Grève dans le secteur des transports d’état : La Snte adresse son mémoire en défense au ministre en charge du Dialogue social

0

Après le dépôt de son préavis de grève, la Section nationale des transports d’Etat (Snte) a produit son mémoire en défense adressé au ministre du Travail, de la Fonction publique et du Dialogue social qui explique dans les moindres détails les différents points de revendication contenus dans le préavis.

S’agissant du premier point relatif au non-respect des points d’accord, notamment ceux du procès-verbal de conciliation du 19 septembre 2019, le syndicat rappelle que la partie gouvernementale n’a pas respecté les engagements pris dans ledit procès-verbal, signé par les deux parties.

En ce qui concerne l’abrogation du décret de nomination de la directrice générale de l’Agence nationale de sécurité routière (Anaser), le syndicat dénonce la violation de textes qui est devenue la norme dans la gestion de la directrice en question, à travers, entre autres, la propulsion des nouvelles recrues à l’échelon 12, tandis que les anciens restent à l’échelon 5. Cela au mépris des dispositions de l’accord d’établissement concernant les recrutements et les avancements au sein de la structure.

Au syndicat de noter aussi que, dans les EPA, les recrutements sont du ressort du Conseil d’administration qui les soumet à l’appréciation du ministère de tutelle à travers la Direction de l’agence. “Malheureusement cela n’a pas été respecté dans les derniers recrutements”, a dénoncé le syndicat.

Ainsi, dans un souci d’équité et de justice, le syndicat exige l’octroi de l’échelon 12 à tout le personnel du même niveau que les recrues qui, pour la plupart, sans même effectuer la période d’essai, se retrouvent à des échelons très avancés par rapport à ceux avec plus d’ancienneté. “Cette situation nous interpelle au plus haut point et nous exigeons la justice”, précise le mémoire en défense de la Snte.

Pour le point relatif à la restitution des véhicules en possession de l’ancien ministre des Transports et des Infrastructures, Baber Gano, le syndicat estime que cette doléance reste toujours une exigence.

Dans son mémoire en défense, la Snte exige le respect du cadre organique de la Direction nationale des transports terrestres, maritimes et fluviaux (Dnttmf) et l’Accord d’établissement de l’Anaser. “Nous estimons que seul le respect des textes dont nous nous sommes librement dotés peut éviter à notre pays, surtout en ce temps de transition politique, des remous sur le plan social.  A contrario, notre pays déjà éprouvé par la crise multidimensionnelle qui l’assaille depuis près d’une décennie pourrait s’enfoncer davantage”, mentionne le document.

De ce fait, le syndicat exhorte les plus hautes autorités à faire du respect des textes leur leitmotiv pour espérer le changement tant attendu. “Il ne saurait y avoir d’alternatives à cela. Outre cela, il est impérieux de revoir, voire bien examiner les critères de nomination dans nos structures, tenir compte de la compétence, de l’intégrité afin de ne pas créer des tensions et des frustrations inutiles affectant négativement, et l’environnement du travail et le relationnel en leur sein”, martèle le syndicat.

En clair, il s’agit pour le syndicat de promouvoir le mérite en confiant les postes de responsabilité aux personnes qualifiées et expérimentées pour le bien de nos services.

Sur la question de la restitution avec rappel de l’équivalent des 40% de retenue sur le salaire des fonctionnaires des Entrepôts Maliens, l’organisation syndicale rappelle que cette rétention ne se justifie pas dans la mesure où elle est consécutive à une simple recommandation ressortie dans un rapport de mission du Vérificateur général.

“Est-il nécessaire de rappeler le déséquilibre et les conséquences fâcheuses de cette décision sur le quotidien des travailleurs ? Jusque-là, nous nous interrogeons sur les motivations réelles de cette décision inique”, s’est-il interrogé.  Avant de déclarer qu’il compte se battre avec toutes ses forces pour le rétablissement des salaires avec effet de rappel.

“Nous pouvons également être édifiés sur la gestion des ristournes des services entre le 01 janvier 2010 et le 31 juillet 2021 notamment le fonds TRIE, la redevance maritime et les ristournes au niveau de l’Anaser. Car, il nous revient régulièrement des informations faisant état de détournement et d’utilisation clanique (entre responsables) de ses fonds qui ne sont en réalité destinés qu’à la Dnttmf”, a conclu le mémoire en défense du Snte.                      Boubacar PAÏTAO

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here