Assemblée Nationale : Bientôt un groupe parlementaire Sadi-ADP-Maliba

0

Le paysage politique malien va bientôt s’enrichir avec la création d’un nouveau groupe parlementaire. C’est du moins ce que nous a confié le député Oumar Mariko, élu à Kolondiéba.

 Depuis un certain temps, le paysage politique malien connait un chamboulement avec des cassures au niveau de la Convention des partis de la majorité présidentielle (CMP) et des démissions en cascade dans les rangs même du « puissant » parti présidentiel le RPM.

En effet, ce sont 4 députés qui ont claqué la porte du RPM pour rejoindre les rangs de l’ADP-Maliba qui, à son tour, avait déjà claqué la porte de la CMP. Ainsi, l’ADP-Maliba se retrouve fort de 8 députés.             Selon Oumar Mariko que nous avons rencontré, son parti le Sadi et l’ADP-Mali sont dans une logique de se rapprocher en vue de la création d’un groupe parlementaire. A ses dires, le futur groupe parlementaire  devrait être fort de 16 députés à savoir : les 8 députés de l’ADP-Maliba, les 5 députés du Sadi et 3 nouveaux qui devront bientôt venir de la majorité présidentielle. Sur ce point, le député s’est voulu très réservé. Il n’a pas voulu donner le parti de provenance. Oumar Mariko estime cependant que tous les députés ont donné leur accord de principe pour la création. Il reste que tout le monde respecte sa parole. L’élu national a tenu néanmoins à préciser que la mise en place de ce groupe parlementaire devrait survenir avant la session d’octobre.

Cette nouvelle configuration de l’hémicycle est intrigante, lorsqu’on connait le positionnement politique de l’ADP-Maliba et du Sadi. Si le premier ne se réclame plus de la majorité présidentielle,  il n’a pas encore rejoint l’opposition. Le second, quant à lui, ne s’est jamais réclamé de la CMP. Il estime soutenir le Président IBK et non un parti. Donc, une petite comparaison laisse apparaitre que les deux formations politiques ont plusieurs points en commun. Donc, une alliance entre les deux partis ne serait pas forcement la mer à boire. L’un comme l’autre pourra dépasser aisément le clivage pour construire un avenir commun.

Connaissant la virulence de Mariko dans ses prises de position et en tenant compte de la nouvelle posture qu’adopte l’ADP-Maliba depuis sa sortie de la CMP, il y en aura à l’Assemblée qui ne dormiront que d’un œil.

Ce futur groupe va certainement jouer le rôle de trouble fête en faisant la contrebalance lors des séances plénières. Aussi, ce groupe pourrait jouer un rôle très décisif lors de la présidentielle de 2018. A suivre.

Harber MAIGA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER