Nord du Mali : L’Armée et l’Administration bientôt à Kidal

84
Les critiques de l’opposition contre le recrutement au sein de l’armée

Selon certains responsables des groupes armés, l’armée malienne sera bientôt présente à Kidal. A les croire,  « des discussions sont en cours pour faciliter ce retour ». La question fait débat chez les observateurs, dont certains mettent en cause la bonne foi de la CMA sur un retour effectif.

L’annonce du retour de l’armée à Kidal est une des dispositions de l’accord d’Alger. Elle intervient alors que le week-end dernier la CMA et la Plate-forme sont parvenus à un consensus autour de la présence des combattants du Gatia à Kidal. Les discussions devraient permettre de faire redescendre l’atmosphère devenue électrique avec l’arrivée la semaine dernière des combattants du Gatia dans la ville. Pour certains responsables des groupes armés, cet accord est « une avancée dans le processus de retour de l’armée à Kidal ».

Dans l’un des numéros de l’émission « Grand Dialogue » de Studio Tamani, Mouhamed Ousmane Ag Mouhamedoun, membre de la CMA analyse et explique la nouvelle donne au nord du Mali notamment à Kidal. « Avec ce qui est arrivé à Kidal, c’est déjà une avancée par rapport à l’arrivée de l’armée et de l’administration à Kidal. C’est une avancée car il faut comprendre que les régions n’ont pas la même réalité. Tombouctou n’est pas comme Gao, tout comme Gao n’est pas comme Kidal. Chacune a sa réalité. Aujourd’hui avec ce qui est arrivé, Kidal s’est hissé à un niveau où il n’était pas il y a quelques temps. C’est un niveau où d’autres régions sont déjà. Donc, c’est une avancée. Le retour de l’armée malienne c’est l’accord qu’on est en train de mettre en œuvre. Il y a des mécanismes qui sont prévus par l’accord. Il y a un retour progressif qui est prévu par l’accord. C’est dans le cadre de la concertation, de la consultation entre les parties, c’est-à-dire la Plateforme, la CMA et le gouvernement, que cela doit arriver. Que ça soit au niveau de la CMA ou au niveau de la Plateforme ou du gouvernement, je ne pense pas qu’il y a une seule partie qui soit hostile à ce que ce débat s’engage; que la nouvelle armée réformée et reconstituée revienne à Kidal. Parce que c’est ce que dit l’accord. Cela est extrêmement important. Je pense que tout le monde veut aller vers cela. Et, tout le monde est pressé d’y aller pour que la quiétude revienne. Pour que nos populations retrouvent le sourire ».

Si le fil des échanges entre les groupes armés du nord a pu résister aux dernières tensions sur la présence des combattants du Gatia, l’Etat lui est resté silencieux. Le gouvernement assure toutefois, que « les accords entre les groupes armés sont un pas important vers le processus de mise en œuvre de l’accord d’Alger et constituent une chance pour le retour de l’armée à Kidal ».

Ibrahim Assihanga est conseiller technique au ministère de la réconciliation nationale. Il était également l’un des invités de la même émission de Studio Tamani. « Nous apprécions positivement ce qui s’est passé. D’ailleurs, c’était notre vœu. Toute portion de terre appartient à tous les Maliens. Et si un Malien peut aller partout où il a sa famille, ceci est une bonne nouvelle. Il est quand même normal que ces familles puissent se côtoyer, se joindre. Il est normal aussi qu’aujourd’hui qu’il y ait cette cohésion sociale. On a accusé le gouvernement de n’avoir rien dit.

Mais en fait si le gouvernement et la communauté internationale n’ont rien dit, c’est qu’on sent qu’il y avait la bonne foi de manière à ce que ces communautés puissent vivre ensemble. L’article 50 de l’accord le précise bien. Je crois que ceci est une action menant à la cohésion sociale, au bien vivre ensemble de manière à ce que les populations retrouvent leur mode de vie. Nous ne faisons qu’encourager cela. Et c’est ça notre devoir aujourd’hui en tant qu’État. Il y a des dispositions qui sont prises au niveau de l’accord. Ce sont ces dispositions que nous sommes en train de mettre en œuvre. Dès que ces dispositions seront mises en œuvre, il n’y aura aucun problème à ce que l’armée aille à Kidal ».

