Nomination d’un porte-parole du gouvernement : Un premier avertissement des militaires à l’endroit du Premier ministre

4

La nomination d’un porte-parole du gouvernement par le Chef de l’Etat, est le signe que les militaires veulent mettre fin à la zizanie communicationnelle de l’exécutif. Pour beaucoup d’observateurs, c’est un avertissement contre le Premier ministre et contre ceux qui s’hasardent à parler au nom d’Assimi Goita.

 C’est le colonel Abdoulaye Maïga, ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation qui a été désigné par le président de la transition, Assimi Goita, porte-parole du gouvernement de transition.

Le colonel Maiga est celui dont la démarche et l’approche, selon M. Cissé, semblent faire l’unanimité au sein de l’ensemble de la classe politique. Pour l’observateur politique, le colonel Maiga est aujourd’hui considéré comme un cadre capable de jouer un grand rôle dans le rassemblement des hommes politiques autour des projets de la transition. Une mission qui n’est pas au dessus de ses capacités pour celui qui  connaît le dévouement de ce ministre pour la cause du Mali.

Selon l’entourage du Chef de l’Etat, il s’agit à travers cette nomination de donner de la voix à l’exécutif à travers une personne crédible et bien écouté par les Maliens.

La nomination du colonel Maïga est bien la preuve que le Président de la transition veut apporter une touche à la communication gouvernementale, qui a pris de sacrés coups avec les sorties hasardeuses du chef du gouvernement, Choguel K. Maiga sur bien de sujets de la nation.

A la tête du gouvernement de transition II, Choguel K. Maiga qui a refusé de nommer un porte parole, s’était d’emblée autoproclamé porte parole du gouvernement. Détenant ce poste stratégique dans la communication gouvernementale, le « Dr en communication » a commencé a fauté. Sous ce manteau, il a catégorisé les Maliens en mauvais et bons. L’appétit venant en mangeant, il s’est aventuré à tenir des propos discourtois à l’endroit des personnalités de la classe politique, de la société civile.

Ses agissements et sa haine contre ce qu’il appelle « l’ancienne majorité » ont beaucoup impacté sur  ses initiatives de rassembler les Maliens. Et, par fini, c’est Assimi qui décidé de prendre les choses en main. Toute chose qui semblerait en terme diplomatique comme une condamnation avec sursis. L’opinion s’est rendu compte que le chef du gouvernement n’a pas dans son vocabulaire le mot : rassemblement. Il casse tout sur son chemin.

On se souvient qu’avant et après son allocution à la Tribune des Nations-Unies, Choguel K. Maiga a tenu des propos inamicaux à l’endroit des partenaires techniques et financiers du Mali, aux Institutions sous régionales, laissant croire que le Mali seul peut tenir. Et c’est ce même Choguel qui pense avoir toujours raison sur les autres, rend de plus en plus la partie difficile au Chef de l’Etat dans ses multiples initiatives de rassembler les maliens ou du moins ceux qui refusent de participer aux Assises nationales.

Agacé par ses comportements, Assimi et ses camarades ont enfin estimé que le désormais « porte parole autoproclamé » et chef du gouvernement du Mali, mérite d’être recadré avec une sévère mise en garde. Plus jamais, il ne doit se permettre avec des sorties à l’emporte pièce.

Traditionnellement, tout gouvernement a droit à un porte-parole. Mais au Mali, le Premier ministre n’a pas voulu le nommer, s’appropriant d’emblée ce poste stratégique pour la communication gouvernementale.

Ousmane Sangaré

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Je ne comprends pas pourquoi s’acharner contre cette excellente analyse. Je pense que son role entant que journaliste, c’est aussi de prendre certains faits pour nous faire jaillir la vérité, et de facon impartial. En tout cas, cela m’a permis de comprendre mieux la situation de notre gouvernace.

  2. Ça c’est vraiment ton point de vue. le porte-parole nommé est un membre du Gouvernement dont le PM est le chef. Il y a pas de mal à nommer un porte – parole.

  3. Ce média loin d être non coloré ne raconte que des histoires sans aucun fondement. Un média ou un auteur qui aime semer la zizanie entre Choguel et Assimi. ; c est honteux et non professionnel de la part de cet auteur très mal informé de ce qui se passe à l intérieur de l exécutif. Dommage pour ces personnes non professionnelles !!! et dangereuses pour le bonheur du pays. !!’

  4. Mali is overdue to impose some of ideas Prime Minister Choguel Maiga put forth that are clearly in young Malians best interest. It is stupid to hold ways of old men that got us in this terrible terrible position that much blood plus much sacrifice must be made to get out especially if we are going to hold to dangerously outdated ways of old men. These old men are likely to be dead of natural causes within twenty years but want to leave their fuck ups to young to cleanup that will take twenty years if possible. True Prime Minister Choguel Maiga at times is moving quick but it is pace young may easily keep plus is necessary if we are to catch up to developed world as we need to survive having world class modern living conditions. Let those from political class who are unable to keep up bravely step aside plus not hold our children to conditions old men created that clearly lead to genocide. That is psychological enslavement to foreign religions plus ways far beyond what we could or should bear. Old Men should not subject our young people to that kind of trickery. It is worthy of death. There is no honor or respect that should be found for old men who manipulate conditions to hold young people back so old men with their endlessly tired old asses may be leaders but keep nation falling farther behind. Mali do not need anymore like them plus young people will quietly celebrate their deaths when they die.
    Prime Minister Choguel Maiga comments toward foreign financiers plus technical partners were fitting comments pointed out financiers who exploited Mali with unduly high interest plus wanted Mali to commend them for doing so plus technical partners who sold Mali outdated technology that necessitated immediate purchase of newer technology to meet requirements of world thereof driving up cost of having technology in Mali plus having world label Mali as open to scams costing Malians great wealth they do not possess to stupidly give. Those conditions are equal to me killing all family children then telling spouses I did them favor by relieving them of having care for those children. Where person trying to maintain bloodline it is not in person best interest just as what deceitful foreign financiers plus technical help actions are not in Malian nation upgrading of living conditions best interest plus need be properly aligned. But bitch niggers want us to be quiet. We do not need anymore bitch niggers in leadership positions. Bitch niggers in leadership positions have been poison to Malians for last few centuries plus think we are blind to their incompetence. Worst of all they think we must accept as is. They are wrong plus time have come to act thereof removing bitch niggers from leadership positions.

    I prefer to think that President Goita is preparing his smooth running government for Prime Minister Choguel Maiga exit. Thereafter controversial but on point now Prime Minister Choguel Maiga will campaign to become president plus win. Prime Minister Choguel Maiga is kind of leader needed by young, intelligent, educated, energetic plus not lazy Malians.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here