Non respect au Drapeau: quelle sanction au Mali ?

3

La Constitution de notre pays proclame :

-Article 2 : ‘’tous les Maliens naissent et demeurent libres et égaux en droits et en devoirs. Toute discrimination fondée sur l’origine sociale, la couleur, la langue, la race, le sexe, la religion et l’opinion politique est prohibée’’.

-Article 22 : ‘’la défense de la patrie est un devoir pour tout citoyen’’.

-Article 24 : ‘’tout citoyen, toute personne habitant le territoire malien a le devoir de respecter en toutes circonstances la Constitution’’.

-Article 25 : ‘’le Mali est une République indépendante, souveraine, indivisible, démocratique, laïque et sociale. Son principe est le gouvernement du Peuple, par le Peuple et pour le Peuple (…).

L’emblème national est composé de trois bandes verticales et égales de couleurs vert, or et rouge.

La devise de la République est «Un Peuple -Un But – Une Foi».

L’hymne national est «Le Mali»(…)’’.

Le respect de ces symboles est une obligation constitutionnelle, respecter et faire respecter le drapeau national est un devoir pour chaque citoyen. Non, frères égarés ou intouchatables de l’Azawad, le drapeau du Mali ce n’est pas un chiffon qu’on peut déchirer à sa guise ni un « fini kolon ballon » (ballon fait avec des morceaux de tissus usagés) avec lequel on peut jouer du Polo dans le sable du Sahara !

Non, chers frères, le drapeau c’est plus qu’un jeu, un outil de défoulement irresponsable. Selon un vieil officier à la retraite, le « drapeau national, qu’il soit sous forme de fanion, d’étendard, de pavillon, d’oriflamme ou sous sa forme classique, est une pièce d’étoffe attachée à une hampe.

Le drapeau c’est quoi ?

Le drapeau national symbolise la personnalité juridique collective d’un groupe ou d’une communauté. Il représente un État, une nation, une région, une province, une ville, une compagnie commerciale ou un régiment. Il permet, grâce à ses couleurs et à son emblème de se singulariser dans le cadre de rassemblements pacifiques, sportifs ou guerriers.

Sa destruction ou sa prise pure et simple signifie la dissolution ou la capture de la personnalité juridique qu’il représente. Il faut donc le respecter. C’est un devoir civique qui pèse sur tous les citoyens du Monde.

Dans les écoles du soldat et autres centres de formation militaire, il est enseigné les différents protocoles requis pour le drapeau. Ainsi, il est mal vu de laisser un drapeau flotter la nuit à moins qu’il ne soit équipé d’un éclairage adéquat. Il n’est pas non plus approprié de laisser flotter un drapeau lorsque les conditions météorologiques ne sont pas favorables. Enfin, il est universellement condamné, par la loi ou du moins par la morale et la fierté d’appartenance ou de représentation à une nation ou une organisation, de laisser flotter un drapeau dégradé, décoloré, en lambeaux, sale ou qui s’est enroulé autour de son mât. Par volonté de respect pour celui-ci, le drapeau ne doit jamais toucher le sol. Il est d’usage de saluer le drapeau lorsqu’on le hisse sur son mât et lors de sa descente. Le pliage, le transport et la garde du drapeau obéissent à un cérémonial immuable. Le cercueil des dignitaires de la République ainsi que celui de soldats morts en service commandé ou à l’étranger sont recouverts du drapeau national lors de leur rapatriement et de leurs obsèques ».

Le drapeau, c’est l’identité nationale à travers 4 vérités :

1. Témoignage de l’existence de l’État :

Le drapeau (ou emblème ou Couleurs nationales) représente d’abord le pays. Partout au monde dès lors qu’on voit flotter le drapeau du Mali, cela signifie la présence du Mali, ou encore la présence d’intérêt malien.

Le drapeau est donc l’expression de l’existence du pays. Respecter le drapeau c’est donc affirmer l’existence de l’État du Mali.

2. Expression de la souveraineté de l’État :

Le drapeau national est l’expression de la souveraineté du Mali dans le concert des nations. Il exprime son égalité avec les autres pays. Respecter le drapeau, c’est témoigner de la souveraineté du Mali et s’engager à consolider cette souveraineté.

