Obsèques des 13 soldats français tombés à Indélimane : IBK aujourd’hui à Paris pour présenter les hommages du Mali !

30

Samedi 30 novembre 2019, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, s’est adressé à la nation malienne. Dans son discours, le président IBK a fortement invité l’ensemble des forces vives à prendre part au dialogue national inclusif afin de dégager les jalons d’une véritable sortie de crise. A ceux qui rejettent et pensent que les forces étrangères ne sont d’aucune utilité pour le Mali dans sa crise actuelle, le président IBK recadre : «  Nous avons aucune raison de mordre la main de ceux qui nous tendent les leur aujourd’hui »

Pour la 3ème fois en l’espace de 6 mois, le président IBK, s’est adressé à son peuple. Dans ce discours, le président IBK est revenu sur le contexte de guerre dont notre pays se trouve. « Le pays est en guerre, je ne cesserai de le rappeler » a-t-il déclaré.

Ensuite, il a souligné que cette situation compromet l’investissement pour le développement national, fauche les civils maliens, les soldats maliens et ceux des forces étrangères, venues prêter main forte au Mali, à l’appel des plus hautes autorités.

D’après lui, la présence des forces étrangères au Mali, ne doit pas être perçuecomme un acte de charité encore moins de mendicité.  « Mais parce que nous aussi, nous avons aidé partout, sur tous les fronts où il s’agissait de tendre la main à l’homme, de le sauver contre la bête » a-t-il rappelé.

En guise d’exemple, il a cité  le  sacrifice consenti par nos vaillants soldats lors des deux grandes guerres mondiales, dans les missions onusiennes ou africaines de maintien de la paix et  aux côtés des freedom figthers en Afrique Australe.

Pour lui, le Mali a donné et en train de recevoir maintenant. A ces propos, il a précisé que le Mali n’a aucune raison de se glorifier  d’avoir tendu la main à ceux qui en avaient besoin hier. «   Mais nous n’avons non plus aucune raison de mordre la main de ceux qui nous tendent les leur aujourd’hui » a-t-il signalé. Et d’ajouter : «
l’humilité et la gratitude sont des valeurs de ce pays ; il importe de ne pas les jeter dans le torrent de nos récriminations personnelles ».

Par rapport aux soldats étrangers, qui ont perdu la vie au Mali, IBK a dit ceci : « chaque mort m’endeuille, chaque mort m’interpelle ».  Ensuite, il s’est incliné devant la mémoire des dernières victimes de la déchirante guerre du Sahel, à savoir les soldats français morts à Indelimane.

« Lundi, Inchallah, avec une délégation qui dit le Mali, qui reflète le visage et la parole du Mali, je serai à Paris aux obsèques de ces jeunes héros fauchés en terre malienne » a-t-il confirmé.

IBK invite toutes les forces vives au ‘’Massala’’ à la malienne !

Par rapport au dialogue national inclusif, il a invité  toutes les forces vives de la nation à participer et contribuer au Dialogue National Inclusif, qui est sur la dernière ligne droite.
D’après lui,  depuis plusieurs semaines déjà, l’intitulé retenu pour ce forum est Dialogue National Inclusif.  «  Dialogue en raison de l’opportunité d’échanger qu’il promet; inclusif ensuite parce que ce dialogue doit être représentatif de nos terroirs et de nos préoccupations ; national enfin parce qu’embrassant l’étendue du territoire national, à l’instar des 605 communes où les débats eurent lieu sur les 611 prévues ; les 46 Cercles et les 6 Communes du District de Bamako ; les 10 Régions administratives et le District de Bamako ; les 25 Ambassades et Consulats où la Diaspora malienne a pu apporter sa contribution » a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « Nous avons de qui tenir et ce que nous voulons est simplement le « massâla » à la malienne ! ».

Par Moïse Keïta

 

Commentaires via Facebook :

30 COMMENTAIRES

  1. Coulibaly Yacouba w
    “. Il faut que la France cesse de jouer sur deux visage, sinon elle prendrait pleine en figure déception sur déception, elle veut croire que les négros d’aujourd’hui sont ceux du 15ième siècle”

    Si la France lit les commentaires dans le genre du tien et de ceux de certains internautes (sangare, wsr, l’Abrahamique taré 😁, etc), elle peut même légitimement croire que les négros d’aujourd’hui sont ceux…….DE LA PRÉHISTOIRE !😂😂😂😂😂

  2. Tant que la France ne clarifierait pas sa position avec le Mali face à cette crise Touareg, aucun solution ne pointera à l’horizon, nous considérons même que la France est entrain de sacrifier ses militaires dans cette crise malienne et sahélienne. Il faut que la France cesse de jouer sur deux visage, sinon elle prendrait pleine en figure déception sur déception, elle veut croire que les négros d’aujourd’hui sont ceux du 15ième siècle, elle se trompe de cible, elle se trompe de combat, elle se trompe d’acteurs, c’est dommage.

    • Les gens crachent sur la France mais ces même gens là étaient bien contents quand les francais nous ont sauvés la mise en 2013. N’oubliez pas que ces hommes se battent pour notre liberté . Vive l’amitié franco malienne

    • Sa position est claire, réaliser un rêve historique son état touareg, séparer les paux blanches des Negro barbares primitifs sans cerveaux comme la dit certains diplomates, mais la population touareg saura ce que c est les intérêts de l’autre, l’histoire nous le dira tout ça a ce nouveau Soudan du nord ou AZAWAD, que dieu donne une belle vie aux projet de ce nouveau état bien planifié, peut un scenario tchadien, on va préparer un OVNi comme idriss deby venant de ce futur état pour lui donner le pouvoir et l imposé a vie avec Barkhane, on fera du tourisme exo sahel entre amdjarass et Kidal annexé aux maliens depuis 2012. divisé pour régner en maître, attention la france a perdue le niger a cause de Africom, elle ne perdra pas le mali, c est la recolonisation forcé par les armes, Africom est a la frontière. Même s’il faut ramener les clounes de ben Laden, ou al bagdadi, elle le fera pour rester.

  3. Yugubane
    C’est une équation que toi et ton concitoyen n’arrivent pas à résoudre.
    La France est présente, le Mali perd sa souveraineté.
    Si la souveraineté est perdue, le Mali est incapable de former une armée.
    Donc la France s’emparant de la souveraineté du Mali a la responsabilité de se charger de sa sécurité.
    C’EST AUSSI SIMPLE QUE ÇA.
    Si elle ne veut pas le faire qu’elle redonne aux maliens leur souveraineté c’est à dire qu’elle dégage.
    Si elle dégage le Mali fait appel à un autre partenaire qui se charge réellement d’aider le Mali à reformer son armée sans chercher à protéger les séparatistes qui sont les véritables auteurs des troubles sécuritaires.
    Comment ne pas vous considérer comme des séparatistes quand vous détestez tant IYAD AG GHALI alors que ceux que la France protège ne sont pas moins criminels que lui?
    Négocier quoi avec IYAD AG GHALI?
    Et pourtant les états-unis sont entrain de négocier avec les Talibans, la France travaille avec les homologues de IYAD AG GHALI dans d’autres partis du monde,les algériens ont intégré leurs criminels sans pour autant céder à l’idéologie jihadiste.
    Négocier ne veut pas dire céder aux exigences ,mais convaincre l’autre à lâcher prise.
    DONC DIRE QU’EST CE QU’ON VA NÉGOCIER AVEC L’AUTRE, C’EST DE NE RIEN COMPRENDRE À LA NÉGOCIATION.
    La France a obligé notre président par INTÉRIM à signer un document lui permettant de poser pied au Mali alors qu’elle pouvait se contenter du soutien aérien.
    Ensuite, elle a obligé son laquais IBK maîtrisé par l’affaire TOMI à lui permettre d’installer des bases militaires au Nord du Mali.
    Elle répète inlassablement qu’elle a été appelée au secours alors que ce n’est pas vrai.
    Elle a été appelée à l’appui, pas au secours.
    La France a cette manie d’humilier ces anciennes colonies.
    Ces esclaves, trop bruyants sur maliweb,s’en réjouissent, au lieu de s’en offusquer.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

      • Honteux tes allusions , l’armée francaise se bat à nos côtés et pour le cout son seul interet dans cette démarche c’est de réparer ces erreurs du passé , tu préfère peut être avoir la Russie , qui elle cherche à nous piller ; ignorant

  4. yugubané 2 Déc 2019 at 17:20
    “SANGARÉ, tu ne fais pas que délirer, tu vas aussi du Coq à l’âne, de l’âne à la carpe et de la carpe au dromadaire, ce qui fait que je ne sais même pas par où répondre à tes propos.”

    Ah!… TOI AUSSI ? 😂😂😂😂😂😂

    Moi, j’ai même renoncé à la longue à lire ses pseudo réponses aussi délirantes que confuses, PAR CRAINTE D’ATTRAPER UNE MÉNINGITE !😂😂😂😂😂😂😂

    Pour moi, ses fantasmes et ses obsessions “espionno-geopolico-paranoiaques”😁 présentent autant d’intérêt que les tartines kilométriques de tantie KOUMBA SACKO, que personne bien sûr ne lit jamais !😂😂😂

    Mais fais attention Yugu : Tu as vu qu’il y a quelques jours, dans un de ces grand délires, ce taré nous a “identifiés” nommément toi et moi…….COMME AGENTS DES SERVICES SECRETS FRANÇAIS !!! 😂😂😂😂😂😂😂
    Donc: NOUS SOMMES DÉCOUVERTS !😂

    (Et le plus drôle c’est que moi, une semaine avant, ce même “James Bond de la géopolitique”😁 m’avait DÉJÀ😁 “identifié” comme un séparatiste touareg !!! 😂😂)

  5. le mali est certes une ancienne colonie francaise, mais des maliens vivent en France et des francais vivent au mali, les deux pays ont gardé des liens forts, c est logique que la France intervienne et qu elle apporte son soutien, arreté vos critiques inutiles ! car en attendant c est grace a eux que l on vit pas sous la terreur permanente

    • Avec des gens comme toi la Charia viendra au Mali dans quelques jours et les jihadistes idiots, betes et cons vont etre maitres du Mali, il faut etre responsible et defendre notre patrie le Mali! Nous sommes independants depuis 1960!

    • QUI ES TU MON ENFANT
      “les deux pays ont gardé des liens forts, c est logique que la France intervienne et qu elle apporte son soutien, arreté vos critiques inutiles ! car en attendant c est grace a eux que l on vit pas sous la terreur permanente”

      Ça mon frère, ça porte un nom : Ça s’appelle juste….DU BON SENS !👍👍👍

  6. j ai peur pour mes enfants ces extremistes veulent instauré la charia dans la region ils sont violent ils detruise tout alors heureusement que la France un pays democratique vole a notre secours

