Accord pour la paix, redéploiement de l’armée malienne, tenue du premier tour des législatives : Mahamat Saleh Annadif se montre satisfait malgré le coronavirus

0

Lors d’une vidéoconférence avec le Conseil de sécurité des Nations Unies, le mardi 7 avril 2020, Mahamat Saleh Annadif, envoyé des Nations Unies au Mali, a fait comprendre la poursuite des actions de la MINUSMA malgré la maladie à coronavirus.

Ramener la paix au Mali tout en se protégeant contre la pandémie du coronavirus, telle est l’ambition de la mission des Nations Unies au Mali. Selon Mahamat Saleh Annadif, malgré l’expansion de la pandémie dans le pays, sa mission poursuit l’exécution de son mandat, tout en respectant les mesures de prévention du gouvernement malien.

Toutefois, le chef de la MINUSMA précise : « Par décision du Secrétaire général, la rotation des contingents en uniforme a été suspendue jusqu’au 30 juin 2020. Toutefois, des exceptions peuvent être envisagées pour la mise en œuvre du mandat, avec des autorisations au cas par cas et respectant les périodes d’isolement et d’autres directives pour empêcher la propagation du virus. »

Saleh a exprimé sa satisfaction de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Surtout avec la concrétisation du redéploiement des premières Unités reconstituées des Forces de défense et de sécurité maliennes dans le nord du pays, notamment à Gao, Tombouctou, Kidal et Ménaka. Au total, plus de 1.000 éléments ont été déployés dans le cadre de cette opération, depuis février 2020.

« La visite du Premier ministre dans les régions du Nord, notamment à Kidal, Tessalit et Aguelhok, est une démonstration de l’instauration d’un climat de confiance entre les parties signataires de l’accord », a indiqué le chef de la mission onusienne au Mali.

S’agissant de la tenue du premier tour des élections législatives, Mahamat Saleh s’est dit satisfait également. À l’en croire,  malgré le contexte tendu combiné avec l’enlèvement du chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé, trois jours avant le jour du scrutin, ce premier tour a pu se tenir dans une atmosphère paisible.

Annadif a rappelé au Conseil de sécurité de l’ONU que depuis le 19 mars, les vols commerciaux vers le Mali ont été suspendus, les rassemblements ont été interdits et qu’un couvre-feu a été instauré entre 21 heures et 5 heures du matin.

B. TOGOLA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here