Après sa grève de 72 heures : l’UNTM chez le PM demain

3
Yacouba Katilé
Yacouba Katilé

Après sa grève réussie les 9, 10 et 11 janvier derniers,  l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) sera reçue par le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, ce mercredi pour désamorcer la tension.

Faute d’accord, l’UNTM a observé 72 h de grève la semaine dernière. Un mouvement qui a paralysé la plupart des services centraux.  La centrale menace de reprendre les hostilités dans un bref délai. Ayant appris les informations sur le nouveau préavis, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga initie ce mercredi une rencontre avec le bureau de l’UNTM. Il s’agit pour le Premier ministre de tendre sa  main en vue  d’apaiser le climat social en forte ébullition ce dernier temps dans le pays. Cette grève de l’UNTM est intervenue la semaine dernière suite à la rupture des négociations entre la centrale syndicale et le gouvernement. Pour justifier le mouvement, le  secrétaire général de l’UNTM, Yacouba Katilé, a accusé le gouvernement d’avoir fait preuve de  mauvaise foi au cours des négociations, poussant ainsi sa faitière à maintenir son mot d’ordre de grève. “Le gouvernement, en ouvrant les discussions seulement, le lundi 7 janvier 2019 à 15h, n’entendait pas négocier. Mais, de dilatoire à dilatoire, ces discussions ont traîné en longueur, sans aborder l’essentiel des discussions”, dénonçait-il.

Il faut rappeler que les négociations entre les deux parties ont touché seulement 2 points sur les 12 du cahier de charges.  Cette ultime rencontre de  l’UNTM avec le Premier ministre permettra-t-il de débloquer la situation ?

Want and see.

O.D.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Quand on à faire aux dirigeants inconscients , malhonnêtes voire cupides , c’est comme ça qu’il faut agir. Ils ne font
    que vider les caisses de l’État et en faire ce qu’ils veulent. S’ils sont incapables d’assurer le minimum pour les travailleurs ce leur problème. Ce qui est les choses ne seront plus comme avant. Les tarés et les individus qui sont à la solde de ces fossoyeurs du peuple n’ont qu’a dire ce qu’ils veulent. Et continuer à s’asseoir devant vos portes et à prendre le thé et en ne parlant que de sport et de politique. Si vous croyez que ce pays va sortir de la misère sans votre participation , vous vous leurrez. A bon entendeur salut !

  2. Esperons que de cette rencontre avec le PM, aussi chef de l’administration malienne sortira quelque chose pour desamorcer la crise. Il n’est pas bon pour le Mali que les syndicats et ceux qui nous gouvernent se tournent le dos. Tout doit etre mis en oeuvre pour placer le Mali et les interets des maliens au centre du dialogue. Meme si on est pas travailleurs/ fonctionnaires une greve de cette nature nous affecte tous et degrade les conditions de vie de nombreuses personnes deja entrain de souffrir de la vie chere, depuis l debut de 2018.

  3. Après avoir montré les biceps, Katilé Yacouba et ses acolytes iront impérativement au dialogue. A quoi a servi cette grève de 72 h de l’UNTM? Katilé yacouba a voulu montrer aux autorités qu’il a de la force pour une raison inavouée. Maintenant qu’on a vu de il est capable, qu’il aille négocier les intérêts des travailleurs et quitte dans sa démonstration de force inutile. C’est cela sa mission.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here