Compagnie de la Circulation Routière (CCR) : Où vont les recettes ?

3

Jadis méprisée par les flics qui y voyaient une sorte de corvée, aujourd’hui la Compagnie de la Circulation Routière (CCR) est l’une des sections les plus prisées à la police.

L’explication est simple : on y trouve assez d’argent. Tout le monde le sait, dans la circulation, les agents de la police font d’importantes recettes. Des recettes qui ne sont pas destinées au trésor public…

Opération taxis de la BRS : Illusions perdues

Il y a quelques années, la Banque Régionale de Solidarité initiait une opération de location vente de taxis, à l’attention des jeunes chauffeurs de Bamako.

Le projet à ses débuts a connu un véritable succès et Bamako a été  inondé de taxis tous neufs. Hélas, de marque chinoise, inadaptés au terrain, ces véhicules n’ont pu avoir une “longue vie”. Les uns après les autres, tous ou presque, ont fini par être garés dans les parcs auto de la BRS.

Loi portant interdiction des sachets plastiques au Mali : A quand sa mise en vigueur ?

Le gouvernement du Mali a adopté depuis janvier 2012, une loi portant interdiction de la production,  l’importation, la détention, la commercialisation et l’utilisation des sachets plastiques non biodégradables.

Sa mise en vigueur a été programmée pour avril 2013 après une campagne de sensibilisation des populations.

Mais, de nos jours encore, rien n’est fait.

A quand l’application de cette loi si importante dans la protection de l’environnement ?

La Rédaction

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Une loi pour qu’elle soit applicable dans un pays, il ne suffit pas de la prendre, mais de savoir si elle correspond à l’esprit des lois de Montesquieu. Aucune loi ne peut être applicable sans cet esprit des lois au sein du peuple qui la subit.
    Il est temps et grand temps que cet esprit des lois soit connu des dirigeants et responsables de ce pays, sinon ce serait le KO. Les sachets plastiques ont fait l’objet de loi sans aucune consultation du peuple à la base en l’expliquant quels sont les maux que ces plastiques peuvent avoir sur l’homme et sur l’environnement qui l’entoure. Qu’Allah le tout puissant protège et aide le Mali.
    NB: les sachets plastiques doivent faire l’objet d’un long programme d’explication afin d’impliquer au peuple les raison de leur disparition et que ce peuple sache quel est l’élément qui devrait les remplacer et comment introduire cet élément avant la prise de la loi de la disparition de ces sachets plastiques. Au Mali les responsables agissent comme des enfants en mettant la charrue avant les bœufs dans un attelage de labour.

    • Dans leur poche bien sûr, de la poche aux fesses il y’a corrélation !

Comments are closed.