Minusma actu : Lâche assassinat de trois casques bleus dans la zone de Siby Choquée, la MINUSMA condamne !

0

Vendredi soir vers 22H00, des Casques Bleus de la MINUSMA qui partaient en permission à bord d’un véhicule de location, ont été attaqués par des hommes armés non identifiés sur la route de Siby à 44 km au Sud-Ouest de Bamako. Trois d’entre eux ont été tués et un autre blessé. Un civil, qui conduisait le véhicule, a également été blessé.

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU, M. Mahamat Saleh Annadif, s’est dit choqué par ce lâche assassinat et l’a fermement condamné. « Attaquer les Casque bleus, c’est attaquer la paix même au Mali», a-t-il dit. « La MINUSMA reste déterminée à travailler à l’œuvre de paix aux côtés des Maliens » a-t-il ajouté, rappelant que ces attaques peuvent constituer un crime de guerre selon le droit international.Il a présenté ses condoléances aux proches des victimes et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Contrôle citoyen de l’action publique et de la vie associative : Les acteurs des sociétés civiles de Tombouctou et Taoudéni renforcent leurs capacités

Le 18 février dernier, le Bureau régional de la MINUSMA à Tombouctou a achevé deux ateliers de renforcement des capacités des sociétés civiles de Tombouctou et Taoudéni, en matière de contrôle citoyen de l’action publique et de la vie associative. Deux sessions ont été organisées par la Division des Affaires Civiles (DAC) de la MINUSMA : les 15 et 16 février derniers, au siège de l’APRPMORS (Association pour la Promotion du Monde Rural au Sahel) et, les 17 et 18 février au Centre Ahmed Baba de Tombouctou, en partenariat avec le Forum des Organisations de la Société Civile (FOSC). Cette activité vise à renforcer les connaissances des participants sur le concept de “Contrôle Citoyen de l’Action Publique”, pour améliorer leur participation dans la gestion locale des communautés.

Ces ateliers ont rassemblé au total une quarantaine de participants dont des représentants des jeunes, des femmes, des leaders religieux de ces deux localités, en présence des représentants de la DAC de la MINUSMA. « Cette formation est une opportunité pour vous, de pouvoir vous former, vous informer et disposer des outils qui vous aideront à exercer votre rôle de société civile », a déclaré Modibo Kampo, Coordinateur National des Organisations de la Société Civile, à l’endroit des participants.

Construction et équipement d’un camp pour les forces de sécurité en vue de la sécurisation de la région de Mopti

La MINUSMA a inauguré le projet intitulé : « Appui aux Forces de sécurité pour la sécurisation de la commune de Kewa pour le retour de l’autorité de l’État et des services sociaux de base ».

Cet important projet a pour objet de contribuer de façon significative à réduire l’insécurité dont sont victimes les populations dans la Commune de Kewa.

La construction et l’équipement de ce camp, qui accueille 60 éléments des Forces de Défense et de Sécurité Maliennes (FDSM), ont été réalisés dans la cadre de l’appui de la MINUSMA à la mise en œuvre du Plan de Sécurisation Intégré des Régions du Centre (PSIRC) du Gouvernement du Mali. Il représente l’un des six camps financés par le Fonds Fiduciaire des Nations Unies en Soutien à la Paix et la Sécurité du Mali.«La MINUSMA est là pour soutenir la population malienne et le Gouvernement. On va continuer ce travail et c’est un projet parmi tant d’autres. Nous allons continuer à travailler en partenariat pour stabiliser et amener la sécurité pour tout le monde », a déclaré Alexandre Carette, Chef de Bureau par intérim de la MINUSMA à Mopti.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here