La question du retour de l’armée à Kidal fait débat. La bonne foi de la CMA est mise en doute par certains. Pour beaucoup, le gouvernement a négligé son rôle moteur dans la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation. Pour des analystes, le gouvernement doit profiter de l’accord d’Anefis pour booster le processus de retour des Famas à Kidal.

Sékou Dembélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

84 COMMENTAIRES

  1. La situation du nord Mali est inquiétant la population devrait se donnée
    la main pour lutter contre l’insécurité’ du nord Mali.

  2. Avec l’instauration de la paix au Mali et la réintégration de l’armée au sein du territoire nord Mali, inchala tout ira bien au nord. 8) 8) 8)

  3. 💡 💡 Le processus de paix permettra le développement de toutes les activités que le Mali entreprendra. C’est une nouvelle démarche que la Mali va enfin vivre infiniment. 8) 8) 8) 8) 8)

  4. L’accord garantit la sécurité, la tranquillité, le renforcement de capacité. Merci IBK pour tout ce que vous avez fait pour le pays 💡 💡 💡 💡 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

  5. 💡 💡 💡 Mais avec l’instauration de la paix au Mali et la réintégration de l’armée au sein du territoire nord Mali, inchala tout ira bien au nord. ❗ ❗ ❗

  6. Avec la signature de l’accord de paix le pays va être sécurisé par les forces armées du nord et la situation sécuritaire deviendra stable.

  7. Par le biais du processus de paix ,l’arrivée des forces à Kidal permettra et garantikra la sécurité, la tranquillité, le renforcement de capacité. VIVE la paix et vive le Mali.

  8. Le processus de paix permettra le développement de toutes les activités que le Mali entreprendra. C’est une nouvelle démarche que la Mali va enfin vivre infiniment. ➡ ➡ 💡 💡

  9. Le processus de paix vise à instaurer une paix durable dans le nord du Mali, qui a connu une série de rébellions touareg depuis les premières années d’indépendance du pays, en 1960. 💡 ➡ ➡

  10. Le processus de paix renforcera la capacité et garanti l’unité nationale. Le peuple Malien a n’est vraiment conscient, car on est au début de la fin de crise. 💡 💡 💡

  11. Paix et tranquillité, voilà le bonheur que je souhaite tant pour notre pays qui a trop souffert de cette crise. Et j’encourage le gouvernement et les protagonistes à tourner la page cette sombre tragédie qui n’honore pas notre chère patrie.

  12. Je pense que nous sommes dans un processus de paix et de réconciliation. En effet, ce processus est dans sa phase d’application qui demande l’implication de tous. Donc, la réunification de Kidal n’est qu’une question de temps. Au fur et à mesure que nous avancerons dans le processus, je pense que les choses viendront d’elles-mêmes. Aujourd’hui, notre patience a porté ces fruits avec l’entrée de la GATIA à Kidal. Je me réjouis de cette bonne nouvelle pour la population toute entière.

  13. Je pense qu’il est plus difficile de faire la paix que la guerre. En effet, tous ces soubresauts sont faits pour nuire au processus de paix et de la réconciliation. Pour une paix durable, il faut le sacrifice et le courage de tout un chacun pour y arriver. Parce qu’il n’y a de paix durable que celle qui ne s’achète au prix d’aucune faiblesse. Par conséquent, je demande à toutes les parties signataires de l’accord d’Alger de s’y investir et d’éviter toutes actions tendant à freiner le processus de paix.

