Avril 2016 : mois de tous les calvaires pour IBK

74

Ce n’est pas un poisson d’avril. Depuis son avènement à la Magistrature suprême, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, n’a aussi jamais été secoué comme en ce mois d’avril. Il fait face à plusieurs problèmes : résolution de la crise du Nord avec son corollaire de mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation, crise à l’Assemblée nationale avec le vote de la loi portant sur la mise en place des autorités intérimaires, le front social en ébullition… Comme si cela ne suffisait pas, IBK a d’énormes soucis de santé.

 

Pas de répit pour IBK. Attendu en «sauveur» et en «homme de la situation», le président est actuellement sous les feux des critiques. Rien ne va et le Mali va mal. Au Nord, la situation sécuritaire est toujours inquiétante. Attentats et jihadisme sont le lot quotidien des populations. Pendant ce temps, le président peine à trouver une solution à ce problème crucial.

 

Au Sud, on assiste à une montée de la tension, notamment entre la mouvance présidentielle et l’opposition, suite à l’adoption de la loi portant sur la mise en œuvre des autorités intérimaires. Le vote de cette loi a conduit à une levée de boucliers de l’opposition contre la mouvance présidentielle, estimant qu’elle conduit à une partition du pays. Dans la foulée, l’opposition comptait battre le pavé le 23 avril prochain pour, soutient-elle, dénoncer toutes les dérives qui ont caractérisé la gouvernance de notre pays. Une marche qui a été finalement reportée à une date ultérieure en raison de l’hospitalisation du président de la République.

 

Néanmoins, l’opposant Djiguiba Keïta du Parena, non moins ancien ministre des Sports, peint la situation actuelle : «Nous avons été traités de tous les noms d’oiseaux ! Notre pays souffre! Les espoirs s’effritent ! Ce tableau catastrophique de notre pays ne doit pas nous faire perdre de vue que notre peuple aspire à la paix, à la quiétude dans la solidarité et le partage. C’est pourquoi nous invitons les Maliennes et les Maliens à une marche pour non seulement dénoncer les dérives du régime, donc contre la mauvaise gestion du Nord, les autorités intérimaires, la mauvaise gouvernance, la corruption généralisée, la dilapidation de nos maigres ressources, l’arrogance et le mépris, mais aussi et surtout pour exiger la paix et la quiétude dans un Mali uni et prospère».

 

Si cette marche de l’opposition a été reportée à une date ultérieure, sur le plan social, c’est la Centrale syndicale des travailleurs du Mali (Cstm) qui compte prendre la rue le jeudi 21 avril, pour exiger la satisfaction de ses revendications. Sans oublier que les associations de consommateurs des sociétés de téléphonie mobile «prendront en otage» le pays, le dimanche 15 mai. Il s’agira pour elle de protester contre les tarifs exorbitants appliqués par les sociétés de téléphonie mobile maliennes.

 

Sur le plan estudiantin, l’Association des élèves et étudiants du Mali vit un bicéphalisme, suite à l’organisation de l’élection de son Secrétaire général. Du coup, les étudiants ont abandonné stylos et cahiers au profit des machettes. Autre gros souci pour IBK, sa santé. En effet, le président de la République a été opéré dans un hôpital à Paris de l’adénome de la parathyroïde. Il s’agit, selon le communiqué de la Présidence de la République, d’une tumeur bénigne des glandes parathyroïdes dont le traitement fait l’objet d’une routine médicale maîtrisée. «Les suites sont généralement bonnes et la convalescence du président de la République se passe normalement», précise le communiqué.

 

À noter que la tumeur et l’affection bénignes de la glande parathyroïde ne sont pas cancéreuses, elles ne se propagent pas vers d’autres parties du corps (pas de métastases) et ne mettent habituellement pas la vie en danger. Selon les spécialistes, l’adénome parathyroïdien est une tumeur non cancéreuse des glandes parathyroïdes. Il affecte davantage la femme âgée de plus de 60 ans. L’adénome parathyroïdien est plus courant que le carcinome parathyroïdien. Cette maladie est la cause la plus fréquente de l’hyperparathyroïdie, c’est-à-dire la surproduction de parathormone, ou PTH. L’hyperparathyroïdie engendre la hausse du taux de calcium dans le sang (hypercalcémie). Et les signes et les symptômes résultent de l’hypercalcémie. Il s’agit de la fatigue, de confusion, de nausées, de constipation, de calculs rénaux, de douleur musculaire ainsi que de fracture osseuse. Certaines personnes n’éprouvent aucun symptôme.

