Gouvernement « Boubou Cissé II» : Pourquoi les mouvements armés seront encore absents

7

Après la reconduction sans grande surprise du Premier ministre sortant – dont le coup d’essai est loin d’avoir été un coup de piètre pour un contexte des pires difficultés -, les regards sont tous rivés désormais sur la composition et la configuration fortement attendues du «Gouvernement II» de Boubou Cissé. Les tractations, négociations et pourparlers vont bon train pour ce faire, depuis la publication du décret le concernant. Leur aboutissement pourrait toutefois durer plus longtemps que de coutume, sensibilité de l’atmosphère politique explique. En effet, le processus de formation de la nouvelle équipe marche manifestement sur un terrain rendu glissant par une crainte réelle d’aller grossir les rangs du redoutable front d’opposition dirigé par l’imam Mahmoud Dicko.

Plus plausible, en définitive, l’avènement d’un nouveau gouvernement après épuisement de toutes les munitions en termes de démarche d’apaisement, si tant il est qu’une baisse de tension pourrait être tributaire d’inclusivité et d’ouverture gouvernementale. La même quête d’inclusivité et d’ouverture devrait s’appliquer aux principaux mouvements armés dont la participation au gouvernement a occupé le devant de la scène et coupé le souffle aux observateurs à chaque remaniement ministériel, en tant que gage et indice d’avancée dans l’application de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger. Cette fois également, c’est la même rengaine et il nous revient de bonne source qu’une correspondance en bonne et due est parvenue la semaine dernière à la CMA (Coalition des Mouvements de l’Azawad) l’invitant à intégrer le gouvernement. Ce à quoi l’ancien mouvement séparatiste, à en croire notre source, a répondu par l’indifférence et une posture très circonspecte sur sa présence dans l’éventualité d’une présence dans la future équipe gouvernementale. Et pour cause, de source proche des autonomistes de Kidal, les réserves exprimées dans leurs rangs ont surtout trait aux signaux de déstabilisation que renvoient les protestations, contestations et manifestations de rue sur fond de péril sur les institutions. À quoi pourrait rimer une participation au gouvernement à un moment où le président de la République lui-même est la cible d’une redoutable bourrasque insurrectionnelle, s’interrogent d’aucuns, tandis que pour d’autres le contexte ne vaut pas que la CMA sacrifie sa cohésion interne susceptible d’être ébranlée par le choix de représentants au gouvernement. Autant de calculs et de considérations ayant prévalu à son option pour la surenchère. En effet, le mouvement autonomiste, selon plusieurs sources concordantes, a mis la barre haut et conditionné sa participation par l’octroi d’au moins trois portefeuilles régaliens qu’il sait inacceptables à tous points de vue.

En définitive, le refus de participer est manifestement la tendance non-dite surtout que le mouvement ne manque certainement pas de prendre en compte le piège que pourrait constituer une présence au gouvernement à un moment où des questions cruciales l’opposent au pouvoir central au sein du Comité de Suivi de l’Accord où ils siègent, notamment les malentendus nés du refus d’accepter d’esbroufe contingents des forces reconstituées à Kidal.

A KEÏTA

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. M. Cisse, en déterminant que les groupes armés devraient être exclus de la représentation au sein du gouvernement, est correct, mais il n’est pas allé assez loin, il devrait également exclure ces groupes sous l’influence de groupes armés, en particulier ceux qui coordonnent leurs actions avec des moyens meurtriers de groupes armés.
    Nous devons également annuler l’accord d’Alger, car il s’agit d’une construction illégale sous la condition d’une nation prétendument amicale et voisine médiatrice d’une condition injuste alors qu’en fait, c’était une nation voisine qui est le créateur et le partisan des terroristes maliens et du Sahel, renforçant son désir de conquérir le Mali plus en effet asservir les négroïdes du Mali.
    Ont été achetés à Allah comme l’imam Dicko attention et si oui quelle est sa réponse. Le poste d’IBK doit démissionner ne suffit pas, il est nécessaire de présenter clairement un long plan de sécurité dans le meilleur intérêt des Maliens. Rien de moins est un pas en arrière où un pas en arrière pourrait facilement conduire à notre anéantissement. Cette condition doit être abordée, plus si l’imam Dicko et ses conseillers veulent sérieusement diriger, ils doivent mener d’une manière qui soit bénéfique et véritablement progressive pour le peuple malien.
    Henry Auteur Price Jr aka Kankan
    PS
    Bien qu’il me reste encore quelques mois avant de quitter les États-Unis, je préviens que lorsque j’arriverai, je visiterai l’ambassade du Mali à Wahington DC pour obtenir des conseils.

