Covid 19: d’une crise à une opportunité de développement

1

Appréhender la riposte au Covid-19 qui cristallise toutes les énergies au plan national dans une vision prospective, reviendrait à transformer une crise sanitaire en opportunité de développement socioéconomique.

En prélude à la première édition du Salon de l’entrepreneuriat et des Petites et Moyennes Entreprises (SALEP 2019), du 22 au 26 juillet 2019, le ministre de la Promotion de l’investissement privé, des petites et moyennes entreprises et l’entrepreneuriat national, Safia BOLY, soulignait que les PME sont confrontées à diverses difficultés : accès au financement (82 %), approvisionnement (44 %), la faiblesse de la qualification professionnelle (23,9 %), l’accès à la commande publique (7 %), l’accès au marché (2 %).

S’il existe différents mécanismes pour les rendre compétitives, les mesures phares annoncées par le Président IBK, dans son adresse à la Nation de ce vendredi 10 avril, devraient avoir une dimension particulière : le Fonds de Garantie du Secteur Privé sera doté d’un montant de 20 milliards de FCFA destinés à garantir les besoins de financement des PME/PMI, des Systèmes Financiers Décentralisés, des industries et de certaines grandes entreprises affectées par la pandémie ; des remises d’impôts, au cas par cas et secteur par secteur, aux entreprises privées impactées par les mesures de prévention du COVID 19 (…) ; les crédits de toutes les entreprises sinistrées suite au COVID 19 seront restructurés et des orientations seront données aux banques, afin que les entreprises maliennes puissent bénéficier des concessions accordées par la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest.

La dimension particulière de cette mesure, c’est qu’elle intervient dans un contexte où nos entreprises ont vite été placées face à leurs limites pour satisfaire la demande nationale dans le cadre de la riposte au COVID-19. Il est impératif d’en tirer toutes les conséquences. 20 milliards, c’est dérisoire pour impulser toutes ces entreprises enchevêtrées dans une faillite chronique. Mais 20 milliards, c’est largement suffisant pour affermir certaines entreprises disposant d’un véritable plan de développement pouvant poser les jalons de la souveraineté nationale dans certains domaines. À cet effet, cette crise de COVID-19 devrait favoriser l’émergence d’entreprises leaders, par exemple en matière de fabrication de gel hydro alcoolique, avec comme corollaire de booster l’employabilité. Il s’agit d’une question de vision que d’investir dans la durabilité.

 

PAR BERTIN DAKOUO

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. 😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    ….EN TOUT CAS …
    L ESCROQUERIE SE PRECISE ENCORE …

    MONSIEUR SOMBE THERA ..MONSIEUR LE PROCUREUR …IL AURA ETE INUTILE QUE VOUS BLOQUIEZ LES AFFAIRES DE S.I.C.G MALI QUE J AI FAIT ENREGISTRER AU POLE ECONOMIQUE …
    38 PLAINTES EFFACÉES QUAND MEME …
    EH BIEN …CES AFFAIRES CONTINUENT …!
    ET ELLES COUTENT PLUS CHER MAINTENANT !

    AUJOURD HUI LE JOURNAL LA SIRENE RESSORT UN NOUVEAU VOLET :

    AFFAIRE BMS SA / S.I.C.G MALI …
    TOUT SUR LES COMPTES MANIPULES DE S.I.C.G MALI ET DE S.I.C.G HABITAT ….

    …VOILA OU EN GROS ONT MENÉ VOS MANIGANCES MONSIEUR SOMBE THERA …EX PROCUREUR ..
    OU ONT MENÉ VOS MANIGANCES MADAME BA AWA TOUMAGNON …DE L EX CONTENTIEUX DE L ETAT ..
    OU ONT MENÉ VOS MANIGANCES MONSIEUR L EX PRÉSIDENT DE LA COUR D APPEL ,ISSOUFI TOURE ..
    …..
    ET TRÈS BIENTÔT …OU ONT MENÉ VOS MANIGANCES , SIDI SOSS DIARRA ….EX VERIFICATEUR NATIONAL …( ! )

    “”MAITRE”” BASSALIFOU SYLLA , LE “”GRAND AVOCAT”” , AURA AU MOINS REUSSI A RIDICULISER UN PAQUET DE HAUT CADRES MALIENS …! ! ! ! …RIEN DE PLUS ! …
    ET CRU S ENRICHIR ….EN PLUS !

    😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here