Reprise du prêche dans les radios locales de Dioila

0

Après quelques semaines de suspension des émissions de prêche sur les radios locales de la ville de Dioila par le maire de Kaladougou, les émissions ont repris, selon nos informations.  Les prêcheurs seront cette fois-ci gardés à l’œil par le Haut conseil islamique, rapporte notre source. Tous ceux qui déraperont seront purement et simplement interdits d’intervenir sur les radios de la ville de Dioila, nous a expliqué notre source.

Rappelons que cette suspension du prêche sur ces radios était survenue en raison de certaines discordances voire des critiques entre des prêcheurs de confession différente via ces radios. Ayant eu peur qu’un conflit entre les religieux ne s’éclatent et fragilise la zone, le maire a expliqué avoir décidé de suspendre les émissions en attendant que les deux confessions trouvent un terrain d’entente.

ANSONGO : des cas récurrents de paludisme inquiètent les médecins

Dans le centre de santé de référence d’Ansongo, la multiplication des nombres de cas de paludisme chez les enfants inquiète les médecins. Selon les médecins, sur 300 personnes admises au CSREF de la ville pour cause de paludisme, les 2/3 sont des enfants. Les autorités locales ne restent pas indifférentes.Toutefois, ils  apportent un soutien alimentaire aux parents des malades. Il s’agit de don de lait, de thé et de sucre.

Gao : : tentative d’assassinat sur un opérateur économique

Mardi 22 septembre 2020, à Gao, des individus  armés non identifiés à bord de véhicules ont tenté d’assassiner Abdoulaye Adama dit Garega, un opérateur économique. Heureusement, l’opérateur a puis échapper après avoir été blessé par balle. Selon une source hospitalière, sa vie n’est pas en danger.

SÉGOU : le M5-RFP soutient une transition dirigée par les membres du mouvement et le CNSP

Samedi 19 septembre 2020, dans la ville de Ségou, un  meeting a été organisé par le mouvement populaire des forces patriotiques pour la refondation de l’État. Le but de cette rencontre était de soutenir  une transition dirigée par le CNSP et les membres du M5-RFP et d’informer la population du nouveau Mali et de son contenu. Plusieurs  partis politiques ont pris part à cette rencontre.

Kadiolo : le CSREF a collecté plus d’une quarantaine de poches de sang

Les ressortissants du village de N’Golona, résidents à Kadiolo, ont organisé une collecte de sang. C’était dans le  Centre de Santé de Référence de Kadiolo. Durant cette journée, 45 poches de sang ont été collectées. L’objet de cette collecte était de renforcer le laboratoire du Centre, en sang, en cette saison des pluies, période de forte demande de sang.

Ségou : des leaders religieux mobilisés pour trouver un compromis entre les protagonistes

Une cérémonie de réconciliation entre les communautés peulhs, dogons, et les chasseurs des régions de Ségou et Mopti a été organisée par le guide spirituel des soufis du Mali Cheick Lassana Kané à Ségou. Plusieurs milliers de participants composés aussi de leaders politiques et religieux ont pris part à cette rencontre. L’objectif de ladite rencontre était de trouver un compromis entre les protagonistes pour une collaboration, favoriser le dialogue et l’entente entre ceux-ci dans leurs localités respectives. La rencontre a pris fin par une bénédiction pour la stabilité et une bonne transition dans le pays.

Diré : le prix du poisson augmenté

Depuis un certain temps, le prix du poisson a augmenté à Diré. Le prix varie entre 3750FCFA et 4000FCFA. Cette hausse de prix préoccupe les habitants de Diré. Quant au service local de la pêche, il explique cette situation par la forte crue du fleuve qui a affaibli les captures de poisson. Néanmoins il rassure les consommateurs que les productions s’annoncent bonnes les mois à venir.

Koulouba : une rencontre au ministère des Affaires étrangères sur la paix et la stabilité dans le sahel

L’Ambassadeur Boubacar Gouro Diall, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a accordé une audience par visioconférence à M. Jérôme -Nilo Pigne, président co-fondateur du réseau de réflexion stratégique sur la sécurité au Sahel (2r3s). C’était le 21 septembre 2020.

Pendant l’audience, M. Pigne a éclairé les autorités maliennes sur l’état du progrès des projets du réseau en exécution au Mali. Ces projets se transcrivent notamment dans le cadre du retour de la paix et de la sécurité dans la région du sahel en général, et au Mali, en particulier.

Pour sa part le secrétaire général, l’Ambassadeur Dial a remercié Dr Pigne pour l’engagement et l’effort que le réseau 2r3s déploie pour la stabilité dans l’espace du G5 Sahel. Et souligne que les autorités maliennes sont déterminées à faire ramener la paix et la stabilité au Mali.

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here