Sur l’initiative de l’artiste Rokia Traoré : La journée Internationale du Jazz sera célébrée du 30 avril au 7 mai prochains

1

La fondation Passerelle, en partenariat avec l’Unesco, a organisé une conférence de presse pour parler de l’organisation et des dispositions prises pour la célébration de la Journée internationale du jazz au Mali. La conférence était animée par Lazare Eloundou, représentant de l’Unesco au Mali, Rokia Traoré, promotrice de la fondation Passerelle et hôte de la Journée, de Corine Micaélli, directrice de l’Institut français de Bamako et de Zoé Dembélé, présidente de l’association  Niokon Koum  ben. C’était le 14 avril dernier, à l’Espace Culture la passerelle sise à Missabougou.

Depuis 2011, l’Unesco célèbre la Journée internationale du jazz, le 30 avril. Cette année, elle sera célébrée dans le but de sensibiliser la communauté internationale sur les vertus de cette musique comme outil éducatif, force de paix, de dialogue et de coopération renforcée entre les peuples maliens.

Premier à prendre la parole, le représentant de l’Unesco au Mali, Lazare Eloundou. Il a rappelé que le jazz est une musique qui a aidé à véhiculer tous les messages sur le droit, la paix, les valeurs et les dialogues interculturels. Il a aussi souligné que cette journée sera l’occasion de célébrer la musique malienne. Laquelle a puisé son inspiration dans la culture qui a toujours été le socle de ce pays depuis des siècles. Il a conclu ses propos en évoquant que le président Barack Obama sera hôte de la grande célébration du jazz le 30 avril prochain à la Maison Blanche de Washington.

Quant à l’hôte de la journée au Mali, Rokia Traoré, elle a parlé  des objectifs de sa fondation dont le but est de développer un lieu de formation, de création et de présentation de projets artistiques pour les arts contemporains dans toute leur interdisciplinarité : musique, littérature, arts de la scène, arts plastiques et photographie.

Zoé Dembélé, présidente de l’association “Niokon koun ben” a souligné que cette Journée internationale du jazz s’inscrit également dans la programmation du festival Jazz Koun ben. Notons que plusieurs artistes de renommée tels qu’Elida Almeida du Cap-Vert, lauréat 2015 du Prix découvertes RFI, Vincent Bucher de la France, Kar Kar, Laurent Coq Trio de la France, The Kultimangoes du Danemark, Maxim Lenssens de la Belgique, Pamela Badjogo du Gabon, Amanar de Kidal et Konoya du Mali. Elle aussi souligné que les concerts se produiront à l’Institut français et à l’Espace culturel Passerelle (Ecp) de Missabougou. Et le festival sera clôturé par un concert exceptionnel de Rokia Traoré, le 7 mai, sur son nouvel album “Né-So”.              

Mohamed Traoré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.