  14. Nous sommes réjouis de constater que les frères qui étaient opposés farouchement décider de faire taire les armes et de donner une place à la paix et la réconciliation nationale. Sincèrement en tant que Malien je me dois d’accompagner et encourager cette initiative et appeler tout le peuple d’aller dans cette dynamique. Car en accompagnant et en encourageant ceux-ci, c’est le Mali qui gagnerait. Il faut aller dans le chronogramme prévu par l’accord de paix.
    Vive le MALI uni et indivisible ! 😀 😀 😀 😀

  15. Moi, je retiens une chose. Et cette chose n’est rien d’autre que nos autorités, la GATIA, CMA et la plate forme ont compris que la mise en oeuvre de l’accord est la seule issue favorable de sortie de crise. Je me réjouis qu’ils aient compris cela car personne ne viendra faire la paix à notre place.
    VIVE LE MALI UNI ET INDIVISIBLE ! ❗ ❗ ❗ ❗ ❗

  16. Certes l’accord n’est pas parfait comme l’a si bien dit le président, mais il est un véritable espoir pour la paix et de la réconciliation nationale. Cependant, pour y parvenir, il faut une application stricte de cet accord un préalable pour le retour de la paix. Et c’est ce à quoi les différents acteurs dudit accord s’engagent. Donc, il faut les encourager dans la mise en oeuvre de cet accord pour le retour de la paix et la reconciliation.

  17. Je pense que nous devrions être fort afin de barrer la route aux ennemis de la paix au Mali notamment Iyad dont son intention d’entraver le processus de paix n’a jamais fléchi. A l’unisson et à l’effort conjugué de tous c’est-à-dire les partis politiques, la CMA, la plate forme et la population, nous pourrons parvenir à une application stricte de l’accord d’Alger qui favorisera la paix et la réconciliation tant souhaitée.

  18. L’accord de paix n’a pas été du tout facile à décrocher. Mais grâce la volonté des deux parties belligérantes a fait taire les armes au profit d’un dialogue, nous y sommes parvenus. Pour la mise en place de cet accord, les deux parties viennent de créer un nouveau comité de suivi plus inclusif en vue du retour de la paix gage d’un développement. C’est une preuve que tous sommes tournés la paix sans la quelle pas de développement.

  19. Voilà enfin une nouvelle que nous attendions avec impatience.
    Nous souhaitons que cela soit vite une réalité pour permettre à notre pays de recouvrer son intégrité territoriale.

  20. Pour ma part, je pense que tout accord connait quelque fois des difficultés dans sa mise en oeuvre. Mais, j’ai foi que cet accord est la panacée de sortie de crise que notre pays connait. J’aimerais que chaque partie signataire face preuve de sacrifice et responsabilité car le Mali est la chose commune et il y va de l’intérêt de tous.

  21. Vivement que la paix et la cohésion sociale qui a toujours prévalu entre les filles et fils du pays revienne le plus rapidement possible. Car L’intelligence défend la paix. L’intelligence a horreur de la guerre. Le Malien défend la paix et a horreur de la guerre.

  22. Pour ma part, je pense qu’il faut compter sur l’accord d’Alger car il est le moyen de sortie de crise même si il n’est pas parfait. Malgré quelques petites poches de résistance, il faut croire en cet accord. Je recommande aux acteurs de cet accord à accélérer la procédure de mise en oeuvre pour que nous retrouvions la paix.

  23. Je sais pas quelles sont les raisons qui poussent à dire que le président IBK veut abandonner Kidal? Il faut donner la chance aux accords de paix signé donc les autorités travaillent dans ce sens. Le président mettra tout en oeuvre pour recouvrer l’intégrité de notre territoire

  24. Le gouvernement malien a toujours œuvré pour ce retour de l’armée à Kidal.
    Je pense que ce retour sera le couronnement des efforts fournis par le président IBK.
    Vive la paix au Mali.

  25. L’état malien suit tout de prêt mon cher Journaleux. Cette rentrée du GATIA est un travail de synergie entre la CMA et le gouvernement. La CMA respecte bien les prescriptions des accords de paix.