3. Preuve de citoyenneté et d’amour : le respect du drapeau relève de la citoyenneté ; il est l’expression de son amour pour sa patrie. La manière dont un Malien respecte le drapeau malien n’est pas la même qu’un non-Malien. Le non-Malien respecte le drapeau du Mali pour créer ou renforcer ses relations avec le Mali ou les Maliens.

4. Preuve de l’attachement aux règles de savoir-vivre malien :

Respecter le drapeau, c’est donc se conformer à une valeur républicaine et sociale. Il existe un certain nombre de valeurs qui fondent la société malienne. L’individu qui ne respecte pas ces valeurs va à l’encontre de la société et s’expose à la réprobation, à la colère et à la sanction de cette société. Parmi ces valeurs figure bien le respect des Couleurs nationales.

Respect des couleurs nationales

Trois étapes sont impératives pour rendre aux Couleurs nationales le respect qu’il faut.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Mes chers maliens, tout ce qui se passe à Kidal n’est que mascarade de la France. Après la conquête des villes du nord, c’est bien l’armée qui a jusqu’a nos jours sécuriser les personnes et les biens. À Kidal , la France a refusé que l’armee malienne y entre. Il n’y a pas d’autre explication que d’exploiter le sous sol de cette région . C’est le pacte qui lie les autorités françaises aux bandits armés de la CMA, mais à condition qu’ils aient l’independance . De 2013 à nos jours cette logique est invariable . Le comble des maliens à commencer par IBK , qui croient aveuglément aux autorités françaises comme des saints. Chaque fois que les relations ne sont pas au beau fixe ente nos autorités et celles de la France, celles ci se servent de Kidal pour se faire entendre . Ces actes ignobles se se passés sous la barbe des forces étrangères (Barkhane et MINUSMA ), qui sont à Kidal pour exécuter un agenda caché autre que l’instauration de la paix. Cette paix, cette pacification du Mali passe nécessairement par le départ de ces troupes étrangères du pays. Tant qu’elles seront la , le Mali disparaîtra au lieu de se diviser . Cette division étant consommée dans la mesure où aucune personnalité du Mali à commencer par IBK ne peut se rendre à Kidal sans autorisation préalable de la CMA. Un gouverneur de région à Kidal , la poudre aux yeux, ils ( Gouverneur et CMA) sont les oiseaux du même plumage . Si vous vous trompez pour nous faire croire que Kidal appartient au Mali, pourquoi IBK ne nomme pas un autre gouverneur en remplacement de celui qui est en poste ? Et pourquoi les autres services régionaux ne sont pas à Kidal ?

  2. Nous disons et rappelons la vérité fait mal aux malhonnêtes et les met hors d’eux mais apaise et ou rend heureux les honnêtes

    1)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali

    *Les anciens et les anciennes qui avaient un sens aigu de l’observation nous ont enseigné dans le bois sacré dans la nuit

    Un être humain ressemble toujours soit à un animal de la savane de la brousse de l’eau soit à un reptil soit à un oiseau et a le caractère de ce dernier

    Ainsi ils nous ont enseigné sous formes de contes les traits caractéristiques de ces êtres aux fins d’anticiper de prévoir et prendre des dispositions adéquates lorsque l’on est en face d’un être humain

    Ainsi notre comportement doit être fonction de celui ou de celle qui est en face de nous

    *Par ailleurs lorsque vous avez en face de vous une personne ou des groupes de personnes éduquées polies courtoises honnêtes en cas de conflits

    Le dialogue est alors possible et aboutit le plus généralement à une entente et la résolution pacifique du conflit

    *Lorsque vous avez en face de vous des voyous des margoulins des terroristes des canailles des crapules des hors la loi des malfaiteurs des bandits des coupes jarret coupes mains coupes pieds des égorgeurs etc

    Le dialogue est considéré comme un signe de faiblesse de lâcheté de défaite Le dialogue alors n’aboutit pas

    Il faut appliquer alors la loi de leur milieu à savoir les cogner dessus sans aucun ménagement jusqu’à leur mort ou fuite et ainsi les rescapés auront toujours du respect de la crainte pour vous Et pour cela il faut en conséquence être prêt à tout moment en tout lieu et en tout temps

