Recrudescence des accidents de la circulation : Le ministre des Transports appelle les usagers au respect du Code de la route

2

Face à la recrudescence des accidents de la circulation sur les différentes routes nationales, le ministre des Transports, SoumanaMory Coulibaly, à travers un communiqué du lundi 11 mars 2019,  a  appelé  les Maliens à plus de courtoisie sur les voies publiques. Les nombreux accidents de la circulation qui sont survenus ces dernières semaines ont occasionné des pertes en vie humaine et des dégâts matériels, constate le ministre dans son communiqué.  Il fait une mention particulière de l’accident qui s’est produit à quelques kilomètres de Ouélessedougou lors d’un cortège funèbre survenu sur la route nationale n°7 le vendredi 8 mars 2019 et qui a causé la mort de huit (8) personnes. Le ministre des Transports présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes, et rappelle les usagers sur le respect strict des dispositions du Code de la route. Chose qui semble être à ses yeux une obligation pour tous les usagers de la route.

Le Général Fodé Keita est le nouvel ambassadeur de la République de Guinée au  Mali

« Le Mali et la Guinée sont deux poumons d’un même corps ». Cette affirmation des pères de l’indépendance Feus M. Ahmed Sekou Touré et M. Modibo Keita prouve les bonnes relations de fraternité, de solidarité et d’amitié  que le Mali et la Guinée entretiennent depuis la nuit des temps.

La présentation des copies figurées des lettres de créance  ce lundi 11 mars 2019 du nouvel ambassadeur de la République de Guinée au Mali, S.E.M. Général Fodé Keita, au Chef de la Diplomatie malienne, SE Mme Kamissa CAMARA, en est une parfaite illustration. Au cours de leur entretien, les échanges ont porté sur la coopération bilatérale entre ces deux pays frères.

SOFARA : Soumelou BoubeyeMaiga  lance la construction de la centrale électrique

Ce dimanche 10 mars 2019 à Sofara (commune de Fakala, cercle de Djenné) le chef du Gouvernement, M. SoumelouBoubeyeMaiga, accompagné de plusieurs membres du gouvernement a procédé à la pose de la centrale hybride qui alimentera en électricité les 30 villages de la commune de Fakala ainsi que 10 villages limitrophes. La centrale aura une capacité de 550 kilowatts-crêtes (dont 220 kilowatts-crêtes de solaire). Son coût est de 551 millions de FCFA, financé grâce à un financement de la Banque Mondiale. Le gouvernement a déjà fourni 1 267 kits solaires individuels subventionnés au profit d’une vingtaine de villages pour un coût total de 432 millions de FCFA et a aussi réalisé 247 branchements sociaux dans la même localité pour un coût total de 62 millions de FCFA. Le Premier ministre a profité de sa visite pour rendre une visite de courtoisie aux autorités coutumières et religieuses.

Élaboration  de projets destinés aux personnes handicapées à Kadiolo

Le 11 mars 2019, la Fédération locale des personnes handicapées de Kadiolo a organisé une session sur l’élaboration et la mise en œuvre de projets destinés aux personnes en situation de handicap. Chose qui nécessitera la mobilisation de la majeure partie de ces personnes en situation de handicap, précise la Studio Tamani.

La sécurité fait sortir sa tête à Koulikoro

Suite à une patrouille qui a été faite  à Koulikoro par les forces  de sécurité,  plus de 100 personnes ont été interpellées et 11 motos saisies, lit-on sur le site de la Studio Tamani. Ce qui aurait même poussé les responsables de s’accuser pour n’avoir pas mis tout en œuvre pour la réussite de cette opération.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Y a t-il un Code de la route au Mali à respecter? Un peu de respect à l’égard des populations SVP.
    Tu roules chaque jour sur les routes de Bamako, dis nous le code que toi même as vu et tu as respecté avant et pendant de ta nomination comme ministre.

  2. “le ministre…appelle les usagers au respect du Code de la route” OÙ SONT LES ROUTES POUR RESPECTER LEUR CODE?
    La plupart des accidents mortels sont par collisions frontales directes sur nos petites RNs de 1×1 (BKO-SIKASSO, BKO-SEGOU, BKO-KAYES, SEGOU-MOPTI). C’est bien 60 ans après l’indépendance qu’on parle encore de nos RNs de 200km, 300km, 400m, 500 km qui restent toujours de pathétiques 1×1… routes médiévales de charrette d’ânes!

    Quand est ce qu’on aura de vrai dirigeants qui ont de vrais yeux pour voir nos vrais problèmes au lieu de gens qui ne font des formalités.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here