Médiation dans la crise malienne : Vers une guerre de leadership entre Alger et Rabat ?

16
Le Roi Mohamed VI et Bilal Ag Cherif du MNLA lors de la prière de ce vendredi
Le Roi Mohamed VI et Bilal Ag Cherif du MNLA lors de la prière de ce vendredi

La polémique autour du médiateur des prochaines négociations entre Bamako et les groupes armés a pris une nouvelle tournure le week-end dernier quand le roi du Maroc a reçu deux responsables du MNLA à Marrakech. Au centre des débats, il y avait naturellement la résolution pacifique et définitive de la crise malienne.  Ceci intervient après que le Mali ait sollicité la médiation algérienne, car estime t-on, celle de Ouaga a montré ses limites.

 

Le premier médiateur de la crise au Mali est bien le Burkina Faso. Ouaga a par ailleurs, en dehors de la crise malienne, mené plusieurs médiations au sein de l’espace Cédéao. Chose qui a valu au président Blaise Compaoré le surnom de Monsieur médiateur de la Cédéao, l’estime de l’Occident et aussi d’avoir le dossier bouillant du Mali entre les mains à une période où la démocratie malienne montrait ses limites.

 

 

Cependant, la médiation burkinabé a montré ses limites et Blaise fut accusé un moment de comploter avec les rebelles pour cautionner la partition du pays. Ceci entraina un manque de confiance entre les nouvelles autorités maliennes et le médiateur de la Cédéao, d’où la suspension des pourparlers et la sollicitation par IBK des services d’Alger. C’est aussi la brèche trouvée par Alger pour s’engouffrer dans la course et de peser de tout son poids après, un silence curieux durant les treize mois de l’occupation, pour reprendre les choses en main et redevenir de nouveau le maitre du Sahel. Chose qu’il avait en partie perdu au profit de l’organisation ouest africaine durant les derniers mois de la crise malienne.

 

 

En effet, l’Algérie a toujours été devant la scène quand il s’agissait de résoudre la rébellion malienne. Elle avait parrainé le pacte national, les accords de Tamanrasset et ceux d’Alger.

Mais cette fois, ce rôle lui a été volé par la Cédéao qui, après le coup porté à la démocratie malienne, s’est tout de suite précipitée à Bamako pour obtenir un retour à l’ordre constitutionnel et ensuite l’accord préliminaire de Ouaga.

 

 

L’Algérie s’est vue ainsi écartée de la gestion d’un dossier qu’elle a toujours géré et s’est terrée dans un silence suspect. Il a fallu aux autorités algériennes de voir le roi Mohamed VI aux côtés du tout frais président de la République du Mali en septembre dernier pour essayer de se remettre dans la course en recevant notamment certains représentants des groupes armés, à l’exception du Mnla qui se dit ne pas être concerné. Par ailleurs, il semblerait que la médiation algérienne ait aussi montré ses limites. Car les solutions jusque-là trouvées par Alger n’ont servi qu’à apaiser temporairement les hostilités.
Quant au Maroc, il a décidé de s’intéresser aux questions du Sahel après un long moment d’absence. Cela commence également avec la crise malienne où le royaume chérifien a apporté un soutien de taille au Mali à un moment où le voisin algérien se murait dans son silence. Le Maroc a également signé des accords de partenariat intéressants avec le Mali et il avait installé un hôpital militaire dans notre pays.

En tout cas, tout laisse à croire que les deux puissances du Sahel veulent s’engager dans un bras de fer pour avoir la maitrise des questions sahéliennes.
   Aboubacar DICKO, stagiaire

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

16 COMMENTAIRES

  1. L’ALGERIE ET LE MAROC sont comme DEUX SINGES sur une etoffe, lorsque l’un tricote l’autre detricote et il en sera de même pour le cas du Mali..

