16ème Conseil d’administration de la SOMAPEP SA : Le président du Conseil d’Administration se félicite des bons résultats de l’année écoulée

0

Ainsi, le président de la SOMAPEP SA a exposé deux faits majeurs qui, selon lui, traduisent les progrès réalisés par la société. D’abord,  la récente revalorisation du capital de la société qui passe désormais de 100 millions de FCFA à 5 milliards de FCFA, et qui est interprétée par le dirigeant de la SOMAPEP comme un signal fort des plus hautes autorités en faveur de l’hydraulique urbaine. A en en croire le Dr Adama Tièmoko Diarra, président du CA de la SOMAPEP,  ce bond quantitatif réalisé par son entreprise vise à créer un meilleur climat d’investissement, et favoriser la promotion et le développement de l’accès à l’eau potable par les populations. Le second fait marquant de la 16ème session du Conseil d’administration de la SOMAPEP est la décision d’un Conseil des ministres du gouvernement malien, tenu en juin dernier, déclarant « d’utilité publique » les travaux relatifs au projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala, appelé « projet de Kabala », et au projet d’appui dano-suédois au programme sectoriel Eau-Assainissement « PADS-PROSEA » Ce soutien promis par l’Etat malien  permet d’assurer le financement de futures infrastructures d’eau potable jusqu’à l’horizon 2032,  se réjouit le Dr Diarra, le président du Conseil d’administration, qui a estimé que la SOMAPEP-SA qui a pour but de développer les infrastructures d’eau potable a réalisé en 2014, avec l’aide financière de partenaires, des investissements pour un montant de 5 101 554 756 FCFA, dont près de la moitié sur fonds propres.  Le Dr Diarra  a, en outre, évalué le chiffre d’affaire de l’exercice 2014 à  2 681 405 081 FCFA sur la base des encaissements effectués sur le patrimoine. Enchaînant les bonnes nouvelles pour sa société, le haut responsable de la SOMAPEP a évoqué un protocole déjà signé avec l’ambassade du Danemark au Mali qui lui permet de toucher  un montant non remboursable d’environ 6 200 000 000 de FCFA,  destiné à densifier le réseau d’eau potable et à promouvoir des branchements sociaux dans les villes de Sikasso, Koutiala, Kati et Kayes. S’ensuivra, a jouté Dr Diarra, président du CA de la SOMAPEP SA,  la signature « très prochaine » d’un accord avec le gouvernement italien pour prêt concessionnel de 11 milliards de FCFA  pour la mise en œuvre du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de Kabala.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER