PERDRE NOTRE RAISON!

  5. 🙄 Donc selon vous, M. le journaliste, tout est la faute des autorités malienne, le mnla n’a rien à se reprocher dans la prise des négociations en otage ?

    vous le dites vous mêmes, :”le MNLA qui a eu le temps de se préparer, semble à ce jour radical sur une autonomie”

    Donc a qui profitait le blocage des négociations ? la réponse à cette question fait apparaitre celle ci: Donc, qui est ce qui sabotait la tenue des négociations ?

    Votre plume est contre qui ? 😯

    “Aujourd’hui, à Alger, le Mali est ridiculisé” 😯 Comment ? et par qui ? et d’où tenez vous ça ?

    Nous ne sommes pas en faiblesse, ce n’est que de la propagande de l’ennemi. Le Mali est un états souverain et membre des nations unis.A Alger on est entrain de discuter pour la paix et non pour une quelconque mise en question de la souveraineté ou de l’intégrité de notre territoire.

    Et si jamais notre souveraineté ou notre intégrité doit être mises sur la table, ce ds les urnes et non en Alger que cela se décide.

    • Seke’, il faut prendre tes medicaments!!!!
      LA COMPOSITION DE NOTRE DELEGATION NOUS RIDICULISE!
      COMMENT POUVONS-NOUS NOUS METTRE AU MEME PIED D’EGALITE’ QUE CES IDIOTS?
      NOUS SOMMES BIEN EN POSITION DE FAIBLESSE! C’EST BIEL LA RAISON POUR LAQUELLE NOUS SOMMES OBLIGE’S DE SAVOIR JOUER LES CARTES QUE NOUS AVONS!
      LE MALI A DES MILLIERS DE CADRES, DE NOTABLES, D’INTELLECTUELS ET D’ELUS DU NORD!!!! PERMETTONS A’ CES GENS DE COMPOSER LA DELEGATION MALIENNE ET DISCUTER AU NOM DE NOTRE FASO! IL FAUT LAISSER AUX PATRIOTES DU NORD TROUVER DES SOLUTIONS AUX DIABLES NORDISTES QUI VIENNENT DE LEUR REGION!REFUSONS LE NOUS CONTRE LE VOUS!!!! LE MONDE DOIT VOIR CLAIREMENT QU’IL NE S’AGIT PAS DU SUD CONTRE LE NORD! LES NORDISTES DOIVENT TROUVER DES SOLUTIONS A’ LEURS PROBLEMES ET LE GOUVERNEMENT DOIT TOUT SIMPLEMENT LES ACCOMPAGNER!!!!
      IL Y A UNE RAISON LES IDIOTS METTENT MAHAMADOU DJERI MAIGA SUR LE DEVANT DE LA SCENE. QUE FAISONS-NOUS DE NOS CHATO, NOS MAIGA, NOS AG ET NOS OULD? SOYONS INTELLIGENTS!

  6. Bonjour
    Puisque ma réaction d’hier par rapport à la feuille de route des groupes armés n’a pas été publiée, je la reprends.

    Je suis entièrement d’accord avec l’analyse de Dr. Anacer Ag Rhissa par rapport aux insuffisances de la délégation malienne. Pour être efficace, elle devrait inclure des représentants légitimes des populations majoritaires du Nord qui connaissent mieux le terrain et ses réalités tout comme ils connaissent nos adversaires.
    Le médiateur, les ministres et leurs conseillers techniques sont bien à garder et son peut être expérimentés mais ils ne connaissent pas le terrain et n’ont aucune crédibilité auprès de ces bandits armés contrairement à des les notables qui sont connus et respectés s’ils sont désignés.
    Sans vouloir offenser mes lecteurs, un chef coutumier est plus respecté au Nord que Sada Samaké et ses collègues ministres qui sont également importants dans la mesure où ils représentent l’Etat mais qui n’ont de légitimité que la volonté d’IBK.

    Il faut une délégation inclusive hautement représentative du Mali et non une poignée de ministres, d’anciens ministres et hauts fonctionnaires ressortissants du Nord honnis au Nord et au Sud et d’anciens rebelles. Ce conglomérat risque de renforcer insidieusement la notion de l’Azawad dans la mesure où ces anciens rebelles comme Zidane et Zahabi s’y reconnaissent ! Comment Zidane et Zahabi pourront combattre l’Azawad qu’ils ont créé et publiquement défendu au compte du soit disant “Mouvements Unifiés de l’Azawad” ?
    Des anciens responsables comme Ag Erlaf et Ag Hamani sont honnis au Nord et au Sud du Mali sans compter qu’ils ne pourront jamais combattre leurs propres parents militants dans les groupes armés ! Ils aideront d’une manière ou d’une autre leurs parents.

    Après lecture de leur proposition de feuille de route, j’ai fait deux constats:

    * la volonté de ses bandits armés d’exclure les mouvements d’autodéfense et la société civile des négociations; le Mali ne doit pas l’accepter comme il l’avait fait dans les négociations antérieures car les groupes d’autodéfense sont plus représentatifs des populations majoritaires du Nord

    * leur tactique visant à se faire traiter à égalité avec tout un Etat (Mali) bien qu’ils reconnaissent l’intégrité du Mali. Ils veulent avoir le même nombre de représentants et être traités de la même façon que le Mali. Ils sont incohérents et prétentieux car la reconnaissance de l’intégrité du Mali implique que le territoire revendiqué fait partie du Mali et qu’une partie du Mali ne peut pas égaler tout le Pays.

Comments are closed.