    *Dans les Vraies Démocraties Personne n’est Au-Dessus de La Loi les Criminels sont Traqués et Mis Hors d’État de Nuire partout ils sont Aux Fins que Plus Jamais Il Vient à l’Idée d’Une Personnes ou Groupe de Personnes de Commettre de Tels Crimes Même Fussent-Ils des Compatriotes car Il n’Y a Pas De Place pour La Compromission à l’Impunité

    *Toutes les croyances prônent la loi du Talion pour les criminels aux fins que plus jamais de tels actes ne se produisent dans la société des Humains

    *« Ô vous qui croyez ! La loi du talion vous est prescrite en matière de meurtre : homme libre pour homme libre, esclave pour esclave, femme pour femme. Si l’ayant droit consent une remise de cette peine au meurtrier, ce dernier sera poursuivi modérément et il devra s’acquitter du prix du sang avec empressement. C’est là une mesure d’allégement et de miséricorde pour vous de la part de votre Seigneur. Mais quiconque transgresse, par la suite, ce compromis sera sévèrement sanctionné. La loi du talion constitue pour vous une garantie de vie, ô gens doués d’intelligence. Peut-être finirez-vous ainsi par craindre Dieu. » [Sourate 2, versets 178 et 179]

    *« Si un homme frappe à mort un être humain, quel qu’il soit, il sera mis à mort. S’il frappe à mort un animal, il le remplacera — vie pour vie. Si un homme provoque une infirmité chez un compatriote, on lui fera ce qu’il a fait : fracture pour fracture, œil pour œil, dent pour dent ; on provoquera chez lui la même infirmité qu’il a provoquée chez l’autre. Qui frappe un animal doit rembourser ; qui frappe un homme est mis à mort. Vous aurez une seule législation : la même pour l’émigré et pour l’indigène. »
    — Lévitique, 24,17-22

    « Une vie n’est pas plus ancienne ni plus respectable qu’une autre vie, de même qu’une autre vie n’est pas supérieure à une autre vie »;
    « Que nul ne s’en prenne gratuitement à son voisin, que nul ne cause du tort à son prochain, que nul ne martyrise son semblable »;
    « Le tort demande réparation »;

    *« Les sociétés humaines sont ainsi faites, et il faut se faire à l’idée que nous vivons comme des animaux, dans une jungle où ” manger ou être mangé ” est la règle, et où ” l’homme est un loup pour l’homme “. L’agressivité fait partie même des moyens de sauvegarde de la vie, puisque la loi naturelle veut que seuls survivent les individus qui savent se défendre

  3. 2)Nous leur disons et rappelons tout le monde sait avec un brin d’honnêteté même les taré idiots de naissance et ceux et celles qui refusent de connaitre la vérité d’une chose d’une situation pour des raisons primaires primitives égoïstes cupides partisanes que

    *les voyous voleurs violeurs handicapeurs assassins tueurs sur des bases raciales tribales collabos traites impénitents notoires de touaregs MNLA et Consorts PRÊTS Á S’ALLIER AVEC N’IMPORTE QUEL ENNEMI DE LEUR MALI POURVU QU’ON LEUR PROMETTE L’ASSISTANCE ET LA PITANCE GRATUITES Á VIE

    N’ONT JAMAIS AU GRAND JAMAIS RESPECTÊ LEURS PAROLES NE PEUVENT PAS RESPECTER LEURS PAROLES ET NE VONT EN AUCUN CAS RESPECTÉ LEURS PAROLES TANT QUE LEURS MAITRES ET COMMANDITAIRES QUI LEUR ONT PROMIS L’ASSISTANCE ET LA PITANCE Á VIE N’ONT PAS PRIS POSSESSION DU BASSIN DE TAOUDÉNI Á CAUSE DE SES RICHESSES HYDRO-BOTANICO-MINIÈRES ENERGIE SOLAIRE TERRES RARES AVEC LE PROCHE ET LE MOYEN ORIENT A PORTÉS DE MISSILES

    *Et ils vont toujours déchirer piétiner bruler le drapeau les batiments administratifs de leur Mali AU GRAND-BONHEUR DE LEURS PROTECTEURS DE MAITRES ET SEIGNEURS LES SOI-DISANT AMIS ENNEMIS LES AUTRES ANCIENS COLONISATEURS ET ORGANISATIONS qui sont dans le PAYS-KIDAL et qui fourbement sournoisement déloyaument dupement tartufement hypocritement judas DISENT TOUJOURS NOUS CONDAMNONS CES ACTES TOUT EN REFUSANT AVEC FORCE ET VIGUEUR LA PRÉSENCE EFFECTIVE DES FORCES ET DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DU MALI DANS TOUT LE PAY-KIDAL

