Les brèves du 14 janvier 2016 : Primature: le PM restitue les allocations familiales qu’il avait perçues

0
Van Djan du Méguetan : un Premier ministre à la gestion «à deux balles» et peu soucieux de sa parole
Le PM Modibo Keita

Depuis sa prise de fonction, le Premier ministre, Modibo Kéita, a perçu, à son insu, des allocations familiales pour deux enfants. C’est à partir du mois de décembre dernier qu’il s’en est rendu compte, lorsqu’il a vérifié son bulletin de salaire. Il a constaté qu’il avait perçu indûment la somme symbolique de 60 000 FCFA. Aussitôt, il a établi un ordre de recettes pour reverser ce montant au Trésor public. C’est un acte symbolique, mais hautement patriotique, qui doit faire école chez bon nombre de nos cadres. Est-ce là un signal fort, en attendant qu’il rende les logements sociaux de ses enfants? Wait and see!

 

Lutte contre la corruption IBK donne carte blanche au Végal

Profitant des cérémonies traditionnelles de présentation des vœux de Nouvel an, le Président de la République a donné carte blanche au Vérificateur général pour mener une lutte sans merci contre la corruption et la délinquance financière. Il a fermement instruit à Amadou Ousmane Touré et à ses Vérificateurs de contrôler l’utilisation correcte de nos deniers publics. IBK les a invités à fouiller partout, même à Koulouba, pour dénicher les voleurs. Il a indiqué que le Végal était l’un de ses alliés dans le cadre de la lutte contre la corruption.

 

Bulletin d’information sur les activités du CICR: soutien psychosocial et aux centres orthopédiques au menu

La Délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) au Mali vient de publier dans son Bulletin d’information un compte-rendu de ses activités courant décembre 2015. Dans cette revue, l’organisation humanitaire traite de deux de ses activités peu connues du grand public. Il s’agit du soutien psychologique à des victimes d’un évènement traumatique lié au conflit ou de violences sexuelles et des centres orthopédiques au Mali. Dans ce support, on voit des personnes qui ont reçu des prothèses et qui réapprennent à marcher grâce à l’appui du CICR. On voit également le Comité apporter son assistance à une fille qui était considérée comme folle. Grâce au CICR, elle a repris le chemin de l’école et joue à nouveau avec ses camarades.

Rassemblées par Youssouf Diallo

PARTAGER