La montagne de la marche pour la liberté d’expression de l’Union des Journalistes Pour la Défense de la Presse a accouché d’une souris

0

En organisant cette marche le samedi 08 octobre 2016, l’Union des journalistes Pour la Défense de la Presse voulait dénoncer « l’atteinte grave portée à la presse et à la liberté d’expression, par le ministre de la justice, dans le dossier Ras Bath », selon le communiqué préalablement publié en début de semaine dernière. Elle a été entamé le samedi 08 octobre 2016 à 08 heures de la place de la Liberté. Cependant, la manifestation ne put mobiliser la foule des grands jours. Peut-être est-ce à cause d’un essoufflement du mouvement social qui fit le succès de la marche de l’Opposition une semaine plutôt ? En effet, beaucoup déplorent le timing de la manifestation de l’Union et estimaient qu’elle aurait dû avoir lieu dans la foulée de la mise aux arrêts de l’animateur Ras Bath. A présent, arguaient-ils, le feu de l’indignation et de la colère s’est considérablement apaisé. Qu’à cela ne tienne, cette marche est la troisième du genre en l’espace d’une semaine après celle de l’Opposition et des personnes handicapées. Chose assez rare au Mali pour être souligné d’autant plus que toutes ces manifestations contestent la gestion du régime en place.

La Fondation Balanzan renforce sa contribution à la paix au Mali à travers un atelier pour l’élaboration d’un document d’analyse stratégique des dispositions de l’Accord pour la paix et la réconciliation

Du beau monde était réuni ce samedi 08 octobre 2016 à la Maison des Ainés pour parler Paix et Réconciliation au Mali. Des députés dont l’honorable Moussa Timbiné, président de la jeunesse RPM et Souhel M. Haidara du Parena mais aussi des experts comme les Généralux Yacouba Diallo, Directeur du Programme de  Gouvernance Partagée de la Sécurité et Mahamadou Niakaté, consultant en gouvernance de la sécurité. Ils étaient tous réunis pour l’élaboration d’un document d’analyse qui permettra une meilleure lecture et assimilation de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation. Cet atelier est d’autant plus légitime qu’elle trouve écho dans l’Accord pour la Paix en son article 5 qui stipule : « les Parties demandent à la classe politique ainsi qu’à la société civile, notamment les organisations de femmes et de jeunes, les médias, les autorités traditionnelles et religieuses d’apporter leur plein concours à la réalisation des objectifs de l’Accord ». A l’issue des travaux, un manifeste fut élaboré comportant, entre autres, des propositions d’action des jeunes leaders des partis politiques et des principales organisations de jeunes. Un manifeste qui, selon le vœu ardent des participants, relancera le processus de paix.

La BRVM a clôturé sa séance du vendredi 07 octobre 2016 en baisse

 

Selon nos sources, la BRVM a clôturé sa séance du vendredi 07 octobre 2016 en baisse par rapport à la séance précédente. Ainsi, l’indice BRVM 10 est passé de 249,65 à 248,89 points, soit un repli de 0,30%. L’indice BRVM Composite, pour sa part, a cédé 0,20% à 279,99 points contre 280,55 points précédemment.  La valeur des transactions s’est établie à 999,36 millions de FCFA contre 385,91 millions de FCFA le jeudi dernier.  La capitalisation boursière du marché des actions s’est chiffrée à 6 987,86 milliards de FCFA. Celle du marché obligataire s’élevait à 1 755,85 milliards de FCFA.  Le titre le plus actif en volume a été Ecobank Transnational Incorporated TG avec 77 900 actions échangées. Le titre le plus actif en valeur fut PALM CI avec 555,37 millions de FCFA de transactions.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER