Choguel Maïga, Premier ministre : « Habib Sylla est un responsable de qualité »

0

Après plusieurs reports successifs liés aux conditions d’organisation, le Haut conseil des Maliens de l’extérieur (HCME) a enfin tenu sa 7ème conférence ordinaire les 14 et 15 septembre au cicb. La cérémonie d’ouverture de ladite conférence a été présidée par le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga.

Dans son intervention, le chef du gouvernement de transition a reconnu le sens élevé du dialogue et d’écoute du premier responsable de la faitière des Maliens établis à l’extérieur, M. Habib Sylla. Selon lui, le problème du Mali c’est les protestions sur les réseaux sociaux, les menaces, les intimidations et la calomnie qui sont utilisés par certains pour atteindre leur objectif.

« Votre président, lorsque le gouvernement à bon droit, avait mis des réserves sur les dates qui avait été retenues, et certaines conditions d’organisation, a donné la preuve qu’il est un responsable de qualité », a salué le Premier ministre Maïga.

Pour lui, lors des discutions avec le gouvernement, Habib Sylla a donné la preuve qu’en étant responsable, en dialoguant, en discutant avec les autorités du pays, on peut atteindre ses objectifs dans l’honneur et dans la dignité.

« Il a négocié pendant des jours, y compris à la suite d’une décision de justice, il a su attendre. Il a mené des discussions fructueuses avec son ministre dont il n’a pas tenté de contester l’autorité », a fait savoir le chef du gouvernement, sous un tonnerre d’applaudissement des participants.

Toute cette attitude et conduite du président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur, M. Habib Sylla, « nous les avons appréciées. C’est pour ça que je le félicite et dis aux Maliens que ce n’est pas en bloquant, ce n’est en menaçant, ce n’est en marchant qu’on obtient ce qu’on veut du gouvernement de transition ».

« De l’esprit de dialogue, de négociation, on peut tout faire ensemble au Mali. Aujourd’hui, le Mali a besoin de tous ses fils. Aucune frange de la population à elle seule ne peut sortir le Mali de la situation où il est. Il faut qu’on soit tous ensemble », a indiqué Choguel K Maïga.

En effet, les Maliens établis à l’extérieur sont estimés à plusieurs millions de personnes qui jouent un rôle déterminant dans la vie de la nation. Le Mali dispose d’une diaspora pleinement engagée dans le processus de développement national et le soutien constant aux familles restées au pays. Ils sont les vrais ambassadeurs de l’image du Mali dans leurs pays respectifs.

« Les Maliens établis à l’extérieur ont toujours répondu favorablement à l’appel de la nation. On se rappelle encore qu’en 2012, quand notre pays était menacé dans son existence, vous avez été parmi les premiers à intervenir et soutenir l’effort de guerre », a fait remarquer le chef du gouvernement.

Par ailleurs, il a salué la pertinence du thème retenu pour la 7ème conférence extraordinaire du Haut conseil des Maliens de l’extérieur intitulé : ‘’Le rôle de la diaspora dans la refondation de l’Etat’’.

« Je me réjouis du choix de ce thème et de votre engagement à vous inscrire dans le soutien à la refondation en cours dans notre pays. Les réformes concernant la gestion des maliens de l’extérieur sont d’ores et déjà engagés par le gouvernement de transition », dira le Premier ministre Maïga.

La question de la refondation, ajoute-t-il, est plus qu’un simple phénomène de mode. C’est une question incontournable pour le Mali. Refonder le Mali est vital à sa survie et à son redressement. C’est pourquoi le Plan d’action gouvernemental en a fait l’un des axes majeurs.

Adama DAO

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here