  2. …A L ATTENTION DE MES AMIS …👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀

    AUJOURD HUI SUR ECHOSMEDIAS DU MARDI 16 JUIN …LE N 70 :

    FUSION BHM -BMS
    L ETAT MALIEN ET LA BMS ONT ILS ETE VICTIMES …

    ET L ARTICLE SE TERMINE PAR CES PHRASES :

    « « « SELON NOS EXPERTS MAISON ,L ETAT MALIEN ET LA BMS DOIVENT ENGAGER A TITRE PRINCIPAL LA RESPONSABILITE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES ET SUBSIDIAIREMENT LE CABINET MAZARS EN MEME TEMPS QUE CELLE DE LA COMMISSION BANCAIRE DEVANT LA COURS DE JUSTICE DE L UEMOA –

    TOUJOURS SELON NOS EXPERTS , IL EST AISE D AFFIRMER QUE LES CONDITIONS DE LA FUSION –ABSORBTION DE LA BHM PAR LA BMS N EST PAS OPPOSABLE A LA S.I.C.G MALI ET DE TOUTES FACONS LA CCJA A DEFINITIVEMENT FIXE LES DROITS DE CETTE SOCIETE .

    POUR CE QUI EST DE LA COMMISSION BANCAIRE , IL EST FORT CURIEUX QU ELLE N AIT PAS EXIGE LA CONSTITUTION DE PROVISIONS POUR RISQUES EVENTUELS POUR TENIR COMPTE DE CERTAINS ENGAGEMENTS QUI N ETAIENT PAS CONNUS A L EPOQUE DE L OPERATION DE FUSION ABSORBTION .
    EN EFFET IL SEMBLE QUE DANS LE DOSSIER DE FUSION , LE LITIGE S.I.C.G MALI – BHM AIT ETE IGNORE A DESSEIN PUISQUE AUCUNE PROVISION N AVAIT ETE FAITE ….. » » » » »

    A SUIVRE …

    😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜
    ….NOUS …NOUS AVONS ETE VICTIMES …MAIS NOUS NE SOMMES PAS LES SEULES …
    L ETAT MALIEN EST AUSSI VICTIME …ET LA BANQUE BMS AUSSI …

    …IL FAUDRAIT DEMANDER DES RENSEIGNEMENTS MON CHER EL HAJJ ….. AVANT DE CALOMNIER DES GENS ! ! !
    😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜

  3. KA'AFAAROH...L ISLAM EST LE PREMIER PROBLEME DU MALI! QUE CEUX LA QUI COMPRENNENT EN DISCUTENT DANS LA MASSE ET AU MOINS PARMI LES PROCHES

    MALI KEH LAH SOUNKOURBAH JOUH YEH! TOUTES CES MANOEUVRES N EMPECHENT NI LES TUERIES DES SOLDATS NI CELLES DES POPULATIONS PAR L ISLAM AU MALI,CELUI DES METISSES DES ARABES COMME KOUFFA ,NI CELUI DES NEGRES IDIOTISES COMME KOUFFA ET DICKO!

    KA’AFAAROH…L ISLAM EST LE PREMIER PROBLEME DU MALI! QUE CEUX LA QUI COMPRENNENT EN DISCUTENT DANS LA MASSE ET AU MOINS PARMI LES PROCHES

    • KA’ AFAAROH …LA SOLUTION C EST D ALLER VOIR LE FETICHEUR !
      …L ISLAM EST LE PREMIER PROBLEME DU MALI !
      …LE CHRISTIANISME LE …SECOND !
      EN FAIT …SI VOUS ALLEZ VOIR LE FETICHEUR ….PLUS DE VOLEURS !

      😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜

        • Mr.Cisse in determining armed groups should be left out of representation in government is correct but he did not go far enough he should also leave out those groups under influence of armed groups especially those who coordinate their actions with murderous ways of armed groups.
          We also should nullify Algiers agreement being it is illegal construct under condition of a supposedly friendly plus neighboring nation mediating a unjust condition when in fact it was a neighboring nation who is creator plus supporter of Malian plus Sahel terrorists further its desire to conquer Mali plus in effect enslave Negroid people of Mali.
          Have foregoing been bought to Allah like Imam Dicko attention plus if so what is his response. Position of IBK must resign is not enough there need be put forth some long security plan clearly in Malians best interest. Anything less is a step backward where a step backward could easily lead to our annihilation. This condition need be addressed plus if Imam Dicko plus his advisors are serious about leading they must lead in way that is beneficial plus meaningfully progressive to Malian people.
          Henry Author Price Jr aka Kankan
          PS
          Although I still have few months left before I leave United States I am giving notice that when I get to leaving I will visit Malian embassy in Wahington DC seeking advice

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here