Union Européenne : Plus de 80 observateurs déployés au Mali

0
La Mission d’Observation de l’Union Européenne
Cécile Kyenge, chef de la mission d’observation de l’Union européenne au cours de la conférence de presse (photo Maliweb.net)

La chef de la Mission d’observation électorale de l’Union Européenne au Mali, Cécile Kyenge, accompagnée de son adjointe, Marie-Violette César et son attaché de presse, Alain Chabod, étaient face à la presse le mercredi 11 juillet dernier à l’hôtel Sheraton de Bamako. L’objectif de cette rencontre avec les hommes de medias était de faire l’état des lieux de la présence de la Mission, représentée par plus de 80 observateurs déployés au Mali.

environ deux semaines du premier tour de l’élection présidentielle au Mali, l’Union Européenne a d’ores et déjà déployé ses observateurs principalement dans le Sud et le Nord ainsi qu’à Bamako. Ils couvrent également en partie le Centre et le Nord en fonction des conditions de sécurité.  Ces observateurs sont au nombre de plus de 80, issus des 24 Etats-membres de l’UE, ainsi que de la Norvège, de la Suisse, du Canada.

“La mission est composée de 20 observateurs dits de longue durée qui assurent le suivi de la phase préélectorale et de la campagne électorale, la distribution des cartes d’électeur, des préparatifs et du déroulement du scrutin ainsi que la compilation des résultats. Dans leur mission, ses 20 observateurs rencontrent dans leurs zones d’observations les différents acteurs de l’élection présidentielle candidats ou des candidats, partis politiques, coalitions, administration électorale, membres de bureaux de vote, société civile et médias. Ils sont renforcés par 30 autres observateurs dits de courte durée ainsi que par une vingtaine de diplomates de l’Union européenne en poste à Bamako” a expliqué la chef de la mission dans son intervention. Elle rassure que toutes les conditions sont réunies pour la mission pour un bon suivi des élections du 29 juillet prochain.

Par ailleurs, dans un communiqué de presse, la Mission a fait le point sur le les activités déjà menées pour le chef Cécile Kyenge auprès des acteurs des élections. “La chef de la Mission d’observation de l’Union Européenne s’est entrevue au cours d’une table-ronde avec 15 des 24 candidats ou leurs représentants à l’élection présidentielle, puis avec Tieblé Dramé, le directeur de compagne du candidat Soumaïla Cissé. Au cours des discussions, Cécile dit avoir noté des préoccupations soulevées par certains de ses interlocuteurs sur la distribution en cours depuis la 20 juin des nouvelles cartes d’électeurs biométriques ralentie nomment par une grève des administrateurs civils achevée, sur les préparatifs du scrutin en particulier dans les zones où l’administration n’est pas ou peu déployée, ainsi que sur la sécurisation des candidats et des électeurs pendant la campagne électorale et le jour du scrutin essentiellement dans les régions du centre et du nord pays en proie à des conflits intercommunautaires sous la menace de groupes d’extrémistes armés” lit-on dans le communiqué. Dans le même communiqué de presse, il est également précisé que le président, Ibrahim Boubacar Kéïta, candidat à la réélection, a fait part, lors d’une réception en audience le 10 juillet dernier avec le chef de la mission de l’UE, de la volonté du gouvernement de tout mettre en œuvre pour permettre de réaliser un processus électoral crédible et apaisé et de son intention en tant que candidat de faire campagne dans l’ensemble des régions du pays y compris dans le Nord.

                Youssouf KONE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here