Stratégie de défense et de sécurité pour les régions nord Mali : L’Association ADEMA fait le portrait robot du futur soldat

1

L’Association « Alliance pour la Démocratie au Mali » (Association ADEMA) a présenté, le 28 août 2014 à la Maison de la Presse, les conclusions de l’atelier qu’elle avait organisé le 24 août 2014 à la Pyramide du Souvenir.

 L’atelier qui entre dans le cadre du plan d’actions 2014 de l’Association ADEMA avait pour thème : « quelle stratégie de défense et de sécurité pour les régions du nord Mali ».

La conférence de presse a été animée par la présidente du comité exécutif de l’Association ADEMA, Mme Sy Kadiatou Sow et son 1er vice président, Pr Ali Nouhoum Diallo.

En effet, l’objectif de l’atelier était de « contribuer à doter l’Association ADEMA de connaissances partagées sur des questions brulantes des régions du Nord Mali, en matières de défense et de sécurité, pour mieux soutenir la promotion du dialogue inter-malien et les initiatives des différents acteurs, dans une perspective de réorganisation et d’aménagement du territoire en vue d’un développement durable desdites régions ».

Ainsi, pour une nouvelle force de sécurité et de défense pour le Mali, l’Association demande de mettre  l’Armée à l’abri du népotisme, de la corruption et de la main mise de clans. Procéder à une démobilisation  de certains officiers et soldats inapts à la fonction militaire pour adapter l’effectif de l’armée   à ses missions ; œuvrer pour l’avènement d’un nouveau type de militaire en mettant l’accent sur l’équité la justice et le mérite en faisant abstraction de toute considération ethnique, religieuse raciale ,mais aussi l’égal accès de tous les citoyens au service militaire ,aux fonctions de direction et de commandement.

A cette liste s’ajoutent la mise à la disposition de l’armée des moyens logistiques conséquents à la fois en termes de quantité, de qualité et d’adaptabilité ; adopter des méthodes d’organisation et de commandement imprégnées d’un sens élevé de dignité ‘de justice et d’égalité d’absolue au sein de l’armée pour former des hommes à la fidélité et au loyalisme non pas envers des individus, des groupes ou clans, mais envers les intérêts supérieurs de la nation.

Par ailleurs, l’Association ADEMA demande de mettre un accent particulier sur l’instruction civique et morale pour développer une éthique au sein de l’armée afin d’aboutir à la naissance d’un nouveau type de soldat avec une nouvelle mentalité basée sur l’abnégation, le courage physique, la droiture, le loyalisme, le sens sacré du devoir, l’esprit d’initiative, le sens de la responsabilité, le goût de l’ordre, le désintéressement, l’esprit de corps et d’autres attitudes et aptitudes propices aux missions de l’armée ; et définir et appliquer des critères objectifs de promotion, de nomination et d’avancement au sein des forces armées et de sécurité.

Adama DAO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. C’est l’Adema qui a détruit ce pays en instaurant toute cette gabegie. Après 20 ans de pouvoir ce qu elle n’a pu faire c’est pas maintenant. Le peuple malien ne fera plus confiance à cette gangrène du Mali de l’association au pafti politique. Adieu Adema.

Comments are closed.