  26. Je pense que les rapports du comité de suivi des accords permettront aux membres de la CMA et de la plate forme de rentrer dans le gouvernement.
    Et a cela ils viennent de poser un acte de grande porteur avec l’entrée du GATIA à Kidal en vue de la mise en oeuvre des accords de paix

  27. Le président Modibo est le parrain des accords de paix donc c’est lui peut mener à bien les discussions avec les groupes armés pour trouver un terrain d’entente pacifique pour le bonheur de tous.
    Ce monsieur est à féliciter et encourager pour son travail et je peux l’affirmer que le président ne s’est pas trompé de personnes

  28. La CMA et le gouvernement sont consentent par rapport à l’entrée du GATIA à Kidal donc je ne vois pas de problème monsieur le journaliste.
    Nous voulons la paix au nord de notre pays donc nous n’accepterons pas que des pacotilles de journalistes compromettent notre processus de paix 😥 😥

  29. La CMA et la plate forme doivent se conformer avec les décisions du nouveau comité dirigé par le PM pour faire avancer les accords qui sont les objectifs premier du président en cette année 2016.
    Ce comité consiste à revoir les points de blocage des accords pour parfaire les choses avec l’ensemble des 2 partis.

  30. Vivement que le nouveau comité de suivi de l’accord puisse déterminer les conditions pour que le processus de paix soit mis en œuvre pour que l’armée puisse être redéployé et sécuriser toute l’étendue du territoire et nos frontières par lesquelles les terroristes rentrent pour commettre leurs crimes.
    Comme le premier ministre; président de ce comité l’a dit, nous devons être les acteurs de la mise en œuvre de l’accord de paix avant de prétendre à une quelconque aide de l’extérieur. Nous devons donc tous nous engager pour la paix dans notre pays.

  31. L’accord de paix connait des obstacles comme tout accord d’ailleurs mais il y a des avancées.
    Je pense donc qu’il est temps qu’on se donne la main, soutenir le président, nos forces armées, le gouvernement, leurs montrer à quel point ils peuvent compter sur la population, c’est sure que le Mali retrouvera le bonheur car avec l’accord de paix Plateforme,Gatia, Cma, Fama: c’est une famille maintenant!
    VIVE LA PAIX AU MALI

  32. Comme la maxime le dit lors que tu te laves avant de demander de l’aide pour qu’on te lave le dos il faut en premier lieu laver ton ventre qui est à ta portée. Juste pour dire que nous devons prendre en main l’accord de paix et nous engager pour la réconciliation. Que ce soit la société civile comme les acteurs politiques. La paix nous est profitable à tous et ne passera que par nous mêmes maliens d’abord.
    Mettons-nous ensemble pour avoir la paix durable et définitive.

  33. Le président IBK l’a dit que sa priorité 2016 était les accords de paix. C’est pourquoi, il a choisi le PM pour présider le nouveau comité de suivis de la paix pour résoudre tous les points de blocage et nous sommes ravis de voir que le travail à faire son effet.

  34. La rentrée du GATIA est le fruit de la volonté politique donc je ne sais pas ce que veut dire en reprochant aux autorités de Bamako de s’être frotter les mains.
    Le comité de suivi a fait un travail remarquable et cela s’est soldé par cet acte de grande portée. On sait que vous êtes contre les accords de paix depuis sa signature alors épargnez nous de vos articles à la con.

  35. Les journalistes maliens sont reconnus pour les articles de haines et diffamatoires. L’entrée du GATIA est l’oeuvre du comité de suivi présidé par le premier ministre Modibo.
    La CMA et la plate forme se sont toujours conformées aux accords de paix donc l’entrée du GATIA ne doit pas laisser contre que le gouvernement n’a pas de droit de regard sur Kidal.

  36. C’est une joie qui nous anime quant à l’arrivée du GATIA. C’est une lueur d’espoir pour nous Kidalois. Nous saluons la mise en application des accords de paix afin la paix s’installe définitivement.
    Le général Gamou sert toujours l’état malien et agit encore sous les ordres du gouvernement jusqu’à preuve du contraire.

  37. Les acteurs de la crise malienne sont engagés dans le processus de paix. Il y a des difficultés mais je crois que le gouvernement est en train de prendre ses responsabilités avec la création de le comité national de suivi afin que celui-ci puisse trouver les problèmes qui bloquent la mise en œuvre de l’accord et y remédier.
    Les acteurs internationaux ne nous aiderons que nous nous y mettons.