  7. Yugubane
    La solution est connue que j’ai bien précisé, C’EST PERMETTRE À L’ÉTAT MALIEN D’EXERCER SA SOUVERAINETÉ ET LE PEUPLE DE CHOISIR SON DIRIGEANT
    Dans tous les pays démocratiques quand vous vous trompez sur un dirigeant, vous avez la fin du mandat pour le remplacer.
    ÇA N’A PAS ÉTÉ PERMIS PAR LA FRANCE.
    Elle a refusé la validation des élections présidentielles par l’ONU alors qu’elle a accepté contre gbagbo.
    Elle a exigé le récomptage des voix contre ALI espérant faire élire son candidat ping, a refusé le même recomptage pour favoriser son candidat IBK contre SOUMAILA CISSE.
    Elle s’est précipitée pour féliciter IBK avant la proclamation des résultats par la cour constitutionnelle pour inciter les autres pays à reconnaître son candidat.
    LA SOUVERAINETÉ DU PEUPLE EST NÉCESSAIRE POUR FAVORISER LA PAIX.
    Tant qu’elle n’est pas instaurée, on est allé pour plusieurs années d’insécurité.
    Seul le président légitime permettra à l’ARMEE MALIENNE de se restructurer pour faire face à la situation imposant son rythme à ses partenaires.
    La mobilisation contre la CEDEAO a consisté à donner à notre ÉTAT une légitimité pour faire face à la situation
    Ça n’a pas été permis favorisant le statut quo car le président est toujours régi par la LOI FONDAMENTALE de 1992 alors qu’on devrait profiter de la transition pour faire un toilettage des textes.
    C’était risqué pour la France car son intention était d’avoir la main basse sur l’autorité politique.
    François Hollande a exigé publiquement la ténue rapide des élections au motif de doter rapidement l’État d’une autorité légitime alors que son intention était de placer son obligé.
    L’autorité politique placée par la France ne peut améliorer l’état de notre armée car la France n’en veut pas.
    Ce qui fait que la situation ne fait que s’aggraver à cause de l’incapacité de l’ARMEE MALIENNE d’assurer la présence de l’État sur toute l’étendue du territoire,l’ARMEE FRANÇAISE préférant se contenter des patrouilles résiduelles.
    Sa présence a encore aggravé la situation de l’ARMEE MALIENNE car attirant les jihadistes du monde entier.
    L’État empêchant d’exercer sa souveraineté sur toute l’étendue du territoire par l’appui de la France aux séparatistes aggrave encore plus l’insécurité car ces derniers ont une connexion avec les jihadistes.
    Tout le monde le dit,à juste titre, que ce n’est ni la France, ni l’ONU qui fera le travail de l’ARMEE MALIENNE.
    Mais faut il que les autorités en place aient la légitimité nécessaire à mettre en place une ARMÉE COMBATTANTE.
    ON SAIT QUE LA SOLUTION À L’INSÉCURITÉ ACTUELLE N’EST PAS MILITAIRE, MAIS POLITIQUE.
    La France, ce n’est pas un secret, empêche toute négociation avec les jihadistes maliens.
    Elle a les moyens de faire pression pour empêcher toute négociation avec IYAD AG GHALI, mais est incapable de faire pression sur IBK à reformer son armée, à s’engager à améliorer la gouvernance de l’État malien.
    On voit bien que tout tourne autour de la France.
    Donc c’est elle à la fois le problème et la solution.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • SANGARÉ, tu ne fais pas que délirer, tu vas aussi du Coq à l’âne, de l’âne à la carpe et de la carpe au dromadaire, ce qui fait que je ne sais même pas par où répondre à tes propos.😀😀

      – Tu parles de permettre au MALI de jouir de sa souveraineté entière sur Kidal, as-tu une armée pour assurer ladite souveraineté ? Si c’est parce que tu ne sais pas situer Kidal sur une carte, prends une carte du Mali et cherches où se trouvent Boulkéssy, Mondoro, Nampala, Diabaly et Kidal, tu verras par toi-même si une armée qui n’arrive pas à sortir de ces camps ou tout simplement tenir ces positions peut partir à Kidal.

      – Pour ce qui est des négociations avec AG ALY, j’aimerais savoir ce qui peut être négocié avec ce bâtard. Nous n’avons pas attendu l’arrivée de la France pour négocier avec lui, mais c’est lui qui dit à l’État Malien d’aller chier, qu’il n’a rien à négocier avec le MALI.😛 C’est ce même ALGABASS AG INTALLAH du RPM qu’il nous a envoyé à maintes reprises à Ouaga pour nous dire de choisir entre la laïcité et l’intégrité territoriale du MALI car on aura pas les deux, que lui ne transigera pas sur la Charia. J’aimerais savoir si maintenant il est prêt à négocier et sur quoi il veut négocier ?

