Outrés par l’attitude du président Issiaka Sidibé, des députés s’interrogent : Faut-il destituer le président de l’Assemblée Nationale ?

3

Déjà scandalisés par ses propos discourtois à l’encontre de la presse privée de son pays, des élus songent désormais à poser la question de la destitution du président Issiaka Sidibé suite à cette autre sortie très controversée au sujet de l’évacuation sanitaire du président de la République Ibrahim Boubacar Keïta.

 

«L’Assemblée Nationale a appris par voie de communiqué de la présidence de la République…  L’Assemblée Nationale prend acte et souhaite prompte rétablissement..».

C’est en ces termes que le président de la deuxième Institution de la République s’est exprimé suite au communiqué de la Présidence évoquant le «séjour sanitaire» du Président de la République en France.

En prenant «acte» et surtout en précisant que c’est par voie de communiqué qu’il a été informé, le président Issiaka Sidibé laisse paraître un malaise évident. On le comprend aisément. Et pour cause. C’est lui qui, en cas de vacance de pouvoir, est chargé d’en informer la Cour Constitutionnelle en vue d’activer les mécanismes de la transition. Comme pour dire qu’il doit être informé du début jusqu’à une probable fin.

Mais c’est par un message de la présidence destiné au grand public que lui-même a été informé. Tout se passe comme s’il était hors du système ;  lui qui pourtant…, enfin, d’où le malaise !

Mais pour ces députés de la majorité qui nous ont fait part de leurs observations, le président Issiaka Sidibé aurait plutôt des ambitions démesurées, voire cyniques au regard de ceci :

Le 2ème alinéa de l’article 36 de la constitution malienne précise qu’«en cas de vacance de la présidence de la République pour quelque cause que ce soit ou d’empêchement absolu ou définitif constaté par la Cour constitutionnelle saisie par le président de l’Assemblée nationale et le premier ministre, les fonctions du président de la République sont exercés par le président de l’Assemblée nationale».

Faut-il croire un seul instant que l’actuel président du parlement lorgne déjà le fauteuil présidentiel ? Evident, selon nos interlocuteurs. A leurs dires, «il [Issiaka Sidibé], pouvait s’approprier ledit communiqué et protester ensuite à l’interne. Mais il a pris acte, autrement, il a désapprouvé… Et dire que même l’opposition a renoncé à sa marche pour respecter la maladie du président ! ».

Pour ces députés, visiblement outragés, il faut poser la question de la destitution d’Issiaka Sidibé. Mais quand ? Certainement après le retour du président IBK, propmettent-ils.

Décidemment cet homme (Issiaka Sidibé), est loin de faire l’unanimité. Dans un passé récent, la presse privée s’est sentie offensée par une de ses sorties et a même demandé des excuses publiques. On le surnomme affectueusement ici, «Calamity Isaac».

B.S. Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. FAISONS LE TEST EN DEMANDANT LES CV DE CES BÉNIS OUI OUI..
    ET POURTANT LE MALI EST EN PÉRIODE DE CRISES JAMAIS ÉGALÉES DANS NOTRE HISTOIRE.
    ILS SONT ASSIS LÀ SUR LEUR STECK PAR IBK, ET POUR IBK..RIEN QUE IBK ET SA FAMILLE ..TOUT SAUF LE MALI..

    NOUS N’AVONS QU’À VOIR LA VAGUE DE DÉFECTIONS DE DÉPUTÉS VERS LE RPM. SUITE AU MARCHANDAGE DE KARIM.

    ON VIENT DE RÉALISER DANS QUEL MERDIER ON A FOUTU LE MALI.
    EN VOTANT POUR LES LISTES RPM LES MALIENS ONT ÉCARTÉ TOUS LES ÉLÉMENTS INSTRUITS ET AVERTIS DE L’ASSEMBLÉE.

    DONC, L’ASSEMBLÉE EST REMPLIE DE BÉNIS OUI OUI..DES ÉNERGUMÈNE QUI CONFONDENT LOIS ET IBK..ILS VOTENT TOUT POUR IBK ET IGNORENT LES LOIS..

    TOUT SIMPLEMENT, PARCE QU’ILS NE COMPRENNENT RIEN. DES DÉMIS LETTRÉS ET DES ANALPHABÈTES RÉUNIS..

    L’HÉMICYCLE EST DEVENU L’HÉMICIRQUE, BIEN ÉVIDEMMENT AVEC DES CLOWNS AU LIEU DE DÉPUTÉS..

    CE SONT MOUSSA TIEMBINÉ ET KARIM KEITA QUI FONT LA PLUIE ET LE BEAU TEMPS.
    LA QUESTION QUE NOUS DEVRIONS-NOUS POSER EST LA SUIVANTE:
    COMMENT EN SOMMES-NOUS ARRIVÉS LÀ?

  2. “…Déjà scandalisés par ses propos discourtois à l’encontre de la presse privée de son pays, des élus songent désormais à poser la question de la destitution du président Issiaka Sidibé suite à cette autre sortie très controversée au sujet de l’évacuation sanitaire du président de la République Ibrahim Boubacar Keïta….”
    Et tu t’imagine BS Diarra que ce dernier doit etre remplace par 1er en cas de ….?. kai kai kai kai kai! Kai kai kai kai kai kai. Prions donc pour que Ladji Bourama se remette vite de sont operation. sinon :hmm: :hmm: :hmm: :hmm: :hmm:
    Heureusement que l’exception confirme la regle et que dans le cas present “n’touri ka fissa ni n’tari ye deh!” :hangman: :hangman: :hangman:

  3. C’EST TOUTE LA FAMILLE QUI A PROBLÈME DE SANTÉ..

    IBK A UN PROBLÈME DE FOIE DÛ À L’EXCÈS D’ALCOOL DANS SON SYSTÈME.
    IL VA AUSSI AVOIR UN PROBLÈME DE MÉMOIRE À CAUSE DE SON OPÉRATION EN FRANCE..

    ISSIAKA A UN PROBLÈME ENTRE LES DEUX OREILLES…ET IL EST AUSSI ALCOOLIQUE ET AMNÉSIQUE.

    KARIM LE FILS EST ALCOOLIQUE ET TRISOMIQUE **AMALDÈME**

    QUELLE MALÉDICTION EST EN TRAIN DE FRAPPER LE MALI?

Comments are closed.