  38. Le Mali a assez souffert de cette crise qui a trop duré. Donnons nous la main pour que ce pays puisse avoir la paix car sans paix il n’y a pas de développement; il n’y a pas de vie en vérité…
    Alors mettons nous ensemble et évitons pour mettre le feu au poudre pendant que nous sommes sur la route de la paix;

  39. De nombreux sacrifices ont été consentis pour obtenir cet accord de paix donc toutes actions qui peuvent faciliter son application sont la bienvenue.
    Le président IBK travaille dans ce sens et à besoin du soutien du peuple
    Aussi faut-il que la CMA s’engage pleinement pour mettre en œuvre l’accord de paix.
    Chers acteurs politiques faisons de telles sortes que les acquis obtenus à travers ces accords de paix ne soient pas remis en cause.
    Tous derrière nos autorités pour la paix au pays

  40. Quand il y a des gens qui s’asseyent pour dire qu’ils n’ont jamais cru en l’accord d’Alger; je crois que la paix va les surprendre mais espérons qu’ils aient l’humilité de reconnaitre les efforts des acteurs de la mise en œuvre de cette paix.

  41. Nous les maliens n’attendons que cela.
    Cela sera très bénéfique pour nous notamment sur le plan social et surtout culturel.

  42. Débout chers maliens soutenons nos forces armées, le gouvernement.
    Arrêtons les accusations inutiles. Restons un et indivisible, ensemble nous allons combattre tous les ennemis du Mali.
    Il est temps de voler de nos propres ailes, personne ne pourra venir sauver notre pays a part nous-même.

  43. Tous les partis signataires de l’accord de paix et la réconciliation du 20 juin dernier doivent se donner la main pour le bonheur des Maliens. La paix viendra au Mali si et seulement si les maliens sont au cœur de l’accord et prennent part chacun à son niveau à l’application de l’accord. C’est là que la paix définitive viendra !

  44. L’accord d’Alger connait vraiment beaucoup de difficultés dans sa mise en application. Mais le gouvernement et la CMA démontrent de plus en plus leur volonté à le mettre en application à travers différentes actions.
    Qu’on arrête de mettre de l’huile sur le feu et accompagnons les acteurs dans la mise en œuvre des accords.

  45. cela fera la fierté de tous les maliens, nous avons juste besoin que tout revient en ordre, chaque malien a fait son mieux pour le retour de la paix, nous avons participé à toute sorte de difficulté avec les frères et sœurs vivant sur les terre occupés

  46. Le Mali est dans une phase très importante, bientôt le retour d’un Mali, nous sommes un ensemble des rouges et des noirs c’est cela qui fait de nous une nation forte…

  47. notre gouvernement a fait son mieux et continue toujours de faire plus envers le retour de la paix et de la réconciliation, aux frères de la CMA et des autres groupes de faire au tend. Sinon il est grand temps que la paix revient au Mali.
    Que Dieu bénis le Mali et les maliens….

  48. Cela est une fierté pour tous les maliens de Kayes à Kidal….
    Vive le Mali qui se retrouve.

  49. Vive le Gouvernement malien.
    La Paix, la Paix rien d’autre que la paix, notre volonté à nous tous est la paix au Mali.
    Vive la paix.

  50. J’atteste que toutes les parties sont ouvert à la paix et à la stabilité du pays, le Mali est asser souffert, nous avons beaucoup prier pour que la paix revienne au pays.
    Vive le réconciliation national…

  51. Quand même c’est tout ce que nous attendons de ce problème…
    Il est temps que cela prenne fin, vive le gouvernement malien pour tous ses efforts déployé envers la stabilisation du pays.

  52. Nous devons cette victoire à la personne du président IBK et du gouvernement malien qui n’ont pas arrêter une seconde pour améliorer les conditions de paix de la sécurisation et de la réconciliation.
    Voilà ce qu'il faut pour le Mali. C'est étant unis que nous serons un Mali fort…
    Une fois de plus l'armée malienne est à saluer…

  53. Nous devons cette victoire à la personne du président IBK et du gouvernement malien qui n’ont pas arrêter une seconde pour améliorer les conditions de paix de la sécurisation et de la réconciliation.
    Voilà ce qu'il faut pour le Mali. C'est étant unis que nous serons un Mali fort…
    Une fois de plus l'armée malienne est à saluer…

  54. Pendant un moment on a tous cru que la région de Kidal ne fait pas parti du Mali, mais si le retour de l’armée malienne est confirmé aujourd’hui. Nous n’avons plus à nous inquiéter car cette localité fait toujours parti du Mali.