      Si tu crois qu’il est du ressort de la France de faire pression sur nos élus à notre place, que fais tu alors de cette souveraineté qui t’est si chère ?

      • “Si tu crois qu’il est du ressort de la France de faire pression sur nos élus à notre place, que fais tu alors de cette souveraineté qui t’est si chère ?”😂😂😂😂

        La, il va peut-être avoir du mal à répondre…😎

        C’est formidable ces “farouches” et ces “redoutables” anti-colonialistes nationalistes à deux balles, qui, sans même s’en rendre compte eux-mêmes😁, ATTENDENT TOUT DE…….. L’EX PUISSANCE COLONIALE !😂😂😂

  8. TOUTES LES FORMATIONS POLITIQUES ET RELIGIEUSES AU MALI ONT ETE ATTAQUEES ET DETEUITES DEPUIS DEJA DES SIECLES PAR LES FILS D ABRAHAM, MASQUES EN ARABO DJIHADISTES OU EN CROISES COLONISATEURS, LA CHOSE QUI LEUR EST COMMUNE C EST LA HAINE VISCERALE CONTRE LE NOIR, LES FILS NOIRS DES PHARAONS NOIRS!

    ILS ONT IDIOTISES LES PEUPLES PRIMAIRES DE L EUROPE PUIS L AFRIQUE ET L AMERIQUE!

  9. IBK le moitié français et l’autre moitié malien est à la recherche de la division du Mali via les Touareg séparatistes, certainement qu’il a des promesses de la part de la France, ce qui reste certain, il ne peut pas diviser ce pays sans aucun profit de la part du diviseur, c’est à dire le couple France/CMA. Mais force est de reconnaitre que l’exercice est difficile et très difficile, à ce titre il faut beaucoup de manoeuvres de la part d’IBK et ses soutiens pour ce sale boulot, il faut retenir que le Mali depuis la nuit des temps a eu la malchance d’avoir des souverains de ce genre dont les plus remarquables étaient DARANTOUMA, le demi-frère de SOUNDIATA, AOK et ATT, les détracteurs du Mali de l’empire à la démocratie sans aucun nationalisme, ils se sont comportés et se comportement comme d’autres nationalités, quelle honte? Quelle ignominie? Quel comportement éhonté? Nous sommes totalement sidérés.

  10. SANGARÉ le romancier, ta fiction sur la guerre du Tchad ne colle pas avec la réalité. Il n’y avait pas une rébellion mais une multitude de rébellions et chefs de guerre. Le bordel était si immense que même la mise en place d’un gouvernement d’union nationale (GUNT) dirigé par GOUGOUNI WEDEYE n’a rien changé, au contraire ! Ce qui veut dire que, comme la suite nous a montré, l’arrivée de tel ou tel groupe ne servait à rien pour mettre fin à la guerre. Ma comparaison ne porte pas sur la nature ou sur les causes des deux guerres, je parle des solutions pour faire cesser la guerre. Aujourd’hui au MALI comme il y a 40 ans au Tchad, ceux qui crient au néoclassicisme et à la violation de souveraineté n’ont aucune alternative à la présence étrangère.

    En 2012 la France n’était pas là mais déjà les marches et les protestations se faisaient pour empêcher la venue des troupes de la CEDEAO qui avaient offert leur services pour chasser le MNLA de Gao. Près de huit ans après, toi tu es là à nous parler de qui les a mis en place. Ne crois-tu pas que 7 ans c’est assez et que nous devrions passer à une autre étape ? Depuis 7 ans les salopards ont pris possession de la terre de nos ancêtres, ils tuent, ils violent, ils humilient et toi tu es encore là à spéculer sur qui les soutient ou qui les nourrit alors que nous avons déjà fini de faire le tour du monde des coupables ( Blaise Sarkozy, Abdelaziz, ATT France, Qatar, Égypte, Morsi, Alpha Condé,…..)

  11. Notre objective de chaser l’armee franqaise et ses allies terroristes au mali a bas les neocolonialistes et bas les esclaves moderne

    • 😀😀😀😀😀 Avant de chasser la France ou qui que ce soit, il ne faut d’abord s’arrêter et ne pas fuir devant l’ennemi. Toi ton héros s’appelle Général Sanogo, quand tu fais paw en l’air, il laisse armes, bagages, femmes et enfants devant l’ennemi et il sauve les fesses. 😀😀😀😀😀😀😀😀😀

  12. Yugubane
    Il faut comparer les guerres qui sont comparables.
    LE MALI FAIT FACE À UN ENNEMI CONNU INVISIBLE QU’ON PENSE ÊTRE LES JIHADISTES ALORS QUE NOUS AVONS AVEC LES JIHADISTES UN ENNEMI COMMUN.
    Au tchad, c’était une rébellion pour avoir la possession de l’État.
    Seulement kadaffi s’y est mêlé pour placer son favori.
    Il en est de même en CENTRAFRIQUE.
    Ces rébellions successives marquent la signature du service secret français pour placer son laquais.
    Au Mali, la France a déclenché une rébellion touareg avec l’appui des jihadistes installés au Nord depuis 2003 entretenus par ATT jusqu’à sa chute.
    Elle l’a déclenché dans le but de DIVISER cette partie du Mali d’où son soutien inébranlable à la branche Touareg qui a accepté son deal.
    Mais sa présence attire les jihadistes du monde entier au Mali.
    C’est pourquoi l’insécurité augmente de façon exponentielle depuis qu’elle a libéré le Nord du Mali.
    On aurait voulu que l’ARMEE FRANÇAISE se contente d’un appui aérien aux troupes invitées par l’État du Mali, utiliser de temps en temps, dans le plus grand secret, ses forces spéciales contre les positions des jihadistes.
    C’est le principe qu’a adopté les ÉTATS UNIS en Irak, qu’elle s’apprête à faire en Afganistan constatant l’inefficacité de la présence permanente de ses troupes.
    Les autorités françaises savent que cette méthode est plus efficace contre les jihadistes, mais ils ne sont pas au Mali contre les jihadistes car ils étaient leurs alliés contre l’ARMÉE MALIENNE au déclenchement du conflit.
    ILS SONT PRÉSENTS POUR DIVISER LE MALI.
    Ça saute aux yeux de tout le monde, sauf ceux qui ne veulent pas voir.
    C’est cet objectif visé,connu de tous les maliens qui heurte l’opinion malienne, même africaine.
    Les maliens ne sont pas contre que l’ARMEE FRANÇAISE l’aide à combattre les jihadistes,si c’est son objectif.
    Seulement le constat depuis six ans montre que tout l’effort de la France est basé sur l’application de l’accord qu’il a imposé à IBK qu’à réellement lutter contre les jihadistes.
    Elle a abandonné l’ARMEE MALIENNE au prétexte qu’elle est venue l’aider, pas pour faire la guerre à sa place.
    ELLE FAIT SEMBLANT D’OUBLIER QU’ELLE EST PRÉSENTE À CAUSE DE LA FAIBLESSE DE L’ARMÉE MALIENNE, QU’ELLE DOIT ASSURER LA SÉCURITÉ DU TERRITOIRE NATIONAL LE TEMPS QU’ELLE SE METTE EN PLACE AVEC L’ APPUI DE L’UNION EUROPÉENNE.
    Là aussi, on constate que c’est de la poudre aux yeux car rien n’a été fait pour réformer l’ARMEE MALIENNE car on ne peut rien faire pour une armée corrompue.
    On nous dira que c’est aux autorités maliennes de faire ce travail comme si elles sont libres d’agir.
    IBK EXÉCUTE LES INSTRUCTIONS DE LA FRANCE SOUS LA CONTRAINTE DE LE TRADUIRE EN JUSTICE EN COMPLICITÉ AVEC UN TRAFIQUANT NOTOIRE CORSE.
    L’ARMEE MALIENNE doit rester faible jusqu’à la mise en place de CELLE PRÉVUE PAR L’ACCORD D’ALGER.
    Entre temps les groupes armés se renforcent pendant que l’ARMEE MALIENNE EST DÉCIMÉE.
    INDÉNIABLEMENT LA FRANCE MÈNE UN COMBAT CONTRE L’ÉTAT DU MALI DEPUIS JANVIER 2012.
    La France est l’ennemi du Mali, pas son ami.
    Elle est incontestablement l’allié des séparatistes.
    L’ARMEE FRANÇAISE S’EST DÉJÀ POSITIONNÉE POUR ACTER LA SÉPARATION À TRAVERS L’INSTALLATION DE SES BASES.
    Les attaques des camps servent à chasser l’ARMÉE MALIENNE de l’espace de L’AZAWAD.
    La France a fait trop d’efforts pour s’installer au Nord.
    Elle ne partira jamais.
    Elle fera tout pour rester en exigeant, sans concession, l’application de l’accord d’Alger.
    Elle ne veut pas que la lutte contre les terroristes soient menés par une ARMÉE MALIENNE FORTE, mais par UNE ARMÉE MALIENNE RECONSTITUÉE tel que prévu par l’accord d’Alger.
    C’est pourquoi elle invente toujours des concepts pour faire face aux terroristes que de réarmer l’ARMEE MALIENNE.
    Elle préfère un G5 ou un TAKOUBA que de voir une ARMÉE MALIENNE FORTE DOTÉE D’UNE FLOTTE AÉRIENNE CAPABLE DE CHASSER, SANS COUP FÉRIR, SES PROTÉGÉS SÉPARATISTES.
    Elle milite maintenant pour impliquer l’o.t.a.n afin de ne pas être déborder par les jihadistes qui resiste sachant que la présence française ne concerne pas la lutte contre les jihadistes,mais c’est plutôt sa présence qui les attire.
    Si on pense qu’il faut garder le Mali en sa forme actuelle, on considère infailliblement la France comme l’ennemi du Mali.
    Si on pense que diviser le Mali est justifié, on s’énerve de voir les compatriotes s’en prendre à la France.
    Les premiers sont ceux qui protestent actuellement contre la présence d’IBK en France.
    Les seconds sont les laquais qui donnent toujours raison à la France et les séparatistes.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Merci Sangare’, la seule analyse pertinente et qui est correcte car elle correspond a la realite’ sur le theatre des operations. Qui dit le contraire a une autre motivation differente de celle du Mali et des Maliens.

  13. IBK, comme tu sais bien le faire, vas pleurer de toutes tes forces aujourd’hui aux Invalides. Pleures jusqu’à ce que tes larmes restent dans les annales Françaises sinon le syndrome Tchadien qui est en perspective finira par frapper le MALI. Les Grandes Gueules qui s’en prennent aux forces Françaises sont soit assez jeunes (donc ignorants), soit assez incultes pour savoir que dans les années 70 le Tchad était dans cette situation et cette même France était venue pour faire ce qu’elle fait aujourd’hui au MALI. La France a déclenché l’opération MANTA pour la stabilisation du Tchad. Cela a encouragé les Casques Blancs de l’OUA aussi à intervenir au Tchad. Une fois les troupes de l’OUA venues, les Intellectuels Démagogues de l’Afrique emmenés par Kadhafi ont fait haro sur la France. L’accusant de Néocolonialisme, de politique d’occupation, patati patata… obligeant la France à se retirer du Tchad. C’est après le départ de la France que l’on s’est rendu compte que sans l’apport de la France les troupes Africaines ne peuvent pas tenir, tous les pays africains ont fui en abandonnant le Tchad à son sort et le chaos s’installa. La situation s’est tellement empirée que quelques années après, tout le monde a supplié la France de revenir et ce fut l’opération ÉPERVIER en 1986. Sans cette énième opération, actuellement le Tchad serait pire que la Somalie.

