Mise en œuvre de l’Accord de Paix au Mali : Le COREN prône l’inclusivité du processus

0
Les membres Coren
Les membres du Coren (photo archives)

Le Collectif des Ressortissants du Nord (COREN) a organisé, le Samedi 31 octobre 2015 au Centre International de Conférences de Bamako, un atelier de validation de son plan d’actions pour la mise en œuvre inclusive de l’Accord de Paix et de Réconciliation au Mali issu du processus d’Alger.

Cette rencontre de deux jours a réuni les cadres politiques, administratifs et techniques de plusieurs départements ministériels, des responsables d’associations  et organisations de la société civile, des responsables de coordinations d’associations féminines et de jeunes des régions de Mopti, Tombouctou, Gao et Kidal et de nombreuses personnalités.

La cérémonie de lancement de l’atelier était présidée par le ministre de la Solidarité, de l’Action Humanitaire et de la Reconstruction des Régions du Nord, Hamadou Konaté. Elle a été ponctuée par deux importantes interventions, celle du Président de COREN, Malick Alhousseiny, et celle du ministre Konaté.

Les travaux étaient répartis entre 4 groupes de travail, correspondants aux 4 titres thématiques de l’Accord de Paix et de la Réconciliation au Mali. Le Groupe 1 a traité des questions politiques et institutionnelles, le Groupe 2 des questions de défense et de sécurité, le 3ème Groupe du développement socio-économique et culturel et le 4ème de la réconciliation, de la justice et des questions humanitaires. Chaque groupe avait le mandat d’examiner et de valider le projet de plan d’actions et de faire des recommandations.

Dans son allocution introductive, le Président du COREN a tout d’abord adressé au Président de la République les félicitations de l’ensemble des ressortissants des régions de Mopti, Tombouctou, Gao et Kidal pour les efforts en faveur de la paix et de la stabilité dans notre pays, et pour son soutien considérable dans l’organisation de l’atelier.

Il a rappelé les multiples persécutions, privations de liberté et humiliations dont ont été victimes les populations des régions, fortement affectées par la crise et leur a rendu un vibrant hommage, avant d’exprimer son immense regret face à la persistance de l’insécurité dans plusieurs localités malgré la signature de l’Accord.

Le Président du COREN s’est dit confiant quant aux résultats des travaux de l’atelier au regard de la qualité et de l’expertise des participants, venant de tous les horizons socioculturels et ethniques de notre pays.

Malick Alhousseiny a réitéré son souhait de voir les résultats capitalisés par les acteurs dans la mise en œuvre inclusive de l’Accord. Quant au ministre de la Solidarité, de l’Action Humanitaire et de la Reconstruction des Régions du Nord, il a rappelé les étapes de préparation et de négociation de la paix, qui ont abouti à une concordance totale entre les différents protagonistes du processus, gage du caractère inclusif de l’Accord.

Il a cité également les recommandations des Etats généraux de la décentralisation et celles des Assises nationales, soulignant la valeur ajoutée de l’Accord, qui prend en prise en compte les préoccupations des populations, et la volonté partagée du gouvernement de parvenir à une paix durable.

A la restitution des travaux, les deux Rapporteurs généraux, l’Honorable Timoré Tioulenta et Alhousseiny Brétaudeau ont fait une synthése des résultats et lu les recommandations d’ordre général, ainsi que des motions de remerciements au Président IBK et aux ministres Konaté, Zahabi Ould Sidi Mohamed et Mahamane Baby pour leur apport dans l’organisation de l’atelier.

Mohamed Naman Keita

Commentaires via Facebook :

PARTAGER