 

En tout cas, ce n’est pas la première fois que le président IBK est hospitalisé. Rappelons qu’il l’avait été longtemps en Turquie, à tel point que d’aucuns l’avaient donné pour mort.

 

Comme on le voit, le président IBK est accablé par une montagne de problèmes et le reste de son quinquennat risque d’être bien plus mouvementé.

 

Bruno E. LOMA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

74 COMMENTAIRES

  1. Selon le tout le puisant l’homme est fragile nous tombons tous malade c’est fait de Dieu pour montrer notre infériorité que tu sois riche ou pauvre ou président ou stars
    Nous te souhaitons meilleur sante que vous reveniez vite nous avons besoin de vous

  2. S’il plait à Dieu notre président sera de retour à Bamako pour prendre les choses en mains selon les docteurs de l’hôpital l’opération a été vraiment une réussite .Nous sommes prêts à t accueillir notre presi

  3. Au retour du président une solution sera trouvée immédiatement problème estudiantine dans les plus brefs délais pour qu’il puisse reprendre les cours normalement.

  4. Je crois si parvienne à organiser des marches 15 mai les opérateurs de télécommunications vont diminuer les tarifs respectifs ; car il faut le reconnaitre la communication coute vraiment cher dans notre pays.

  5. Je crois que c’est injuste de mettre tous les problèmes du pays sur le chef de l’état certes c’est lui le chef suprême du pays un seul homme ne peut pas tout faire. Il travaille aussi avec ses collaborateurs les membres du gouvernement tout le monde sait comment sont les cadres de ce pays c’est pourquoi nous devons les accompagner dans leurs actions

  6. L’homme seul n’est rien du tout nous aurons toujours besoin de nos semblable quel que soit la situation Et notre président a besoin des soutiens de son peuple pour pouvoir dépasser ce moment de calvaire pour nous tous .Mon président nous te soutenons.

  7. Tout pays a ces moments de calvaire dans leur histoire mais cela n’est pas une occasion de déstabiliser le régime en place soyons des bon patriotes essayons de penser au futur de notre nation, à nos enfants nous devons faire le plus difficile pour eux soyons des hommes intègres pour notre dignité ; notre honneur nos religions pour les futurs générations.

  8. La réconciliation est un problème de tous les maliens que tu sois opposant ou pas nous devons nous donner la main pour que nous puissions sortir de ce problème qui un moment difficile dans l’histoire de notre Maliba nous devons nous mettre ça dans la tête « personne n’aura un avenir dans un pays qui en a pas ».

  9. Au lieu d’organiser des marches l’opposition doit s’entretenir avec le chef de l’état pour faire entendre leur revendication .Au lieu des marches inutiles notre patrie est moins stable pour ces genres de manifestations.

  10. Il est bien de savoir que la marche de l’opposition n’est pas la solution au moment où nous sommes notre pays est dans un moment difficile nous devons tous soutenir notre chef d’état pour mettre notre patrie sur le droit chemin ; celui du développement.

  11. Le forum de Kidal n’a peut être pas été ce nous en attendions.
    Mais il faut reconnaitre qu’il a quand même permis de voir la volonté de la CMA d’aller vite à la paix avec la mise en place des autorités intérimaires.
    Alors évitons de voir le mal partout…

  12. Ce que vous appelez ici calvaire n’est que partie intégrante de la fonction de les président au monde
    Et ne venez pas nous dire que le seul fait de sa maladie soit ce calvaire que vous souhaitez que ce monsieur vive.

  13. Arrêtez de raconter des n’importes quoi, le président souffre de ses soucis pour nous maliens, nous devons être fiers de lui au lieu de nous donner à des critiques sans importances.

