Inekar-Ouest dans la région de Ménaka : Le chef de fraction tué par Des hommes armés

2
La MINUSMA- CMA : deux faces d’une même médaille ?
La ville de Menaka

Des hommes armés à bord de deux véhicules et sur trois motos ont tué le chef de fraction d’Inekar-Ouest Alghabass, a-t-on appris des sources locales. Situé à une quarantaine de kilomètres de Ménaka le chef-lieu de la région, sur la route nationale, axe Ménaka-Gao. Inekar-Ouest est un village de la fraction Dawshack dont la foire se tient chaque mardi.

A en croire notre source, la victime a été torturée et tuée. Le chef de fraction se nomme Alghabass, les conditions du meurtre restent encore non élucidées et les responsables aussi non identifiés, a ajouté une autre source. Et de rappeler que ces genres d’attaques sont devenues monnaie courante dans la zone.

La semaine dernière 7 civils de la même communauté (Dawshack) de retour de la foire d’Abalagh au Niger ont été froidement abattus. Selon un connaisseur de la zone, les braquages et razzias et les règlements de comptes sont aujourd’hui le lot quotidien des populations.

Pour mettre fin à ces pratiques, un habitant de Ménaka, joint au téléphone, a préconisé aux autorités nationales de mettre les Forces armées maliennes (FAMa) dans toutes les conditions, afin d’accomplir leur mission régalienne qui est de sécuriser les populations et leurs biens.

A noter que dans cette zone, les différentes communautés : Arabes, Dawshack et Peuls se regardent en chiens de faïence depuis une dizaine d’années. Ces attaques à répétition interpellent les différentes forces en place dans la ville de Ménaka, à intensifier les patrouilles pour sécuriser les populations et leurs biens.

Y . M. B

Stagiaire

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Que son âme repose en paix et que le tout puissant l’accueille dans son paradis

  2. Avec toutes les forces internationales aux confins de ces régions du nord avec les satellites de dernière génération les voyous sur deux ou trois motos arrivent à tuer et repartir tranquillement sans être délogés. Vraiment, je ne comprends plus rien de cette coopération à double face. Voilà une situation faite pour durer et qui servira de tremplin à moyen terme pour une reconquête territoriale afin d’exploiter nos matières première sans choix d’intérêt.

Comments are closed.