    LES GRANDES GUEULES AFRICAINS DES ANNÉES 90 QUI ONT FAIT CROIRE AUX SOMALIENS QUE LES FORCES AMÉRICAINES ÉTAIENT LEURS ENNEMIS SONT OÙ AUJOURD’HUI ?

    IBK, tu sais bien que cette guerre est si impopulaire auprès du peuple Français que les propos ingrats et démagogiques des Maliens vont pousser la France à faire comme au Tchad et cette fois-ci il est peu probable qu’elle puisse revenir quand on la rappelle. Tu sais aussi que que si demain BARKHANE quittait le MALI, les troupes Togolaises, Sénégalaises, Guinéennes, Mauritaniennes et autres de la MINUSMA ne pourront pas tenir et c’est ton régime qui sombrera avant le MALI.

    LADJI BOURAMA, pour ton intérêt et l’intérêt du MALI, ne fais pas semblant, pleures jusqu’à retourner l’opinion Française sur cette guerre au MALI. 😎😎😎😎

  14. Encore une fois: voici la neige et les chapeaux de soleil ! Cher Président, si vous vous adressez au peuple pour la troisième fois en 6 mois sans être entendu, cela veut dire que vos balivernes ne l’intéressent pas.

    « Le pays est en guerre, depuis le 17 Janvier 2012 où elle a endeuillé Ménaka ; depuis le 24 Janvier 2012 où nos soldats furent lâchement assassinés à Aguel Hok, depuis Mars-Avril 2012 avec la reddition des capitales régionales que sont Gao, Tombouctou et Kidal .»

    IBK, le peuple Malien est surpris de voir que le régime sait que ce pays est en guerre.

    — Le pays est en guerre pendant que le Président se promène dans son Jet privé au quatre coins du monde

    — Le pays est en guerre pendant qu’on forme un gouvernement pléthorique, budgetivore et inefficace.

    — Le pays est en guerre alors que les portefeuilles Ministériels sont plus des récompenses que des charges et des devoirs, d’où le nombre élevé de Ministres.

    — Le pays est en guerre depuis 7 ans et 10 mois et l’armée nationale est la seule armée au monde à ne posséder aucune flotte aérienne .

    Dire aujourd’hui que le MALI traverse une triple crise est un écart de langage, les crises que traverse le MALI sont innombrables mais la mère de toutes les crises est l’insécurité. La résoudre, c’est résoudre toutes les autres en même temps. Depuis 2012 qu’est-ce qui a été fait pour que la refonte promise de l’armée soit une réalité ? Où vont ces centaines de milliards débloqués chaque année pour renforcer les Armées ? Comment peut-on dépenser 1230 milliards parallèlement au budget militaire et que, faute d’appui aérien les garnisons continuent d’être attaquées par des cyclistes ? De tous les maux que viennent d’être énumérés par le Chef de l’État, lequel pourrait être résolu dans un dialogue entre vauriens ? Il y a déjà eu des centaines d’assauts sur nos camps militaires, qu’est-ce qui a été fait pour que ça ne se reproduise plus ?

    Au lieu de chercher à résoudre la crise, IBK en a fait son fonds de commerce. Après s’être servi de la crise pour bourrer les urnes et voler sa réélection, il veut maintenant l’utiliser pour tailler une constitution à sa mesure.

    Le Dialogue National Inclusif ne vise que la réforme Constitutionnelle et la réforme ne vise que la possibilité qui sera donnée à IBK de nommer un tiers du Sénat, ce qui donnera à sa seule voix d’ivrogne le même poids que celle de la moitié de Maliens ( 9 millions de Maliens).

    Si la crise sécuritaire n’était pas salutaire pour le régime, il n’allait pas laisser les soldats mourir depuis des années et faire la fête avec le budget militaire. Si IBK VEUT QU’ON L’ÉCOUTE, C’EST SIMPLE, QU’IL NOUS DISE CE QU’IL COMPTE POUR QUE INDÉLIMANE, BOULKÉSSY, NAMPALA NE SE RÉPÈTENT PLUS.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here