  14. Gloire à Dieu qui fait grâce et qui guérit. Je vous avais prévenu et vous n’avez pas cru. J’ai intercédé pour vous tous ces jours comme d’habitude. J’ai aussi intercédé pour que vous échappiez à deux tentatives de lynchage. Ce que je vous suggère est d’écouter la voix du Seigneur, Seul sauveur des hommes, ainsi vous verrez sa Gloire et sa puissance. Dieu a un plan pour le Mali, celui de libérer son peuple qu’y vit de la main de Satan. Si vous l’écouter et vous vous soumettez, vous réussirez, sinon vous perdrez le pouvoir et peut être même le vie. Et pour le salut de votre âme, après la vie sur terre, je vous informe qu’il y a un seul chemin: Jésus Christ de Nazareth. Merci
    Joseph Guindeba
    Messager de Jésus Christ.

  15. La maladie est une épreuve que dieu inflige à toutes ses créature pour rester leur degré de foi.
    Ne voyons donc pas cela comme un calvaire car le président a su surmonter cette épreuve avec beaucoup de croyance.
    Prompt rétablissement à toi président…

  16. Ces propos mensongers de cette photocopie de journaliste ne changeront en rien l’estime que les populations maliennes portent à leur président.Vos multiples tentatives pour discréditer le président IBK ne sont donc que vaines.

  17. Moi je ne dirais pas que ce mois été un calvaire pour le président IBK.
    Je dirais plutôt qu’il a rencontré de petits problèmes inhérents à sa fonction.
    Mais étant un grand homme,et surtout un grand homme d’État,il a réussi à les juguler et régler avec maestria.
    Merci président et bonne continuation…

  18. L’état malien a fait beaucoup de progrès en matière d’insécurité. Nos forces de sécurité ont fait trop d’exploits avec les arrestations de terroristes, et en déjouant de l’attaque de l’hôtel nord – sud

  19. Nous espèrons que vous guérirai petit à petit et que vous vous portez de mieux en mieux
    vous savez que le Mali compte sur vous , et que vous pouvez compter sur nous . Courage, je pense fort à vous IBK

  20. Les personnes bien avisées et de bonne foi sont toutes d’accord que le président IBK a fait en deux ans plus que l’on ne pouvait espérer.On n’accorde donc pas d’importance à ce que dit un journaliste corrompu par l’opposition.

  21. Nous continuons toujours d’avoir de l’amour pour notre très chère et beau président IBK…

  22. Alors cette opération s’est bien déroulée?
    ce n’était pas si terrible!
    Une force de la nature comme IBK
    Maintenant, place à la convalescence

  23. L’insécurité est un corollaire de la crise. Mais conscient de cette situation, le gouvernement a pris les mesures en équipant nos forces en matériel roulant et aussi le recrutement de plus 2.200 agents.

  24. Nos opposants montrent leur mauvaise foi. Ils ont tous pris à la négociation et la signature dudit accord. Je ne comprends plus leur agissement et cela montre leur amateurisme vis à vis de ce projet.

  25. Les 77% de la population qui ont élu IBK comme le président de la république sont toujours avec lui.L’Amertume ne se situe qu’au niveau de ces journalistes achetés par l’opposition pour intoxiquer la population malienne.Mais les maliens ne sont pas dupes.

  26. Malgré l’absence d’IBK nous allons defendre IBK jusqu’au dernier souffle qui’il nous reste Car les détracteurs pensent salir la réputation d’IBK dans sa période de convalescence

  27. L’adénome parathyroïdien est une tumeur non cancéreuse des glandes parathyroïdes. Il affecte davantage la femme âgée de plus de 60 ans. L’adénome parathyroïdien est plus courant que le carcinome parathyroïdien. L’adénome parathyroïdien est la cause la plus fréquente de l’hyperparathyroïdie, c’est-à-dire la surproduction de parathormone, ou PTH. L’hyperparathyroïdie engendre la hausse du taux de calcium dans le sangArrêtez de rendre la situation plus complexe

  28. L’état de santé du président de la république doit être un secret. Surtout quand il est malade. IBK est actuellement en France pour des soins médicaux. Dieu merci, il s’en sort bien et dans quelques jours seulement il reviendra en pleine forme.

  29. La loi sur les autorités intérimaires est un préalable dans le processus de paix. Je ne vois pas de mal en son adoption. Mais les opposants véreux et opportunistes voient en cela une partition du territoire.

  30. C’est travers ces épreuves difficiles qu’on mesure la grandeur d’un président.
    Tous ces problèmes cités,mis à part celui de sa santé,le président IBK les a tous trouvé là et c’est lui qui se bat pour y trouver des solutions
    Je pense même qu’il s’en sort très bien avec ce nous constatons sur le terrain.

