Tombouctou : Le Colonel Abas Dembélé attendu comme un messie

2

Au Camp Fort Cheick Sidi Elbekaye de Tombouctou, la venue d’un nouveau commandement galvanise la troupe et les populations. Le Colonel Abas Dembélé qui vient de s’installer, est attendu pour restaurer la confiance. Toute une mission.

La zone de défense n°5 a désormais un nouveau commandant, le colonel Abass Dembélé. Hier, sa prise de fonction a fait l’objet d’une cérémonie grandiose à Tombouctou, en présence du chef d’état-major de l’armée de terre, le Colonel Major, Abdramane Baby.

Cette passation de commandement entre les Colonels André Koné et Abas Dembélé marque le point de part d’une nouvelle impulsion aux FAMas dans cette zone du pays.

André Koné qui a assuré avec ses hommes des missions délicates et face à des groupes armés imprévisibles, quitte la 6e région dans un contexte de  menace terroriste permanente.

A son actif, plusieurs exploits dont le dernier en date, est la rapidité de la riposte menée contre les assaillants de l’attaque du camp de la Minusma dans la ville en août dernier.

Dans cette belle victoire de nos hommes sur le terrain, on peut également citer le cinglant revers infligé aux terroristes qui ont attaqué le camp de Rharous. En 6e région et particulièrement dans le cercle des Lacs, l’armée a mené des actions qui ont ramené la quiétude au prix de milles sacrifices.

Malgré les multiples actes de bravoure sous le commandement du colonel André Koné, les FAMas ont néanmoins connu de nombreuses pertes. Les attaques à répétions sur les axes, Tombouctou-Goundam, Bambara-Maoude et  autres localités de la région ont coûté la vie à plusieurs soldats.

Un nouveau départ

A l’annonce de la prise de service du Colonel Abass Dembélé, le temps est plutôt à l’union sacrée autour des FAMas. Et le moindre mal que les habitants de la zone peuvent souhaiter à ce brave  officier : maintenir le cap pour assurer la sécurité et lutter contre le terrorisme. Un autre défi important qui l’attend, c’est sans doute la sécurisation des personnes et de leurs biens sur les différents axes routiers.

Constat alarmant : les populations de la contrée ne sont plus à mesure de se déplacer, en raison des attaques armées récurrentes.

L’impératif, c’est bien l’organisation des escortes régulières entre les tronçons, au moins, Tombouctou-Douentza et Tombouctou-Niafunké.

Dans la cité des 333 saints, l’arrivée du colonel Dembélé est plus qu’un espoir. D’ores et déjà, il bénéficie des préjugés favorables et est considéré comme un homme de terrain.

Alpha Mahamane Cissé   

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Colonel Abas Dembele est l’un des officier maliens les plus dédiés a la sauvegarde de la patrie. Que Dieu le protège.

  2. Il n’est pas bon d’encenser un individu et après lui jeter en pâtures. Regarder le à l’œuvre et les jugements se feront d’eux même, car c’est un nouveau commandement avec beaucoup de paramètres.

Comments are closed.