Décès de Issa Doumbia dit sacré : Les sacrifices du 40ème jour prévues ce dimanche

0

La vie dans ce monde ici-bas peut nous paraître infinie, jusqu’au point d’en oublier la mort qui nous guette tous, sans condition de sexe ou d’âge. Les musulmans sont appelés à comprendre que la mort est inéluctable, et même si celle-ci est douloureuse pour la personne concernée par la perte d’un être proche, il est nécessaire de ne pas oublier d’observer les règles propres à l’Islam.

Le prophète (SallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : “Lorsque la personne meurt, ses actions s’arrêtent sauf trois choses : une aumône continuelle [qui continue après sa mort], ou une science dont les gens tirent profit [qu’il a laissée], ou un fils pieux qui invoque Dieu en sa faveur.”

C’est le 2 janvier 2019 que notre confrère Issa Doumbia plus connu sous le sobriquet de “Sacré” nous a quittés, des suites d’une longue maladie. Cet éminent journaliste s’en est allé finalement, après 25 ans de combat contre cette maladie de diabète, à l’hôpital du Mali où il était hospitalisé, suite à une crise. Il repose désormais au cimetière de Niamanan. C’est ce dimanche que les sacrifices du quarantième jour se dérouleront chez lui à ATTbougou Tabacoro à travers la lecture du Saint Coran pour faire des bénédictions à notre regretté disparu.

Pour ceux qui ne le savaient pas, Issa Doumbia dit Sacré est né en 1972. Après ses études primaires, il fut orienté au Lycée technique où il a obtenu son Baccalauréat. C’est ainsi qu’il a décidé de poursuivre ses études supérieures en journalisme au Centre d’études des sciences et techniques de l’information (Cesti) de Dakar où il fait partie de la 27ème promotion.

Comme journaliste, Sacré a travaillé dans plusieurs organes de presse, notamment à Le Républicain, L’Indépendant, Le Soudanais … avant la Fondation pour l’Enfance que dirigeait Amadou Toumani Touré. Il a également servi au quotidien national L’Essor avant son décès.

Elu président de la République, le Général ATT lui fait appel pour renforcer la Cellule de communication de la Présidence avec à sa tête un éminent journaliste, Seydou Sissouma.

De la fonction de chargé de mission, Sacré s’est retrouvé à celle de conseiller technique à la Présidence de la République. Compte tenu de ses engagements et dévouements à la nation, il a été décoré au grade de Chevalier de l’Ordre national par le Président ATT. C’est ce qui a valu la présence de la Grande chancellerie des Ordres nationaux lors de ses obsèques pour lui rendre l’hommage de la Nation.

 El Hadj A.B. HAIDARA

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here