  31. En ma qualité de Medecin spécialisé La tumeur et l’affection bénignes de la glande parathyroïde ne sont pas cancéreuses, elles ne se propagent pas vers d’autres parties du corps (pas de métastases) et ne mettent habituellement pas la vie en danger Alors IBK sera sur pied d’ici peut de temps

  32. Nous avons tous la hâte de revoir le président de la république revenir dans le pays. La vie de la nation malienne est entre ses mains, si je peux me le permettre. Les citoyens sont tous priés à présenter leurs vœux et de mettre un terme à leur critique sans fondement, leurs critiques de position je veux dire.

  33. Les autorités intérimaires ont pour mission de conduire le processus de paix et de réconciliation nationale. L’opposition qui pense que ces autorités consistent en quelque sorte une partition planifiée de notre pays, vraiment je suis navré pour elle. Prompt rétablissement à notre président de la république.

  34. Le Mali n’avait jamais connu un régime aussi déterminé et engagé pour le bonheur et l’honneur des malien que l’actuel. Je pense que cette maladie du chef de l’Etat ne doit pas servir d’occasion pour certains de dire que le mois d’avril est un mois de tous les calvaires pour IBK, d’autant plus que c’est le seul fait qui secoue le chef de l’Etat.

  35. Le plébiscite du président IBK en 2013 était du au faite que c’était le seul qui était à même de conduire le navire Mali à bon port.Et le peuple malien n’a pas eu tort de placer sa confiance en cet homme qui a tout fait mettre notre pays sur les rails.Le peuple malien est très fier de son président.

  36. Il n’y a plus inquiétude à faire sur la santé du président. Il assurera sa fonction car il se porte bien
    Son intervention nous rassure tous car les mauvaises langues nous avaient tous angoissés avec leur mensonge. Nous voyons que le bien a triomphé sur le mal.

  37. Je demande à ce journaliste de ne pas se baser sur la seule maladie du chef de l’Etat pour mettre son mot ‘’Calvaire’’ au plusieurs. Ce mois d’avril a été dur pour notre pays mais cela ne veut pas forcément dire que c’est un mois de tous les calvaires pour la seule personne du chef de l’Etat.

  38. Merci président pour cette adresse à votre peuple qui était si inquiet. Nous sommes énormément heureux de vous voir sur pied. Nos prières se sont exaucées. Notre joie sera plus grande lorsque que vous foulerez le sol de notre Maliba, le pays qui vous a vu naître. Prompt rétablissement

  39. Les mois de mars et Avril sont des mois dans lesquelles nous assistons aux grand événements au Mali, le président a donner corps et âmes pour sortir le pays de lampasse, nous n’avons qu’à lui souhaité bon retours au pays….. 🙄 🙄 🙄 🙄

  40. Le mois d’avril a été un mois de calvaires. Ensemble, nous devons tous prier pour notre pays qui traverse une période difficile de son existence. Etant dans la crise depuis 2012, cette nation est malade à travers sa première institution, le président de la république.

  41. Les maliens sont unanimes sur le faite que le président IBK a apporté une nette amélioration au niveau de la qualité de vie des populations maliennes.Comme il est de coutume dans ce pays où des opposants n’ayants pas de projets constructifs pour le pays s’adonnent à des critiques sans fondements.

  42. L’opposition malienne et la majorité présidentielle ne sont pas toutes fois des alliées et des ennemies. Mais il arrive souvent qu’ils soient en désaccord sur certains points. Le vote sur la loi portant modification de loi sur les collectivités territoriales a divisé ces deux tendances. Mais personnellement, je pense que l’opposition et en train de mal cerner la portée de cette loi qui n’a aucun germe de partition.

  43. Le mois d’avril a été un mois de malheurs pour les maliens. Après la mauvaise foi de la CMA dans l’organisation du forum de Kidal et le boycott du vote de la loi sur les autorités intérimaires, c’est les menaces de marches et la santé du président de la république qui sont dans l’ordre du jour. Nonobstant je crois que ce n’est pas un mois de tous les calvaires pour le chef de l’Etat.

