Interpellation du ministre des sports à l’hémicycle : Housseine Amion a-t-il convaincu ?

0

Interpellé à l’Assemblée Nationale par le député élu à Yanfolila, l’honorable Yaya Sangaré afin de faire la lumière sur la crise qui secoue notre football, Housseine Amion Guindo, le ministre des sports, s’est tant bien que mal défendu, en tout cas, en ce qui concerne son rôle dans la résolution de la crise. C’était le mardi 15 décembre dernier, à l’Assemblée Nationale.

C’est afin de faire la lumière sur la crise qui secoue le football malien et éventuellement ébaucher des pistes de solutions que l’honorable Yaya Sangaré a interpelé, Housseine Amion Guindo le ministre des sports à l’hémicycle.

Devant le ministre, l’honorable Yaya Sangaré a posé des questions relatives aux causes et origines de la crise, le rôle joué par le ministère dans la résolution de la crise, les actions à entreprendre par le gouvernement, le coût des participations des équipes nationales toutes catégories aux différentes phases finales et les revenus après les performances de nos équipes.

Le ministre des sports, dans sa réponse a souligné qu’il n ya qu’un seul bureau reconnu par le ministère des sports.  « C’est celui dirigé par Boubacar Baba Diarra », a-t-il dit, avant d’expliquer que son rôle n’est pas de gérer le football, mais de l’assister.

Concernant la crise, le ministre a évoqué que plusieurs médiations ont été menées par plusieurs personnes, directement en rapport avec le football et le sport en général. « Je suis tenu à une neutralité dans ce genre de situation, mais au cas où cette crise perdure encore, l’Etat sera amené à prendre ses responsabilités », a-t-il expliqué.

Parlant du coût des participations de nos équipes nationales aux différentes compétitions internationales, le ministre a expliqué que ce coût s’élève à près de 2.734 milliards de FCFA en 2015, soit la moitié du budget du département des sports.

Mahamadou Traoré, stagiaire

PARTAGER