Aly Doumbia, chef de division du personnel de la police : Un cadre intègre à la tâche

1

Récompensé de la médaille du Mérite National en 2016, le Commissaire Divisionnaire Aly Doumbia dirige avec professionnalisme et responsabilité la stratégique Division du personnel de la police nationale.

Avec une maîtrise en gestion obtenue en 2002 à la Faculté des sciences juridiques et économiques (FSJE) de l’Université du Bamako, le jeune commissaire divisionnaire évoluait dans le domaine du secteur privé. Stagiaire à la Direction financière et comptable de la Bnda, conseiller spécial du gérant de la boulangerie DT à l’ACI 2000, avant de devenir Directeur associé, cet ambitieux jeune, dans ses aventures, change subitement de domaine.

Il intègre la police nationale en 2005 par voie du concours direct de recrutement d’élèves-commissaires. Il entame, la même année, la formation militaire et professionnelle à l’Ecole nationale de police. D’où il sort parmi les meilleurs de la promotion baptisée « Contrôleur général Aliou Badra Diouf», avec le diplôme de commissaire de police. Et, en seulement quatorze ans d’expérience à la police, il se fait remarquer par son sens élevé de responsabilité, de professionnalisme et d’éthique. De février 2008 à août 2011, il fut affecté à la Direction générale de la police nationale (Dgpn), au sein de la Direction du personnel, des finances et du matériel (Dpfm), plus précisément à la Division du personnel.

A ladite division, il fut nommé chef section administration et discipline et pendant un laps de temps de gestion, il pose ses marques là-bas, à travers son sérieux et son expérience. Apprécié pour sa qualité de travail, il fut désigné par ses chefs hiérarchiques comme membre de la commission de recrutement des concours directs et professionnels de la police nationale, d’où il prend une part active dans les travaux de la mission d’informatisation du personnel de la police.

Lauréat en août 2011 du Programme canadien de bourses de la francophonie, le Divisionnaire Doumbia renforça ses capacités intellectuelles. Ainsi, il pose ses valises à l’Ecole nationale d’administration publique du Québec, au Canada. Et il sort en juin 2012 avec un Diplôme d’études supérieures spécialisées en administration publique, option analyste, concentration, gestion des ressources humaines. De retour au bercail, le jeune commissaire fut nommé chef de la Division rémunération et système d’information à la direction des ressources humaines du ministère de la Sécurité intérieure et de la Protection civile.

Bénéficiaire d’un autre congé de formation, il s’envola à nouveau, en août 2016, pour le pays de l’oncle Sam (Texas) et renforce davantage ses capacités à la défense langage Lackland Air Force Base à San Antonio. Après cette prestigieuse formation, il a repris service à la Direction générale de la police nationale (Dgpn), cette fois-ci, en qualité de chef de division du personnel. Au plan professionnel, le commissaire divisionnaire de police, Aly Doumbia, a participé à plusieurs formations, séminaires et ateliers dans le cadre de la sécurité. En outre, il effectue plusieurs études et travaux, précisément les travaux d’élaboration du référentiel d’emplois-types de la Dgpn.

Sur ses principes de transparence, ce jeune méthodique a été récompensé de la Médaille du mérite national avec effigie abeille en 2016, grâce à son expérience avérée. Chef du personnel, le divisionnaire Aly Doumbia gère et coordonne convenablement et intellectuellement la stratégique de la Division du personnel. Car selon lui, le secret du succès demeure le travail en toute responsabilité et transparence.

Convaincu que seul travail libère l’homme et façonne la vie humaine, il invite et encourage les jeunes policiers au respect de la loi et au bon travail afin de relever le défi sécuritaire au Mali.

Décrit par ces proches comme tenace mais discret, Aly Doumbia est marié et père de trois enfants.

Bon vent au chef personnel !

Ousmane DIAKITE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here