  55. Le retour de l’administration malienne à Kidal est ce dont le peuple malien a longtemps espéré. Nous prions pour que cette fois ci, il n’y ait pas de problème. Bon vent à cette nouvelle équipe qui s’installer dans cette localité et aussi à l’armée malienne. 😳 😳 😆 😆 😆 😆

  56. 😳 😳 😳 😳 😳 Espérons que les armes ne font pas fuir ces représentants du gouvernement. On a assisté à toutes sortes de massacre de ces derniers par les groupes armés. Maintenant que l’accord de paix et de réconciliation a été signé, il ne doit plus jamais avoir d’hostilités.

  57. Je suis fiers de mon Maliba et de ses fils, donnons-nous la main et faisons de ce pays un meilleur. Je vous rappelle que personne ne viendra construire ce pays à notre place, c’est à nous de le faire. 😆 😆 😆 😥 😥

  58. Cela est une bonne nouvelle, en tant qu’une région du Mali il est tout à fait normale que l’Etat soit représenté à Kidal. Si ce dernier fait réellement parti du Mali, je ne vois pas d’inconvénient en cela.

  59. Cette fois ci les différents groupes armés doivent se montrer respectueux. Ces individus qui représenteront l’Etat dans la région de Kidal méritent les soins particuliers. Ils doivent les laisser travailler sans problème.

  60. Quelle bonne nouvelle, les populations de cette localités ont longtemps espérer cela, ben voilà aujourd’hui les vrais choses vont voir le jour. Bon vent à ces délégués de l’Etat qui seront déployés dans la région de Kidal. 😥 😥 😆 😆 😆 😆

  61. J’adresse toutes mes félicitations au gouvernement malien pour cette brillante œuvre. Le peuple malien n’attendait que ce moment dire enfin que Kidal fait et fera toujours parti du Maliba.

  62. Nous sommes fiers de nos gouvernants et de nos forces armés pour la réussite de cette mission. Nous comptons sur eux pour la suite de cette histoire, nous ne voulons pas d’inconvénient à l’issue de ces agissements.

  63. Toute la population e Kidal serait plus que heureux de revoir la FAMA, l’armée régulière dans leur ville. La population malienne en particulier celui de Kidal seront très ravi de voir la FAMA à kidal. La CMA et le gouvernement ne parleront point de la séparation de Kidal du reste du Mali mais plutôt du retour de la FAMA à Kidal.

  64. Je plus que ravi de voir que les rebelles de la CMA et le gouvernement malien discutent enfin sur le retour de la FAMA dans la région de Kidal. Sous d’autre tension et ni l’accord de paix signé rien de cela ne serait possible. L’accord de paix tiens toujours sa crédibilité et son objectivité vis-à-vis de la crise malienne.

  65. Après la GATIA, le suivant sera très vite la FAMA a arrivée dans la région de Kidal. Le gouvernement malien et la CMA sont pleine négociation sur le point du retour de la FAMA à kidal. La présence de la FAMA en plus du GATIA et la CMA Kidal sera obligatoirement la région la plus sécurisée de tout le Mali.

  66. Vivement l’arrivée de la FAMA dans la région de Kidal si possible même de l’administration malienne. La population malienne n’a plus que cela. La CMA alors de cette discussion devrait accepter l’arrivée de la FAMA à Kidal pour la bien être de la population de cette région.

  67. Toute la population malienne serait ravi de voir le retour très vite de la FAMA et de l’administration malienne dans la région de Kidal. Les kidalois sont des maliens comme tout autres maliens, alors il mérite la même considération sur tous les plans nécessaires.

  68. La FAMA rentrera à Kidal, le temps venu les autorités maliennes ne tiennent pas à grillé les étapes. Quel que soit le résultat de cette discussion, je tiens à rappeler que la FAMA sera à Kidal à la mise ne œuvre effectif de l’accord de paix et de réconciliation issu du processus d’Alger.

  69. Prions le bon Dieu et pourvu que la CMA accepte le retour de la FAMA à Kidal. La CMA ne doit pas voir la présence de la FAMA à Kidal comme une menace mais plutôt un allié de plus dans la lutte contre le terrorisme et pour la sécurisation de la région de Kidal.

  70. Je pense que si la CMA est toujours de bonne foi elle doit accepter le retour très vite de la FAMA à Kidal. L’accord de paix issu du processus d’Alger est en train de prendre plus en plus de forme et tien toujours sa véracité.

  71. Le gouvernement malien est décidé et déterminé de voir la FAMA revenir à la Kidal. C’est dans le cadre de la sécurisation de la région de Kidal que les autorités maliennes ont sont en négociation avec la CMA.

  72. Je pense que c’est une question de temps l’armée malienne fera bientôt son entrée dans la région de Kidal. Le gouvernement malien y travail activement là déçu pour que la FAMA face son retour triomphale à Kidal.

  73. L’accord signé par les groupes armés, après la rentrée des combattants de Gatia dans la ville de Kidal, la semaine dernière, est une avancée pour le retour des Famas dans cette localité. J’en suis sûr et certain que l’armée malienne sera présente dans la localité.

  74. Il était, certes, prévu que c’est le gouvernement malien qui devrait conduire le processus de paix mais en collaboration avec les autres parties signataires de l’accord de paix. Peut-être que je me trompe, sinon c’est ce qui se passe, aussi, à mon avis.

  75. Merci à toutes les parties signataires de l’accord de paix pour avoir permis au processus de paix de prendre une telle tournure, avec la rentrée de Gatia dans la ville de Kidal et des discussions pour que l’armée malienne puisse aussi rentrer dans la même localité.

  76. Monsieur le journaliste, saches que c’est toujours le gouvernement qui conduit le processus de paix et il continuera à la faire. Ces discussion entre groupes armés pour la rentrée de l’armée dans la ville de Kidal n’est que de façade. Aucun groupe ne peut empêcher notre armée de rentrer dans la ville. C’est juste que ce sont des dispositions de l’accord de paix qui sont en train d’être appliquées.

  77. Je ne comprends plus rien dans le processus de paix. Les autorités maliennes ne doivent pas accepter que ce soient les groupes armés qui discutent sur une probable rentrée de l’armée de notre armée dans la ville de Kidal, la huitième région du Mali. Mais si c’est prévu dans l’accord de paix que les autorités nous disent cela.

  78. L’armée malienne rentrera sans doute dans la région de KIdal. Ces discussions sont de simples façades pour plus de cohérence dans l’application des disposition de l’accord de paix issu du processus d’Alger. Nonobstant, nous voulons qu’elles donnent gain de cause à l’armée malienne.

  79. Espérons que ces discussions aboutissent. Cette situation inadmissible est un coup monté de la communauté internationale, j’en suis sans nul doute certaine. Mais vu, que nous ne pouvons plus rien contre, nous invitons le gouvernement à la prudence.

  80. Peu importe le résultat de ces discussions, les forces armées maliennes rentrerons dans la ville de Kidal. C’est prévu dans l’accord que c’est e gouvernement qui doit conduire le processus de paix. Donc si cela est vrai, rien n’empêchera que l’armée entre dans cette localité.

  81. Le retour de Gatia dans la ville de Kidal est une avancée pour le retour de l’État dans sa multitude dans cette localité. Après cette rentrée, c’est la question du retour de forces armées maliennes et des services de l’État dans la zone.

  82. Les discussions en cours vont dans le sens d'un retour de l'armée malienne et des services de l'Etat dans la vile de Kidal. On avait tellement attendu ce moment-là, qu'on est déjà content sans que les discussions finissent entre les groupes armés de la Cma et de Gatia. Mais la question de bonne foi de la CMA se pose à jamais.

  83. Les discussions en cours aboutiront et l’armée malienne ainsi que les services de l’Etat seront sans aucun problème de retour dans les localités du septentrion, précisément dans la ville de Kidal. Le colonel Gamou et ses hommes sont dans la localité et je fais confiance à cet homme pour la cause de la nation.

Comments are closed.