Adéma PASJ et présidentielle : L’irrésistible candidature interne

0

Les doutes se lèvent par légions entières. Le parti ne saurait faire l’économie d’une candidature interne, mais ne saurait cracher sur l’opportunité de nouer des alliances électorales. Rien de nouveau sous le soleil ? La visite de Seydou Coulibaly qui lorgne Koulouba ne peut être assimilable à une compromission.

En politique qui refuse le mariage risque de se retrouver seul. Qui sait, un second tour de l’élection présidentielle pourrait être convoqué pour départager les deux candidats arrivés en tête du scrutin. Si on n’a ménagé sa monture, point de chance d’aller plus loin.

Cependant, le visiteur n’a point rechigné à inviter ses hôtes à lui suivre avec armes et bagages. Certainement que les brides de conversations sont tombées dans des oreilles, achevant de convaincre d’aucuns que la proposition était paraphée. Non, le « petit poucet » a vu rejeter son offre par le « grand frère », en toute courtoisie. Peut-être que côté Adema on songeait plutôt à l’inverse. Un tel cas de figure ne s’est guère présenté.

Le choix du candidat Adema pourrait intervenir lors de sa grand-messe à venir. La date du prochain congrès ordinaire sera connue très bientôt. Les dents promettent d’être carnassières. En effet, les jeunes loups n’entendent pas se faire compter. Ils brûlent d’envie de prendre des fauteuils très convoités plutôt que de se contenter de strapontins de bois.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here