  2. C’est en vertu du Traite de la CEDEAO que le President Campaore a ete nomme Mediateur. L’Etat Malien peut toujours recuser sa mediation en invoquant des raisons.Mais cela ne devrait pas mettre en cause la mediation de la CEDEAO/UA.En effet,nous devons respecter le Systeme Institutionnel Regional de l’UA et le Traite de la CEDEAO que nous avons signe.Cela fait,d’auteurs mediateurs peuvent se joindre a la Madiation CEDEAO pour d’autres raisons.En fait,le mot mediation est impropre dans ce cas.Il y a eu une violation du Droit International,reconnue par le Conseil de Securite.La mediation intervient non pas pour faire respecter les droits et les libertes fondamendales qui ont ete violes par un Etat,mais pour instaurer la Souverainete Nationale bafouee et l’integrite territoriale.C’est pourquoi,le feu vert de l’Etat Malien est requis unilateralement.D’accord pour la mediation des a cause des consequences exterieures .Cette mediation n’est pas une mediation Internationale, elle est interne!

  3. Voici quelque noms de grand GUERRIERS et dates qui vous disent quelque chose; je commence seulement depuis 1600;
    – Boubou Malick Daouda Sy, le Torodo du Fouta Toro founda Boundou en 1690.
    – Biton Mamary Coulibaly ecrasa Sousana en 1756.
    – Ngolo Diarra,
    – Monzon Diarra,
    – Da Diarra,
    – Deni Bo Coulibaly,
    – Denibabo Coulibaly,
    – Sirabo Coulibaly,
    – Bodian Moriba Coulibaly de Kaarta
    – Cheick Oumar Tall, Seif ul Allah, est ne en 1797.
    – Cheick Amadou Barry, le Torodo du Massina
    – Baba Lobo Bocar Boubou Barry,
    – Amadou Cheick Barry,
    – Amadou Amadou Barry,
    – Boubou Ardo Gallo Dicko, le Ardo de Nene
    – Oumar Samba Dondon,
    – Alpha Sillamakan Yero Dande, le Ardo du Haire
    – Poleyli,le Djawando, ami de Sillamakan
    – Amadou Lam Djoulbe, Lamido Toro de Segou,
    – Samory Toure,
    – Tieba Traore,
    – Babemba Traore,
    – Billy Sy, le Justicier de Konari
    – Bakaridjan Kone,
    – Bassi Diakite de Samayana

    Il y en a plein d’autres que je ne connais pas.
    Excusez moi j’ai commence seulement a partir de 1600.

  4. Encore un autre mauvais jour, car je suis trop aigri de ne pas pouvoir ecraser les ennemis bandits apatrides du Mali. Chers freres et soeurs restons ensemble c’est le conseil que je vous donne. Soyons prudent et respectueux, Maliweb n’est pas une place pour s’insulter mais pluthot pour encourager les uns et les autres dans les moments difficiles et surtout en ce moment difficile pour nos freres et soeurs des regions du nord de notre pays.
    Que Dieu mette fin a cette periode difficile pour notre pays et humilie tout apatride, raciste, violeur, menteur, voleur, coupeur de route qui essaie de se lever contre le Mali.
    Toto,

  5. Tonton’ Djobrin’ (IBK), c’est a vous que je m’adresse et je sais que vous lisez Maliweb, si le Mali peut me garantir le grade de capitaine et m’envoyer directement au nord pour defendre ma patrie je rentrerai sans perdre un jour de plus aux USA.
    Je pese cas meme beaucoup plus lourd qu’un capitaine Malien vu mes diplomes et le salaire que je fais en occident ici. Mais j’accepterai le grade de capitaine vu que je serais tout nouveau dans ce metier. Mais s’il vous plait ne dites pas a ma mere.
    Toto est l’un des directs descendants d’un grand guerrier Africain dont le nom reste toujours cite dans les chants des griots cote pere et cote Maman, et petit fils d’un grand qui s’est battu a la 2-iem Guerre Mondiale et en Indochine(Diembenefou) et arriere petit fils (6-iem generation) du general de Cheick Oumar qui a pris Massina,le Massina de Alpha Sillamakan Yero Dande du Haire et de Konari.
    Dieu merci pour cela, je ne cherche pas a me flatter, excusez moi si je l’ai fait avec sans intention.

  6. Chers freres Maliens;
    Continuons a construire l’armee en effective et en materiels tout en faisant semblant de negocier alors qu’on ne changera jamais de position; Les touaregs sont des Maliens comme tout autre Malien et ils ont les memmes droits et les memes devoirs garantis par la constitution malienne a tous les Maliens.
    Seule une armee forte et sans corruption peut nous conduire a la paix. On dit que “Si tu veux la paix, tu prepares la guerre”. Signer un traite de protection avec une puissance quelconque ne fera qu’empirer la situation. Souvenez vous que cette rebellion etait presque finie si la France acceptait de les desarmer. Mais elle ne va jamais faire ca, mais au contraire elle va nous induire a signer un traite de protection pour nous depouiller de tout cet or que nous avons.
    Tonton ‘Djobrin’ (IBK) va en Russie et amene nous 50 ‘Su-35’ et 20 ‘MI-24’. Je vous jure que la situation va tout de suite changer. Ces gens ne veulent pas la paix et ils ne feront jamais la paix.

  7. bonsoir me fre du mali je su contenta de vous je salè tu le ressorte chant du mali merci ***********

  8. Chers freres Maliens;
    L’Algerie et le Maroc ne s’entendent pas bien et leur frontier commun est ferme depuis plus de 30 ans. Le Maroc accuse l’Algerie de voler son territoire et d’aider le Front Polizario et l’Algerie accuse le Maroc de rien.
    Dites moi comment deux ennemis peuvent etre mediataires a la fois pour une meme crise qui menace l’une mais pas l’autre? Toute le monde sait que la crise Malienne menace l’Algerie mais pas le Maroc et que la position de l’Algerie est tres douteuse.
    La reponse est que chacun des deux ennemis va prendre part. Vous savez bien que deux ennemis ne peuvent pas etre dans le meme cote. Donc l’Algerie defendra les bandis apatrides et le Maroc defendra le gouvernement regulier. Le probleme dans ca est l’Algerie est tres puissante et les bandits sont a sa porte donc elle peut bien les armer tres facillement. Quant au Maroc, tout aide venant du Maroc doit passer par un autre pays qui peut bien refuser le passage car on a pas de frontier commun avec le Maroc

  9. Bilal Ag Cherif du MNLA peut aussi aller voir Barack Obama aux USA, Elisabeth II en Angletterre ou Xi jinpingou en Chine qui sont aussi des amis du Mali.

    • Certains ne font que parler dans le vide comme si cette guerre etait gagnee.

  10. “Cela commence également avec la crise malienne où le royaume chérifien a apporté un soutien de taille au Mali”

    Ah bon? 😯 😯 😯 Quel soutien “de taille” a apporté le Maroc??? Quel soutient tout court, même?

    Quand le Mali était occupé, a-t-il bougé le petit doigt? 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    • Vraiment je n’ai pas vu un soutien de taille de la part du Maroc, en tout cas le MNLA veut exploiter la relation sulfureuse entre le Maroc et l’Algerie et le Mali doit faire tres doucement, nous ne souhaitons pas des querelles de ceux qui s’appelent nos mais. Le Mali est un pays membre de la CEDEAO et noir-africain et nos problemes doivent se regler dans ces cadres la donc l’Algerie ou le Maroc ne sont pas legitimes pour une negotiation entre fils du Mali. A bon etendeur, salut.

      • C’est la premiere fois que j’entends Mr. Kinguiranke faire un raisonnement digne d’un grand stratege. Je vous encourage mais faites attention a ne pas manquer du respect aux autres lecteurs comme vous le faites tres souvent.Je veux du respect envers tout le monde sans exception.
        Toto,

      • Kinguiranke tu es raciste le probleme du nord du mali est un probleme regional il interesse plus l’Algerie le Maroc la Mauritanie que les pays de la cedeao donc il ne peut avoir de solution durable sans le concoure des pays limitrophe du nord du Mali.

Comments are closed.