    *Les lettrés mutants et mutantes présidents du Mali les chefs de partis politiques les députés maires Hommes en armes sociétés civiles religieux de Moussa Traoré à IBK en passant par Alpha ATT Dioncounda

    DEPUIS DES ANNÉES NE FONT QUE DIALOGUER AVEC les enfants ingrats de voyous canailles chenapans terroristes voleurs violeurs tueurs assassins handicapeurs sur des bases raciales et tribales collabos traites impénitents de touaregs de MNLA et Consorts

    QU’ILS APPELLENT ACCORDS DE PAIX AU NOM DE LA RÉCONCILIATION POUR L’UNITÉ DE LEUR MALI

    ET JUSQU’Á PRÉSENT IL N’Y A PAS UNITÉ

    *ET IL N’Y AURA JAMAIS UNITÉ ET PAIX TANT QU’IL NE LEUR SERA PAS APPLIQUÉ LES LOIS DU MILIEU DE LA RELIGION DE LA DÉMOCRATIE

    *ET IL FAUDRA FAIRE RENTRER DE NOUVEAU KIDAL DANS LE MALI AVEC LA PRÉSENCE DES AUTORITÉS GOUVERNEMENTALES ADMINISTRATIVES ET DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DE LEUR MALI

    *ET TOUT EN REMERCIANT LEURS SOI-DISANT AMIS ENNEMIS LES AUTRES ANCIENS COLONISATEURS LES AUTRES ORGANISATIONS AVEC LEURS SOLDATS SOUS MANDAT DE RENOUVELLEMENT DE MANDATS EN RENOUVELLEMENT DE MANDATS de quitter rapidement leur Mali

    *Comme l’avait fait en son temps le lettré non muté instituteur homme politique président du Mali de l’indépendance fier honnête ayant un amour profond pour son Mali et chef suprême des forces de défense et de sécurité de son Mali

    Qui après avoir équipé les forces de défense et de sécurité de son Mali constituées de maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali venus par vocation intrépides sans peur

    Avec les armes chars avions hélicos de combats modernes adaptés de son temps achetés chez les soi-disant amis ennemis les Autres Communistes

    Matèrent cognèrent explosèrent tuèrent bousillèrent massacrèrent sans aucun état d’âme tels indiqués selon LES LOIS DU MILIEU DE LA RÉLIGION ET DE LA DÉMOCRATIE les collabos et traites impénitents notoires de rebelles touaregs équipés par les soi-disant amis ennemis les Autres Anciens Colonisateurs de leur Mali

    Et les rescapés détalèrent tels des champions du monde de marathon et n’arrêtèrent leurs courses qu’arrivés dans la Targua Libyenne dont ils sont originaires

    *Au contraire du malin lettré mutant président actuel de leur Mali politiguimôgo sybarite le Marcopolo malien le choix de la France-Afrique un fou du Mali un ami d’un parrain de la mafia un charlie de 1ère ligne de lutte anti-Mohamadanne et chef suprême des forces de défense et de sécurité de son Mali

    qui les regarde passivement faire toutes leurs conneries leurs voyoucraties leurs âneries leurs crétineries leurs foutaises leurs canailleries ET PARLE PARLE PARLE CACATE CACATE AU LIEU DE LEUR APPLIQUER LES LOIS DU MILIEU DE LA RÉLIGION ET LA DÉMOCRATIE

    ET VA PLEURER PLEURNICHER GEINDRE SANGLOTER PLEUROTER CHEZ SON VOISIN LETTRÉ MUTANT PRÉSIDENT DU SÉNÉGAL

    EXPRIMANT TRADUISANT AINSI SA TRISTESSE SON AMERTUNE SA MÉLANCOLIE SA SOUFFRANCE D’ÊTRE LE SOUMIS L’ESCLAVE LE SANS-DENTS DE SES SOI-DISANT AMIS ENNEMIS LES AUTRES ANCIENS COLONISATEURS ET ORGANISATIONS DE SON MALI

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here