  44. Je pense certaines personnes veulent cacher avec leur main ce qui est pourtant visible.Le travail remarquable que le président IBK a fait en deux ans est plus que ce l’on avait espéré. Malgré la situation chaotique dans laquelle il a trouvé le pays, le président IBK a su tirer notre pays vers le haut.

  45. Ces journalistes au solde de l’opposition ne font que circuler des ragots sur le président IBK et sa gestion du pays.Mais qu’ils se détrompent car le président IBK est avec son peuple et son peuple avec lui.

  46. Le seul fait que le président soit tombé malade en ce mois d’avril ne peut pas faire de ce mois un mois de tous les calvaires. Tout un chacun est appelé à avoir des problèmes de santé un jour. Au lieu de penser ainsi, je pense qu’on doit plutôt continuer de prier pour la santé du chef de l’Etat.

  47. Le seul fait que le président soit tombé malade en ce mois d’avril ne peut pas faire de ce mois un mois de tous les calvaires. Tout un chacun est appelé à avoir des problèmes de santé un jour. Au lieu de penser ainsi, je pense qu’on doit plutôt continuer de prier pour la santé du chef de l’Etat.

  48. Le mois d’avril n’est pas du tout un mois de tous les calvaires pour le président Ibrahim Boubacar Keïta. La loi sur les autorités intérimaires est une bonne chose pour le retour de la paix et de la réconciliation nationale. Je ne considère le vote de cette loi comme un calvaire.

  49. Les mois de mars et Avril sont des mois dans lesquelles nous assistons aux grand événements au Mali, le président a donner corps et âmes pour sortir le pays de lampasse, nous n’avons qu’à lui souhaité bon retours au pays.

  50. Les maliens doivent comprendre que nos sommes tous acteurs de la vraie réconciliation. Pour cela , il faut apaiser nos esprits et cœurs en pardonnant à ceux qui nous ont causer du tort.

  51. En tout cas, nous devons un grand merci au président de la république, il fait tout pour rendre cette nation l’envie de tous.
    Encore nous lui souhaitons bon retours de Paris…

  52. On doit savoir que la réconciliation est l’affaire de tous les maliens. Le gouvernement a tracé le sillon de la réconciliation et de la paix.
    La ministre ne cesse de sensibiliser la population au pardon afin que nous vivons dans une parfaite cohésion. 😀 😀 😀 😀 😀

  53. On doit savoir que la réconciliation est l’affaire de tous les maliens. Le gouvernement a tracé le sillon de la réconciliation et de la paix.
    La ministre ne cesse de sensibiliser la population au pardon afin que nous vivons dans une parfaite cohésion.

  54. On est vraiment fiers d’IBK et son délégation pour tous ceux qu’ils sont en train de faire pour le développement du pays, vraiment nous savons qu’IBK a été le meilleur c’est du jamais vu vraiment.

  55. Les journalistes doivent savent que le train de la paix est bel et bien dans notre pays. C’est vrai que le forum de Kidal n’a pas répondu aux attentes espérées mais nous pouvons dire que les groupes armés ont la ferme volonté d’aller à la paix

  56. Je ne vois plus en quoi ce mois d’Avril est un mois de tous les défis. C’est un mois comme les autres. Le président a posé d’énormes actions pour le retour de la paix. Il s’est donné comme objectif majeur la résolution de la crise au nord.
    C’est le lieu d’interpeller tous les acteurs et plus singulièrement la CMA à jouer un jeu franc dans la mise en oeuvre de l’accord d’Alger.

  57. Pareille pour tous car dans la vie d’un homme tous les jours ne sont pas rose pour nous. Nous pouvons avoir des malheurs et aussi des bonheurs. La force d’un homme n’est pas de ne jamais tombé mais de se relever à chaque fois que nous tombons et je pense que le président tient bien le coup car c’est un homme courageux et ambitieux.

  58. IBK est vraiment l’homme de la situation, on demande à TIEBILE DRAME d’arrêter de faire des reproches inutiles, tout le monde sait réellement que la visite d’IBK en France est une bonne chose pour le Mali.

  59. Contrairement aux dénonciations faites par l’opposition. La mise ne place des autorités intérimaires favoriserait par exemple le retour de l’administration et des services de l’Etat dans le nord du pays ; la fourniture des services sociaux de base (santé, éducation, hydraulique…) aux populations ; la préparation et la facilitation du retour des personnes réfugiées et déplacées ; la participation à la préparation des futures élections ; la gestion de l’aide et des questions humanitaires et la coordination des actions de développement.

  60. Ce ne sont pas la perturbation de la stabilité accompagné des marches qui sera la solution. L’opposition malienne agi chaque d’une manière déraisonnable dans la politique malienne, l’opposition peut se faire entendre sans perturbé la stabilité de ce pays. 😐 😐 😐

  61. Ce ne sont pas la perturbation de la stabilité accompagné des marches qui sera la solution. L’opposition malienne agi chaque d’une manière déraisonnable dans la politique malienne, l’opposition peut se faire entendre sans perturbé la stabilité de ce pays.

  62. Djiguiba Keïta dit PPR doit ouvrir enfin les yeux, il suit le petit monsieur comme un parasite. PPR comporte toi en un homme et un vrai. Le faite de transformer la réalité à sa guise n’est pas ce qu’on appelle l’opposition, je pense que l’opposition a failli à son rôle.

  63. Les querelles de machette dans le milieu estudiantin n’a pas commencer sous le régime d’IBK. Alors on ne peut lié cela à la gouvernance d’IBK ou même encore à sa maladie, le régime d’IBK n’est pas le fautif mais il est en train de tout faire pour régler la mauvaise gérance des régimes passé.

  64. Un président,avec une santé chancelante,devait il avoir le droit de se présenter à une élection présidentielle?
    Notre constitution prévoit elle une imposition d’une visite médicale à tous les candidats?
    Notre président jouit il de tous ces moyens physiques pour mener à bien sa mission?
    D’autres personnes que celles autorisées par le peuple malien ne sont-elles pas entrain d’exercer la fonction suprême à sa place?
    Avons nous les moyens institutionnels pour répondre à toutes ces interrogations?
    L’opposition qui ,d’habitude ,ne manque pas d’occasion pour dénoncer les dérives du pouvoir,hésite à parler de la santé du président.Et pourtant l’esprit républicain impose qu’ on mette l’intérêt général au dessus de tout individu.
    Allons nous laisser un seul individu,quelque soit sa valeur,mettre en péril toute une nation?
    N’est ce pas cet esprit qui a conduit notre pays là où il est aujourd’hui?

  65. Seuls les ignorants, les inconscients, les opposants mal intentionnés, les apatrides, les détracteurs, les corrupteurs et corrompus se permettent de critiquer IBK et son régime. Parce qu’ils ne veulent pas voir IBK faire sortie le pays de cette crise.

  66. Seuls les ignorants, les inconscients, les opposants mal intentionnés, les apatrides, les détracteurs, les corrupteurs et corrompus se permettent de critiquer IBK et son régime. Parce qu’ils ne veulent pas voir IBK faire sortie le pays de cette crise.

  67. Je dénonce l’attitude de l’opposition qui tente de faire croire au peuple que l’adoption de cette loi contient des germes de partition du pays. «j’estime que les agissements insensés de l’opposition qui, à court d’arguments, a préféré quitter la salle, ne se justifient pas, surtout que cette loi permet d’amorcer la mise en œuvre réelle de l’Accord de paix».

  68. Le projet de loi sur la mise en place des autorités intérimaires est vraiment salutaire et avantageux pour notre pays. L’opposition est en train de raconter toute sorte de balivernes en particulier en faisant croire à la population malienne de la répartition du pays suite au vote de la loi portant sur la mise en place des autorités intérimaires.

  69. Ce n’est pas forcement la tension brulant de la situation politique du pays qui a rendu le président malade, soyons raisonnable. Chaque chose à son temps, lmalgré tout cela tout est bien qui fini bien parce le président IBK est maintenant hors de danger.

  70. Certes le mois d'Avril a été vraiment mouvementé dans la gouvernance du pays plusieurs chose ce sont passé, le président dans sa bonne politique de gouvernance répond d'une manière salutaire aux nombreux défis.

  71. Dans la gestion d’un pays, il y a toujours des hauts et des bas et le mois d’Avril fait partie de cela. Le plus important est que le président IBK est en train de tenir le coup. Le pays avance petit à petit les défis sont en train d’être relever.

Comments are closed.